Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

A Propos De...

12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 07:30

A mon retour de vacances de Noël, j'ai entrepris de faire une l'inventaire de mon congélateur. Un petit tri pour faire de la place pour le gibier qui s'accumule....

Courant octobre et novembre, j'avais successivement reçu plusieurs potiron, potimarron et autres citrouilles qui m'avaient valu d'inonder mon blog de recettes toutes plus orangées les unes que les autres. Par la même occasion, j'avais aussi congelé des cubes de potiron pour un usage ultérieur. 
Je dois dire que le potiron supporte très bien la congélation et, dans la mesure où il est cuit l'eau qu'il aura éventuellement accumulée s'évaporera sans problème.

Après avoir décongelé mes cubes de potiron, j'avais envisagé de faire de la confiture et du chutney. Au milieu du processus, j'ai eu envie de gouter le résultat. Le mélange, alors au stade de compote, était tellement délicieux que je l'ai scindé en deux et réservé une partie pour la mettre en bocaux telle quelle.


Ce qu'il faut pour 4 à 5 bocaux de compote:

 1kg de potiron détaillé en dés

4 oranges

 300g de sucre roux

4 sachets de sucre vanillé

 2 ou 3 gouttes d'arôme de fleur d'oranger

 

Préparation

1. Couper les oranges en petits morceaux en ayant préalablement prélevé leur zestes. Dans une casserole avec un fond d'eau, mélanger les morceaux d'orange et de potiron. Faire cuire à feu doux pendant 20 à 30 minutes. Mixer le tout.

2. Dans une casserole mélanger les sucres avec 20 cl d'eau et l'arôme de fleur d'oranger. Faire chauffer à feu doux jusqu'à l'obtention d'un sirop.  


3.
Ajouter le sirop à la purée de potiron et d'oranges et bien mélanger. Faire encore cuire une trentaine de minutes à feu très doux et en remuant de temps en temps.
 

4. Verser dans des bocaux stérilisés et refermer aussitôt.


Cette compote est vraiment délicieuse et s'accompagne très bien de fromage blanc...
 

Pour accompagner cette compote j'opte pour un vin blanc d'Alsace moelleux, Tokay-Pinot Gris, pour son côté épicé et acidulé.

Partager cet article

Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog