Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 06:30

Encore un exemple qui illustre délicieusement à quel point les fraises et la rhubarbe s’accordent à merveille. Il s’agit là d’une recette simplissime et express comme on les aime.

Verrines-Fraises-Rhubarbe-Speculoos.JPG

Les ingrédients pour 2 personnes:
 100g de fraises
 100g de rhubarbe
 50g de sucre en poudre
6 cuillers à soupe de fromage blanc
4 spéculoos

Préparation
1. Préparer la compote fraise rhubarbe
Dans une casserole avec un tout petit fond d’eau, faire chauffer les fraises coupées en quartier avec la rhubarbe coupée en rondelles. Remuer, puis ajouter le sucre en poudre. Laisser cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Au bout de ce temps, la rhubarbe aura fondu et les quartiers de fraises seront bien attendris. Laisser refroidir.

2. Dans les verrines, disposer 3 cuillers à soupe de fromage blanc, ajouter 3 cuillers à soupe de compote fraise rhubarbe. Placer au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

3. Juste avant de servir, émietter les spéculoos sur le dessus des verrines.

a - Mon-accord
Ici encore je recommanderais une méthode traditionnelle pour rappeler l’acidité de la rhubarbe.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 06:30

Voici un dessert que je réalise presque toujours le lendemain d’une soirée « crêpes ». Il faut dire qu’étant donné que je prévois toujours beaucoup plus qu’il n’en faut, il nous reste invariablement de la pâte à crêpes ou quelques crêpes déjà cuite en prévision des jours à venir et de recettes diverses. Avec les galettes de sarrasin, je fais des wraps, des petits roulés et pleins d’autres choses. Pour les crêpes, j’en fais des gâteaux de crêpes, des wraps sucrés ou comme ici, des aumônières.

J’ai petit faible pour les pruneaux. En particulier depuis que j’ai découvert le fameux dessert de l’île d’Yeu, la tarte aux pruneaux qui les associe à du Rhum et de la cannelle. Un mélange gagnant , que je reproduit dans ces aumônières…

Aumônière aux Pruneaux

Les ingrédients pour 2 personnes:
 2 crêpes de préparation « les Inratables » de Francine ou une crêpe maison
 150g de pruneaux dénoyautés
 1 sachet de thé noir
 1 pomme
80g de cassonade ou de sucre roux
4 cuillers à soupe de Rhum
1 sachet de sucre vanillé
1 cuiller à café de cannelle moulue

Préparation
1.
Faire tremper les pruneaux dans 15cl de thé noir pendant une heure.

2. Pendant ce temps, éplucher et couper la pomme en petits dés.

3. Dans une casserole, faire chauffer les pruneaux et leur thé avec la pomme, la cassonade, le sucre vanillé, la cannelle et le Rhum. Faire cuire ce mélange à feu doux pendant une petite demi-heure en remuant de temps en temps. Laisser refroidir.

4. Disposer trois cuillers à soupe de compotée de pruneaux au centre de chaque aumônière et les refermer à l’aide de cure-dents ou de gousses de vanille.
On pourra éventuellement passer les aumônières au four chaud 5 minutes afin de les tiédir.

Servir avec une cuiller de crème fraîche ou de chantilly.


a - Mon-accordDes bulles…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 06:30

Cela fait des années que je rêvais de faire mes propres croissants et pains au chocolat, sans le faire par peur du temps que prend leur confection. Je cherchais désespérément une manière de réduire les étapes innombrables nécessaires à la réalisation de ces délicieuses viennoiseries.

Cela est sans compter l’extrême exigence de Laurier quand à la qualité des croissants. Il est intraitable à ce sujet. Des croissants qui ne seraient pas « pur beurre » n’auraient, selon lui, pas le droit à l’appellation « croissants ».

J’ai donc essayé plusieurs méthodes tout en cherchant un moyen de simplifier leur réalisation. C’est ainsi que je me suis rendue compte que c’était surtout les étapes de pliage (tourage) et d’étalage qui me posaient problème.
En effet, je n’ai pas eu la chance de choisir ma cuisine et celle-ci a été très mal conçue avec un plan de travail tout petit. J’ai donc eu l’idée de séparer le pâton en plusieurs parties, afin de limiter la surface d’étalage. De plus, en séparant le pâton et en étalant le beurre sur chaque morceau et en les empilant les uns sur les autres, permet d’oublier l’étape de pliage. Parfait pour moi la pressée fainéante !

Bref, mon maître mot pour cette confection est : diviser… Et vous, quelle est votre technique ? 

Croissants.JPG

Les ingrédients pour une bonne quinzaine de croissants:
 500g de farine blanche
 25cl de lait
 2 sachets de levure du boulanger
 80g de sucre en poudre
280g de beurre ramolli en pommade
4 cuillers à soupe de crème liquide
½ cuiller à café de poivre blanc moulu
1 bonne cuiller à café de sel
quelques barres de chocolat noir pour les petits pains au chocolat

Préparation
1.
Sortir le beurre 3 heures avant de commencer la préparation (la veille s’il fait plutôt froid).

2. Faire fondre 60g de beurre dans le lait. Mélanger la farine avec la levure, le sel, le sucre, puis, incorporer le mélange de beurre fondu et de lait chaud.
Attention le lait doit être chaud, mais pas brûlant, sinon il tuerait les levures.
On pourra faire ce mélange dans la cuve de la machine à pain sur la fonction « pâte »

3. Séparer le pâton obtenu en 8 morceaux. Etaler chacun d’entre eux en un rond ou un carré. Etaler les 220G de beurre restants sur 7 des 8 disques ou carrés de pâte étalés et les empiler les un sur les autres en terminant par celui sans beurre. Etaler le tout, couper en quatre morceaux (ou davantage sir votre plan de travail est vraiment petit ou que vous ne souhaitez faire que 1 ou deux croissants à la fois) égaux et les placer au congélateur, enveloppés de film étirable.
Cette technique permet d’éviter d’étaler la pâte sur une trop grande surface (dont on ne dispose pas toujours) et a l’avantage de raccourcir les étapes interminables de tourage (plier, refroidir, étaler, plier, refroidir, étaler…)
A ce stade, si vous pouvez laisser votre pâton au congélateur jusqu’au moment où vous souhaitez les préparer, il n’y aura plus qu’à laisser décongeler, étaler, rouler les croissants, les laisser lever et les cuire.

4. Si les croissants ou petits pains au chocolat sont prévus pour le petit déjeuner du lendemain, retirer la quantité désirée de pâton du congélateur au bout d’une heure de temps.
Le pâton et le beurre seront suffisamment refroidis pour bien s’étaler de concert. Etaler l’ensemble pour obtenir une épaisseur de 3 millimètres environ.

5. Pour faire des croissants
Couper des triangles de 20 cm de long environ. Faire une petite entaille à l’opposé de la pointe et rouler les croissants. Les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Pour faire des petits pains au chocolat
Couper des rectangles  de 12 cm de long environ. Disposer deux petites barres de chocolat sur la longueur et rouler de sorte à obtenir de rectangles de 10cm de large. Les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Pour les croissants comme les pains au chocolat, laisser lever 1h30.

6. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger  une cuiller à café de sucre dans 5cl de lait et en badigeonner chaque viennoiserie à l’aide d’un pinceau. Placer les croissants et pains au chocolat au four et laisser cuire une 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que les viennoiseries soient bien dorées.

Petits-Pains-au-Chocolat.JPG
Enjoy!

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:30

Chaque année lorsque la saison de la rhubarbe et de la fraise revient, je jubile. Si j’aime l’une comme l’autre, j’aime encore davantage les associer. Ces deux fruits vont tellement bien ensemble.
Pour rendre plus gourmand ce mariage, j’y ai ajouté des amandes et en ai fait une tourte vraiment savoureuse, en particulier lorsqu’elle sort du four.
Et vous quelle est votre recette aux fraises et à la rhubarbe ?

Tourte-Fraise-Rhubarbe-et-Amandes.JPG

Les ingrédients pour 6 personnes:
 2 pâtes sablées aux amandes
 250g de fraises
 250g de rhubarbe
 100g de sucre en poudre
70g de poudre d’amandes

Préparation
1.
Dans une casserole avec un tout petit fond d’eau, faire chauffer les fraises coupées en quartier avec la rhubarbe coupée en rondelles. Remuer, puis ajouter le sucre en poudre. Laisser cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Au bout de ce temps, la rhubarbe aura fondu et les quartiers de fraises seront bien attendris. Laisser refroidir.

2. Etaler les deux pâtes sablées. En déposer une dans un plat à tarte à bords hauts. Faire cuire 5 à 10 minutes au four à 180°C. Laisser le four allumé.

3. Sur le fond de tarte blanchi, saupoudrer la poudre d’amandes, puis, verser la compote fraise-rhubarbe. Déposer le second disque de pâte sablée sur le dessus et rouler les bords des deux pâtes de sorte à les souder. Faire un petit trou au centre de la tourte pour faire une cheminée.

4. Passer au four 25 minutes à 180°C, ou jusqu’à ce que la croûte du dessus soit dorée.

Tourte-Fraise-Rhubarbe-et-Amandes-2.JPG
Servir tiède avec un peu de crème fraîche.


a - Mon-accordIci encore je recommanderais une méthode traditionnelle pour rappeler l’acidité de la rhubarbe.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 06:30

Voici un wrap que je réalise souvent car il a toujours beaucoup de succès malgré sa grande simplicité. L’association de jambon grillé, d’ail et de fromage frais, accompagné de pousses d’épinard fraîches plait toujours beaucoup ! Cette fois-ci je les ai réalisés avec des galettes de sarrasin ce qui ne gâche rien à leur saveur sympa.

Wrap de Jambon Grillé, Fromage Frais et Pousses d'Epinard

Les ingrédients pour 2 personnes:
 2 galettes de sarrasin de la préparation  « Les Inratables » de Francine ou ma  recette maison
 2 tranches de jambon blanc
 100g de fromage frais (type Saint Morêt)
 1 petit suisse
1 gousse d’ail hachée
1 bonne poignée de pousses d’épinards
½ cuiller à café de poivre blanc moulu
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
Couper le jambon en petits morceaux et les faire griller à la poêle pendant 5 minutes. Réserver

2. Dans une jatte, mélanger le fromage frais avec le petit suisse, l’ail, le poivre et le sel. Ajouter ensuite le jambon grillé.

3. Dans chaque galette de sarrasin, étaler le mélange de fromage frais et de jambon. Ajouter ensuite des pousses d’épinard avant de rouler le tout assez serré.
C’est prêt !


a - Mon-accordUn petit vin blanc sec sera parfait pour accompagner ce repas simple. Je choisis un Anjou blanc, originaire de Loire.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 06:30

Voici une de mes recettes américaines préférées. Lorsque je vivais aux Etats Unis, j’aimais goûter les différents strawberry bread qui se présentaient sur la carte des restaurants que je visitais. Mieux, ceux des amis qui me faisaient le plaisir de partager leur recette avec moi.

Beaucoup d’américains réalisent plutôt un « Strawberry Banana Bread » dans lequel (comme son nom l’indique, on ajoute autant de bananes que de fraises. N’aimant pas du tout les bananes, il m’est arrivé d’être plus que déçue en mordant dans ces fameuses spécialités. En ce qui me concerne, je me cantonne aux fraises, c’est comme ça que c’est meilleur…

Je crois que le meilleur des strawberry breads que j’ai pu déguster aux Etats Unis est probablement celui du restaurant «  What’s cookin’ » à Charleston, en Illinois. C’est leur spécialité. On peut même en commander chez eux depuis d’autres états tellement ce gâteau a du succès.

C’est un véritable régal même au petit déjeuner avec un peu de beurre qui fond dessus. J’y ajoute également parfois du glaçage, comme ici, mais cela n’a rien de systématique, à vous de choisir…
En tous cas, si la saison est fraises bat sont plein, il m’arrive souvent de ne pas l’attendre et d’utiliser des fraises surgelées (c’est tout aussi bon !) pour pouvoir en profiter dès que l’envie s’en fait ressentir…  

Strawberry-Bread.JPG

Les ingrédients pour 6 personnes:

Pour le gâteau (moule à cake de 25cm x 10cm)
 150g de fraises fraîches
 100g de farine blanche
 50g de farine complète
 50g de beurre salé ramolli en pommade + pour les moules
 60g de sucre en poudre
 2 œufs
 70g de noix de pécan concassées grossièrement
 ½ sachet de levure chimique
½ cuiller à café de cannelle en poudre

Pour le glaçage
 20g de sucre glace
2 cuillers à café de jus de citron frais

Préparation
1.
Préchauffer le four à 180°C. Battre les œufs avec le sucre, puis tout en mélangeant, ajouter le beurre, les farines, la levure et la cannelle. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène. Ajouter ensuite les noix de pécan, puis les fraises.

2. Beurrer un moule à cake et y verser le mélange. Passer au four environ 50 minutes. Laisser tiédir une dizaine de minutes avant de démouler.

3.
Préparer le glaçage en mélangeant le sucre glace et le jus de citron. Verser sur le dessus du gâteau démoulé.

Strawberry-Bread-2.JPG
Servir tiède avec un peu de beurre, c’est comme ça qu’il est le meilleur !

   
a - Mon-accordUn thé (ou une infusion) me semble parfait…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 06:30

Voici des bouchées que je fais très souvent pour mes apéritifs. Ma recette initiale se réalise avec du pain polaire, vous savez ces galettes plates avec leur petit goût anisé ? Eh bien il m’arrive également de remplacer ce pain polaire par des galettes de blé, ou, comme ici, par des galettes de sarrasin. Tout support disponible dans mes placards ou dans mon réfrigérateur fait l’affaire !
Je dois dire que les galettes de sarrasin ont l’avantage d’apporter un petit goût sympathique au mélange saumon aneth, et pour ne rien gâcher, elles rendent les bouchées plus légères car elles sont moins épaisses que le pain polaire… Essayez, ça change !

 Roules-de-Saumon-Fume-copie-1.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:
 2 galettes de sarrasin de la préparation « Les Inratables » de Francine ou ma  recette maison
 3 tranches de saumon fumé
 le jus d’un demi citron
 100g de fromage frais (type Saint Morêt)
2 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse
1 cuiller à soupe d’aneth fraîche ciselée
½ cuiller à café de poivre blanc moulu

Préparation
1.
Faire mariner les tranches de saumon fumé dans le jus de citron pendant une quinzaine de minutes.

2. Mélanger l’aneth, le fromage frais, la crème fraîche et le poivre blanc.

3. Sur chaque galette de sarrasin, étaler la crème à l’aneth et y ajouter les tranches de saumon fumé. Roulé l’ensemble assez serré et couper de petits tronçons que l’on piquera avec des cure-dents.

4. Passer une petite demi heure au frais avant de servir.


a - Mon-accord
Un Champagne sera parfait, cela dit la solution plus économique de choisir une méthode traditionnelle peut également être envisagée !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 06:30

Le piment d’Espelette fait partie de ma cuisine de tous les jours. J’en ai toujours à côté de ma gazinière pour pouvoir ajouter une pincée ici ou là. J’ai mets même dans ma vinaigrette, c’est pour vous dire.

Toujours est-il que je ne pouvais pas ne pas participer au concours piment d’Espelette de cette année. Le thème cette année requière la présence de volaille AOP dans les recettes concurrentes. Si c’est un peu tardivement que je m’y attèle, ce n’est pas sans enthousiasme et j’ai eu envie de mettre l‘été à l’honneur. Le temps des barbecues étant de retour après cette vague froide et humide interminable, et c’est ainsi que j’ai eu envie de préparer de jolies brochettes relevées avec du poulet …

Brochettes-Poulet-au-Bacon--a-la-Sauge-et-a-la-Mozzarella.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:
  8 petits filets de poulet
 30 tranches de poitrine fumée
 150g de mozzarella
 30 feuilles de sauge
 10cl de miel
 1 cuiller à soupe de moutarde
 1 cuiller à café de piment d’Espelette
 le jus d’un demi citron

Préparation
1.
Couper les filets de poulet en 2 ou 3 selon leur taille, de sorte à obtenir des petits filets de la taille d’une aiguillette. Couper la mozzarella en petits bâtons.

2. Insérer un bâton de mozzarella dans un morceau de poulet plié en deux. Entourer d’une feuille de sauge, puis enrouler le tout d’une tranche de poitrine fumée. Piquer sur une brochette. Recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients. Compter 4 à 5 lamelles de poulet enroulées de poitrine fumée sur chaque brochette.

