Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 06:30

La frittata est un plat que j’ai découvert lorsque je vivais aux Etats Unis. Elle y est très populaire. C’est le genre de recette que beaucoup de gens font lorsqu’ils vont à un pic-nic ou lorsqu’un « pot-luck » (repas festif où chacun apporte sa contribution) est organisé, car c’est un plat pratique qui peut se déguster froid, du bout des doigts.

La frittata, je l’aime chaude comme froide. Cuite au four la plupart du temps (cela permet un cuisson bien homogène du plat entier par rapport à une cuisson à la poêle), elle est facile à préparer et toujours savoureuse. Comme les quiches ou les tartes salées, elle a l’avantage de se plier au contenu de votre réfrigérateur et de vos placards. On y met ce qui nous chante… J’adore !

Frittata-aux-Epinards--Saumon-et-Chevre.JPG

Les ingrédients pour 6 personnes:

 1kg d’épinards frais

 2 oignons émincés

 200g de saumon fumé 

 6 œufs

4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse

25cl de lait

150g de fromage de chèvre frais

150g de fromage râpé

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

1 pincée de muscade

½ cuiller à café de poivre blanc moulu

2 pincées de sel


Préparation
1. Cuire les épinards
Laver les épinards et éliminer leurs queues. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y mettre les oignons émincés. Lorsqu’ils deviennent translucides, ajouter un demi verre d’eau, ainsi que les épinards. Bien remuer. Lorsque les épinards commencent à réduire, saler et poivrer. Couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 7 à 10 minutes, tout en remuant de temps en temps. En fin de cuisson, ajouter enfin la crème et remuer l’ensemble. Réserver.
Il ne faut pas que les épinards soient aqueux. Si c’est le cas, prolongez la cuisson jusqu’à évaporation du liquide.

2. Couper le saumon fumé en lanières. Battre les œufs et y ajouter le lait, le fromage râpé, la muscade et le sel.

3. Préchauffer le four à 180°C. Dans un moule à manqué rond, recouvert de papier cuisson, disposer les épinards cuits, ainsi que le saumon fumé et le fromage de chèvre en parcelles. Verser le mélange d’œufs battus et de lait sur le dessus et étaler le tout de sorte à ce que le liquide se répartisse bien partout.

4. Passer au four 35 à 40 minutes, ou jusqu’à ce que la frittata soit bien dorée sur le dessus. La démouler délicatement en la retournant sur une assiette et la servir chaude, ou froide coupée en carrés pour l’apéritif.

Frittata-aux-Epinards--Saumon-et-Chevre-2.JPG


a - Mon-accordPour cette frittata, il me semble qu’un vin blanc sec avec à la fois fraîcheur et gras saura se montrer à la hauteur du chèvre et du saumon. C’est pourquoi je choisis un Pouilly-Loché, originaire du Mâconnais, et élaboré à base de cépage chardonnay.  Sa note de minéralité apportera au plat une dimension intéressante.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 06:30

Voici une recette typiquement américaine. C’est vraiment le genre que chose que l’on trouve dans les diners par exemple. Très peu répandu en France, ces petits mozzarella sticks constituent pourtant un apéritif très sympa et simple à préparer. D’autant que c’est très facile de prévoir de les faire à l’avance, de les garder au congélateur et de les sortir au dernier moment pour les jeter dans la friteuse. Une petite sauce tomate, salsa ou même au fromage pour accompagner et le tour est joué.

Mozzarella-Sticks.JPG

 

Les ingrédients pour 4 personnes ou 20 bâtonnets :

 2 boules de mozzarella

 2 œufs

 4 cuillers à soupe de farine blanche

 8 cuillers à soupe de chapelure

½ cuiller à café de sel


Préparation
1.
Eponger les boules de mozzarella à l’aide de papier absorbant. Les couper en bâtonnets. Battre les œufs dans un bol. Etaler la farine dans une assiette. Etaler la chapelure dans une autre assiette.

 

2. Tremper chaque bâtonnet dans l’œuf battu, puis le rouler dans la farine, tremper à nouveau dans l’œuf battu, puis rouler longuement dans la chapelure. Si besoin, renouveler l’opération afin d’ajouter du croustillant. Déposer les bâtonnets sur un récipient plat et placer au congélateur pendant au moins une heure.

Le fait de congeler les bâtonnets leur donnera d’une part une meilleure tenue au moment de la cuisson, et d’autre part, de les préparer à l’avance, pour les cuire le moment voulu.

 

3. Faire chauffer l’huile de friture et les y plonger 2 à 3 minutes.

 

Mozzarella-Sticks-2.JPG
A tremper dans du ketchup ou de la sauce tomate pour pizza, que l’on l’on pourra relever avec du piment d’Espelette…  

a - Mon-accordDe la bière ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 06:30

Lorsque nous étions enfants, mes frères et sœur et moi adorions faire des gâteau, pas tant pour le gâteau lui-même que pour la pâte à gâteau lors de la préparation. Bien souvent il ne restant plus grand-chose à mettre dans le moule car nous avions déjà tout mangé.

Nous avions même poussé le vice jusqu’à nous préparer de la pâte à gâteau crue exprès pour la manger, sans intention aucun de la faire cuire. Qu’est-ce que c’est bon ! Je dois bien avouer que si je ne me prépare plus de pâte crue pour la manger, je trempe volontiers mes doigts dans la préparation de mes gâteaux et en fais profiter ma petite Clotilde qui ne se fait pas prier…

Lorsque j’ai vu cette recette, je me suis dit « Mais quelle idée géniale ! Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ? »

Cette idée lumineuse vient d’une blogueuse américaine :  the girl who ate everything. Elle utilise un mix pour gâteau basique, auquel elle ajoute de la farine et du sucre.  

Elle enrobe ensuite sa pâte crue avec un glaçage au sucre glace. De mon côté, je prépare un dérivé de ma pâte à cookies (sans œuf) et du chocolat blanc. En effet, de part le titre l’on pourrait croire que c’est une pâte à gâteau au chocolat, mais non ! C’est en fait le chocolat qui entoure la pâte à gâteau…

Essayez c’est très sympa !

Et vous, vous mangiez aussi la pâte à gâteau quand vous étiez petits ?... ou encore aujourd’hui ?...  

Boules-de-Pate-a-Gateau-au-Chocolat.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 200g de chocolat blanc à pâtisserie

 150g de farine

 80g de poudre d’amandes  

 80g de poudre de noisettes

 100g de beurre

 50g de flocons d’avoine  

 150g de cassonade

quelques gouttes d’extrait de vanille

4 cuillers à soupe de pralin


Préparation
1.
Faire fondre le beurre et y ajouter le sucre, puis la farine, la poudre de noisette, la poudre d’amandes et les flocons d’avoine. Mélanger vigoureusement jusqu’à l’obtention d’une pâte très ferme.
Mélanger la pâte doit devenir difficile, si ce n’est pas le cas, ajoutez de la farine et de la poudre d’amande pour épaissir.
    
 2. Avec la pâte obtenue, former de petites boules de la taille d’une grosse bille. Réserver.

3. Couper le chocolat en petits morceaux et le mettre à chauffer au bain marie sans cesser de remuer. Lorsque le chocolat est fondu, à l’aide d’une ou de deux cuillers, y tremper les boules de pâte de sorte à ce qu’elles en soient totalement recouvertes. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour qu’elles sèchent.
Saupoudrer de pralin. Laisser sécher deux heures ou jusqu’à ce que le chocolat soit complètement durci.

Attention : Lors du bain-marie, veillez à bien remuer le chocolat régulièrement de sorte à ce qu’il de sèche pas.

 Boules-de-Pate-a-Gateau-au-Chocolat-2.JPG

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 06:30

J’aime les gâteaux renversés. Depuis que Sharon, de Scott Laboratories, -entreprise dans laquelle je travaillais en Californie il y a quelques années- m’a donné le secret de sa recette d’« Uspide Down Pineapple Cake » (Gâteau Renversé à l’Ananas), je ne me lasse pas de la décliner avec tous les fruits qui me tombent sous la main, de préférence de saison. J’aime ce côté caramélisé et confit que le mélange de beurre et de sucre roux donne aux fruits au fond du gâteau. C’est à tomber !

Cette fois-ci, ce sont encore des pommes que j’ai invité dans ma cuisine (on ne se refait pas). J’ai toutefois changé quelque peu ma recette de base pour y incorporer des petits suisses à la place du beurre et du lait. En fait, j'ai surtout remplacé  l’habituel mélange caramélisant du fond par de la confiture de lait ; cette dernière s’associant fort bien à la pomme.

Le résultat est un gâteau un peu plus dense mais riche en saveurs.

Gateau-Renverse-aux-Pommes-et-a-la-Confiture-de-Lait.JPG

 

Les ingrédients pour 4 personnes:

 200g de confiture de lait ou Dulce de Leche*

 3 pommes

 3 œufs

 70g de sucre en poudre

 6 petits suisses

150g de farine

1 sachet de levure


Préparation

 

* si vous n’avez pas de confiture de lait

Vous pouvez en faire vous-même en mettant une boîte de conserve 375g de lait concentré sucré fermée à la cocotte minute. Laissez cuire 30 minutes à partir du sifflement. Laissez refroidir. C’est bon !

Pas de panique, pas de risque d’explosion, elle a subi davantage de pression au moment de sa stérilisation.


1.
 Battre les œufs avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, puis les petits suisses. Mélanger le tout jusqu’à l’obtention d’un ensemble lisse et homogène.

 

2. Préchauffer le four à 160°C. Etaler la confiture de lait sur le fond ‘un moule à manqué rond et préalablement beurré (diamètre 26 cm). Eplucher les pommes et les couper en lamelles. Les disposer en rosace dans le fond du moule sur la confiture de lait. Verser le mélange obtenu à l’étape précédente.

 

3. Passer au four 45 minutes. Démouler encore tiède en prenant soin de ne pas le briser.

Gateau-Renverse-aux-Pommes-et-a-la-Confiture-de-Lait-2.JPG

 

a - Mon-accordLa richesse de ce gâteau appelle un associé de taille afin que chacun puisse exprimer son caractère de façon libre mais également complémentaire, sans pour autant marcher sur les plates-bandes de l’autre. Il me semble qu’un Calvados sera parfait car il fera le lien avec les pommes en termes d’arômes, apportera ses notes fumées, oxydatives et complexes, tout en enrobant la puissance du sucre du gâteau. 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 06:30

La Foire Internationale de Bordeaux arrive à grands pas! L'édition 2012 aura lieu au Parc des Expositions de Bordeaux du 12 au 21 mai prochain.  

Foire-Internationale-de-Bordeaux.jpg 

Au programme cette année :

- Exposition-événement « JAPAN WEEK »(12-21 mai) : pour explorer toutes les facettes de la culture japonaise traditionnelle : gastronomie, artisanat, traditions, littérature, jardin zen, calligraphie…

- « Pop Génération by Japan Week » (16-20 mai) : voyage au cœur du Japon moderne avec karaoké, mangakas, défilé de cosplayers…

- Pôle International (12-21 mai) : un tour du monde à la découverte de l’artisanat, de la gastronomie et des associations des 5 continents.


- Salon des Métiers d’Art d’Aquitaine (12-21 mai) : 80 artisans d’art partagent leur savoir-faire et leur passion. Rencontres, informations, vente et démonstrations.

 

- ... et bien d'autres surprises...


Retrouvez tout le détail des animations sur le site de La Foire de Bordeaux.
 

 

A l’occasion de ce salon, j’ai quelques places à faire gagner ! 

 

Pour tenter votre chance de gagner une place, je vous propose de me laisser un petit commentaire sur cet article d'ici jeudi 26 avril, 17h. Je tirerai les commentaires au sort pour déterminer les gagnants. 

J’attends vos commentaires !

 

C'est terminé! les gagnants sont :

Pinna, Cyril Bouchon, Céline (commentaire 6), Kiki, Jean-François Plubel, Céline (commentaire 10), Emeline, Patricia

 

Félicitations! Envoyez moi vos adresses postales le plus rapidement possible, sur tartinejeanne (at) hotmail point fr

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 06:30

Je suis toujours heureuse lorsque les épinards font leur retour sur les étals de mon maraîcher. Les épinards frais, cuits à la crème, c’est vraiment incomparable. J’en mangerais des kilos. Le seul souci c’est que l’on a beau remplir des sacs et des sacs de feuilles d’épinards, ils réduisent tellement à la cuisson qu’au bout du compte on se retrouve avec une quantité toujours trop juste pour vraiment en profiter… Avec Laurier, nous nous battons pour avoir la dernière cuiller ou pour saucer la sauteuse avec un morceau de pain, c’est le meilleur !

Ces petites tartines sont parfaites pour un dîner rapide ou alors pour un apéritif. Agrémentée de fromage basque, c’est un régal…

Tartines-Gratinee-aux-Epinards-1-copie.jpg

Les ingrédients pour 4 personnes:

 500g d’épinards frais

 1 baguette ou 8 tranches de pain de campagne

4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse

150g de fromage de brebis basque

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

1 pincée de muscade

½ cuiller à café de poivre blanc moulu

2 pincées de sel


Préparation
1. Cuire les épinards
Laver les épinards et éliminer leurs queues. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y mettre les épinards, ainsi qu’un demi-verre d’eau. Bien remuer. Lorsque les épinards commencent à réduire, saler et poivrer. Couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 7 à 10 minutes, tout en remuant de temps en temps. En fin de cuisson, ajouter enfin la crème et remuer l’ensemble. Réserver.

2. Couper la baguette en 4 tronçons, puis ceux-ci en deux dans le sens de la longueur. Etaler sur chaque tranche de pain les épinards à la crème. Saler poivrer à nouveau si besoin.

3. Préchauffer le four à 180°C. Couper le fromage de brebis en petits copeaux et les disposer sur les épinards.

4. Passer au four 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que le fromage sur les tartines soit bien fondu et commence à dorer.

Tartines-Gratinee-aux-Epinards-2.JPG


a - Mon-accord
Je choisis un vin blanc sec de l’appellation Menetou-Salon, élaboré à base de cépage Sauvignon blanc. Il saura apporter la fraîcheur et la rondeur qui convient à ces tartines.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 06:30

Je fais très souvent des cookies le week-end. Le plus fréquemment le dimanche après-midi pour se réconforter de la semaine qui recommence le lendemain matin. J’en prépare quelques fois au chocolat pour faire plaisir à Laurier, mais n’étant pas une grande adepte, je me plais à oublier cet ingrédient de temps en temps.
J’ai toujours une base de pâte plus ou moins identique à chaque recette de cookie. Elle me donne toujours de beaux cookies, généralement croustillants sur les bords et moelleux au centre, à moins que je ne souhaite une texture plus croquante, dans ce cas je pousse la cuisson un peu plus longtemps et j’ajoute parfois de la levure chimique à ma pâte.
Ces cookies aux noisettes et aux amandes sont certainement mes favoris. J’y mets de la poudre d’amande et de l’extrait d’amande, de la poudre de noisettes, et des noisettes entières qui prennent délicieusement leur saveur grillée au cours de la cuisson. J’y ajoute parfois du caramel (des tronçons de Carambar par exemple) pour pousser la gourmandise. Voici la recette …

Cookies-Noisettes-et-Amandes.JPG

Les ingrédients pour 20 cookies environs :

 80g de farine

 80g de poudre d’amandes

 80g de poudre de noisettes

 50g de flocons d’avoine

 3 poignées de noisettes entières

 150g de beurre salé

 125g de cassonade ou sucre roux

 2 œufs

 Quelques gouttes d’extrait d’amande amère

Préparation
1.
Mélanger le beurre fondu avec la cassonade, la farine, la poudre d’amandes, la poudre de noisette, l’extrait d’amande amère et les flocons d’avoine. Mélanger l’ensemble qui doit être friable. Ajouter ensuite les œufs battus. Bien mélanger le tout pour obtenir une pâte ferme et difficile à travailler. Y ajouter la moitié des noisettes et les incorporer à la pâte.

