Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 18:44

Lors de notre petite escapade en Anjou du week end dernier, nous sommes passés par l’appellation Savennières et avons visité le fameux Château de La Roche aux Moines et eu la chance de déguster les vins qui y sont produits.

 

Pour situer…

Le Château de La Roche aux Moines est situé non loin de la Loire, à quelques kilomètres à l’Est d’Angers. Le propriétaire, Nicolas Joly, produit des vins issus de la culture en biodynamie.

 

La propriété produit 3 vins sur l’appellation Savennières. Pour deux d’entre eux, à l’appellation Savennières s’accolent deux noms de lieux-dits : « La Roche aux Moine » et « La Coulée de Serrant ».

 

L’appellation Savennières - Coulée de Serrant a la particularité d’être produite exclusivement par le Château de La Roche aux Moines. Elle ne totalise que 7 hectares de vignes sur de jolis coteaux.

 

L’appellation Savennières-La Roche aux Moine est produite par trois domaines et s’étend sur 19 hectares.  

 

Ce sont des vins blancs secs issus du cépage Chenin Blanc.

 


Le cadre est très agréable, le vignoble, clos de murs, est situé sur différents coteaux tout autour du château, devant lequel on trouve un charmant petit parc bordé de cyprès.

 



Cela dit, je dois avouer que nous avons été surpris par la tenue des vignes. En effet, les sols ne sont pas travaillés, pas de rognage ni d’écimage ne semblent vouloir être entrepris. Je trouve qu’au regard du prix de la bouteille, on peut espérer que le vignoble soit tenu « au carré ».


Commentaires de dégustation

Outre la tenue approximative des vignes, un autre point négatif relevé fût qu’une forte odeur de moisi régnait dans la salle de dégustation, ce qui, bien entendu, n’est pas la meilleure des choses pour mettre en valeur des vins.

 

Nous avons dégusté des millésimes récents des vins de la propriété. Il est important de noter que les Savennières sont des vins souvent difficiles d’accès lorsqu’ils sont jeunes et qui méritent quelques années d’oubli en cave avant de dévoiler tout leur potentiel.

 

Château de La Roche aux Moines - Le Vieux Clos 2006

Savennières

Un nez qui se révèle très fin, légèrement beurré avec une pointe fumée. En bouche il est très minéral et vif, il présente des notes de tilleul avec un grain est discrètement rugueux. Un vin agréable. (20 € la bouteille)

 

Château de La Roche aux Moines - Clos de La Bergerie 2006

Savennières - Roche aux Moines

Nez floral avec une pointe d’acidité volatile. En bouche c’est le coing. Il est plus ample que le précédent, très serré et très racé. « Il y a de la mache » comme on dit par ici, c'est-à-dire qu’il y a beaucoup de matière. (28 € la bouteille)

 

Château de La Roche aux Moines - Clos de la Coulée de Serrant 2006

Savennières – Coulée de Serrant

Pas très expressif au nez, légèrement floral. En bouche il est moins dense que le précédent mais plus complexe. Des arômes de fleur blanche, de coquelicot, il révèle un tout petit peu d’acétate d’éthyle (colle scotch). Très long en bouche et reste vif et serré très longtemps. (47 € la bouteille)

 

Un passage qui dans l’ensemble ne fût pas vraiment à la hauteur de nos attentes. Si les vins sont bons, leur prix est un peu surestimé et, biodynamie ou pas, la conduite du vignoble laisse à désirer.



Partager cet article

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article

commentaires

Forgeau 24/01/2017 16:32

Quelle tristesse de voir qu'on demande aux viticulteurs dont les bouteilles sont "chères" d'avoir un vignoble au carré comme vous dites. La biodynamie révèle à travers un vin la spécificité d'un terroir, il y est créé un "écosystème" qui permet à la vigne de rendre toutes les caractéristiques naturelles d'un lieu. En biodynamie, notamment à la Coulée de Serrant, le façonnage du vin se fait uniquement par le travail de la terre et de l'environnement, sans produits chimiques. La main de l'homme est la pour encourager la nature et faire son travail en toute logique. Vous ne retrouvez donc pas de vins banales et standards mais un vin qui révèle le caractère des pentes exposées face à la Loire.
Personnellement, j'ai gouté beaucoup de Savennières et la Coulée (comme d'autres) se démarque facilement pour leur caractères minérale typique, c'est un blanc qui se comporte étrangement comme un liquoreux sans en être un. Un grand vin pour qui sait l'apprécier. Après je comprend que certains puissent recherché plus "neutre".

Jojo 27/09/2012 14:38

Quelle bizarrerie de souhaiter que le vignoble soit tenu "au carré" pour un domaine en biodynamie!!!

Marie-France 23/07/2008 10:52

Le Savennières ! j'en raffole ! Par contre je garde un mauvais souvenir d'un passage à la cave Joly, mauvais accueil et vins excessivement chers. C'est un plaisir de vous lire, j'aime le vin, mais ne suis pas suffisamment, même pas du tout à la hauteur pour en parler et faire des comparaisons.

Jeanne Girardot 23/07/2008 11:15


Merci pour votre gentil commentaire! Apparemment, Nicolas Joly est loin de faire l'unanimité!
Quelle chance vous avez d'habiter en Vendée c'est tellement beau et je trouve l'environnement très appaisant!! Je ne suis pas passée loin de chez vous dimanche soir ! De retour de l'île d'Yeu, nous
avions pris le bateau à Saint Gilles Croix de Vie...


docadn 06/07/2008 08:21

Ah Nicolas Joly et sa coulée de Serrant feront toujours débat... Souvenir d'une coulée de Serrant 97 des plus atypique mais néanmoins excellente. Pour le prix je suis d'accord avec vous... Surestimé.
cordialement