3. Mélanger le miel, la moutarde, le jus de citron et le piment d’Espelette. A l’aide d’un pinceau, badigeonner chaque brochette de cette marinade.

4. Faire cuire 5 minutes de chaque côté au barbecue, ou 15 à 20 minutes au four à 200°C.

Brochettes-Poulet-au-Bacon--a-la-Sauge-et-a-la-M-copie-1.JPG


a - Mon-accordUn vin relevé sera nécessaire ici, et c’est pourquoi j’ai envie de rester au Pays Basque. Je choisis donc un Irouléguy rouge.  La fois fruité, épicé et puissant, il sera parfait pour ces brochettes.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 06:30

Ayant tout récemment testé quelques produits de la gamme « les Inratables » de Francine, voici la recette que j’ai réalisée. Il s’agit d’un très grand classique chez nous. Avec la pizza Bresaola, c’est celle que nous faisons quasiment à chaque fois ! Il faut dire que je suis une fondue de roquette et d’olives sur mes pizzas et j’ai un faible pour le Pecorino. La Coppa quant à elle, est une très bonne alternative économique à la Bresaola ou à la viande des grisons. Essayez !

Pizza Coppa, Pecorino, Olives et Roquette

Les ingrédients pour 6 personnes:
 1 sachet de  pâte à pizza « Les Inratables » de Francine ou boule de  pâte à pizza maison
 4 cuillers à soupe de  sauce tomate pour pizza
 125g de mozzarella
 6 tranches de Coppa
 10 olives à la grecque
2 bonnes poignées de roquette
100g de Pecorino en copeaux
3 cuillers à soupe d’huile d’olive

Préparation
1. Préchauffer le four à 250°C. Etaler la pâte à pizza très finement.

2. Etaler la sauce sur la pâte. Parsemer le dessus de mozzarella coupée en morceaux et ajouter les olives. Arroser d’un filet d’huile d’olive et passer au four une dizaine de minutes à 250°C ou jusqu’à ce que la mozzarella soit totalement fondue et commence à dorer.

3. A la sortie du four, disposer la  Coppa sur la pizza, ajouter les copeaux de parmesan. Ajouter quelques gouttes d’huile d’olive sur le dessus et parsemer de roquette.

Servir sans attendre.

a - Mon-accord
J’opte pour un Touraine rouge, issu de Cabernet Franc. Ce vin rouge relativement léger et bien fruité accompagnera élégamment cette pizza.

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 06:30

Ayant reçu plusieurs produits de la gamme « les Inratables » de Francine, je me suis essayée à en tester quelques uns. D’une manière générale, je suis plutôt peu adepte du concept « déjà tout prêt » ou des mix de gâteaux à verser dans le moule, car à mon sens, ce type de cuisine perd de son authenticité. Cela étant, il nous arrive à tous d’être pris par le temps. Je suis la première à courir après le temps entre les enfants, le travail et la maison à tenir et bien souvent, malgré tout l’enthousiasme que la cuisine suscite en moi, je suis amenée à prendre des raccourcis. Si j’ai mes combines de plats et menus express, je suis toujours preneuse de nouvelles idées. Je dois dire qu’avec « les Inratables » je n’ai pas été déçue !

Jusqu’ici j’ai testé 3 des produits de la marque :


Pate-a-Pizza---Francine.jpg « Ma Pâte à Pizza »
Dans le paquet : 2 sachets de mélange de farines + 2 sachets de levure boulangère
A ajouter : 15cl d’eau chaude + un peu d’huile d’olive
VERDICT
J’ai fait la préparation dans ma machine à pain, avec le programme « pâte ». Le résultat est impeccable, la pâte est bien souple et ne colle pas. L’étalage se fait facilement La rapidité de préparation est déconcertante. Qui plus est, pas besoin de faire reposer la pâte (chose dont j’ai horreur et que je fais très rarement avec ma pâte à crêpes faite maison), la pâte est opérationnelle immédiatement !  Il n’ya plus qu’à faire chauffer la poêle, c’est super…
Le paquet indique que chaque sachet permet la cuisson de 20 crêpes. Nous en avons réalisé quelques unes sur poêle classique et le reste en format plus petit, mais en comptabilisant l’ensemble (assimilant 3 petites crêpes pour 1 grande) nous sommes parvenus à un total de 26 crêpes.
Pour ce qui est de la tenue, c’est impeccable. Pas de crêpe qui se déchire en tentant de la retourner.
Concernant le goût, c’est très bien, plutôt neutre, ce qui me plait car cela permet une plus grande flexibilité dans les accommodations.
Ma recette avec la pâte à pizza des « Inratables » de Francine
Pizza-Coppa--Pecorino--Olives-et-Roquette.JPGPizza Coppa, Pecorino, Olives et Roquette
La petite sœur de ma pizza préférée, la Bresaola. La roquette lui apporte ce petit côté frais et poivré, tandis que le Pecorino en copeaux fraîchement coupés et la Coppa lui donnent tout son caractère.





Crepes-Sarrasin---Francine.jpg « Mes Crêpes au Sarrasin »
Dans le paquet : 2 sachets de mélange de farines, de lait et d’œuf déshydratés
A ajouter : 50 d’eau
VERDICT
Cette préparation ne demande que l’addition d’eau, un point, c’est tout. J’adore cette simplicité.
De même que pour la pâte à crêpe, l’exceptionnelle rapidité d’exécution est indiscutable. Là non plus le repos n’est pas nécessaire et l’on peut immédiatement se mettre à la tâche!
Comme pour les crêpes classiques, nous avons réalisé plus de 20 crêpes au sarrasin.
Tenue parfaite là aussi.
Côté dégustation je mettrais simplement un tout petit bémol : la saveur du sarrasin est un poil trop discret à mon goût, autrement rien à dire.
Mes recettes avec la pâte à crêpe des « Inratables » de Francine
Roulés de Saumon FuméRoulés de Saumon Fumé à l’Aneth
Parfaits pour l’apéritif, ces petits roulés reprennent l’association à succès du saumon et de l’aneth. Un peu de fromage frais, de citron, d’aneth fraîche ciselée, étalée sur une galette de sarrasin sur laquelle on ajoute une tranche de saumon fumé. On roule le tout et on coupe en petits tronçons que l’on pique.
Wrap-de-Jambon-Grille--Fromage-Frais-et-Pousses-d-Epinard.JPGWrap de Jambon grillé et de Pousses d’Epinard
Je me sers d’une galette de sarrasin pour en faire un Wrap. Rien de plus simple : un petit mélange de morceaux de jambon revenus à la poêle, de fromage frais et d’ail, le tout roulé avec de pousses d’épinard.



    
Crepes---Francine.jpg « Ma Pâte à Crêpes »
Dans le paquet : 2 sachets de mélange de farine et œuf déshydraté
A ajouter : 50 de lait + un peu d’huile ou de beurre
VERDICT
La rapidité de préparation est déconcertante. En plus, pas besoin de faire reposer la pâte (chose dont j’ai horreur et que je fais très rarement avec ma pâte à crêpes faite maison), la pâte est opérationnelle immédiatement !  Il n’ya plus qu’à faire chauffer la poêle, c’est super…
Le paquet indique que chaque sachet permet la cuisson de 20 crêpes. Nous en avons réalisé quelques unes sur poêle classique et le reste en format plus petit, mais en comptabilisant l’ensemble (assimilant 3 petites crêpes pour 1 grande) nous sommes parvenus à un total de 26 crêpes.
Pour ce qui est de la tenue, c’est impeccable. Pas de crêpe qui se déchire en tentant de la retourner.
Concernant le goût, c’est très bien, plutôt neutre, ce qui me plait car cela permet une plus grande flexibilité dans les accommodations.
Ma recette avec la pâte à crêpe des « Inratables » de Francine
Aumoniere-aux-Pruneaux.JPGAumônière aux Pruneaux
Une crêpe nature à laquelle j’ai ajouté quelques gouttes d’extrait de vanille au moment de la cuisson et que j’ai fourré d’une compotée de pruneaux à la cannelle et au Rhum.


Les recettes réalisées avec ces produits seront publiées dans les jours qui viennent…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article