2. Préchauffer le four à 200°C. Former des boules de 5cm de diamètre environ. Les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson et les aplatir légèrement. Parsemer les cookies du reste de noisettes.

3. Placer au four et laisser cuire 8 à 10 minutes à 200°C.

Cookies-Noisettes-et-Amandes-2.JPG
Les inconditionnels pourront ajouter des pépites de chocolat… En ce qui me concerne je les préfère sans…

a - Mon-accordUn amaretto ferait ressortir l’arôme d’amande de ces cookies. Pour les plus raisonnables ou les adeptes du goûter, un verre de lait ou une tasse de thé, me semblent plus approprié…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 06:30

J’ai réalisé cette recette après avoir écouté une chronique de France Info lorsque j’étais en voiture avec Laurier. Un chef parisien  partageait sa recette avec de la graisse de bœuf et du lait entier. Laurier s’est empressé de me dire : « Ca a l’air trop bon ! Tu as bien écouté, hein ? Tu me le feras quand ce gratin ? ».

Ayant retenu les grandes lignes, j’ai réalisé la recette avec du lait entier une première fois, mais celui-ci ne s’est pas bien tenu à la cuisson des pâtes, et a rendu la réalisation de la béchamel un peu compliquée, je l’ai donc remplacé par du lait demi-écrémé, et substitué la graisse de bœuf par des cubes bouillons de bœuf. De plus, j’ai ajouté du fromage dans la béchamel tout simplement parce que je trouve la béchamel plus savoureuse avec du fromage et que cela convient bien à un gratin.
Je pense que l’on pourrait également envisager d’ajouter du jambon ou peut-être des lardons…

Gratin-de-Macaroni.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 250g de macaronis

 1L de lait

 20cl de crème liquide

 2 cubes de bouillon de bœuf

2 gousses d’ail écrasées

1 branche de thym

1 feuille de laurier

150g d’Edam râpé

50g de Parmesan râpé

35g de beurre

3 cuillers à soupe de farine

½ cuiller à café de poivre en grains

½ cuiller à café de gros sel


Préparation
1.
Dans une casserole, verser le lait et y mettre les deux cubes de bouillon de bœuf, les deux gousses d’ail, la branche de thym, la feuille de laurier, le gros sel et le poivre en grains. Faire frémir le lait et y plonger les pâtes. Laisser cuire 10 minutes en remuant de temps en temps et prenant garde que le lait ne s’enfuie pas.

2. A la fin de la cuisson des pâtes, les égoutter en gardant le lait pour la béchamel (on retirera la branche de thym, la feuille de laurier, les grains de poivre. Ajouter la crème au lait.

Gratin-de-Macaroni---avant-cuisson.JPG3. Préparer la béchamel
Dans la casserole, faire fondre le beurre et y ajouter la farine. Hors du feu, remuer vivement puis ajouter un peu de lait. Remettre sur le feu. Sans cesser de remuer à l’aide d’un fouet, ajouter le lait petit à petit. Lorsque mélange atteint l’épaisseur voulue, ajouter l’Edam râpé.

4. Préchauffer le four à 180°C. Ranger une partie des macaronis dans le fond du plat à gratin en les serrant (si possible dans le même sens). Verser une couche de béchamel. Recouvrez du reste de macaronis, puis d’une autre couche de béchamel. Saupoudrer de Parmesan.

5. Placer au four et laisser gratiner une vingtaine de minutes.

Gratin-de-Macaroni-2.JPG

a - Mon-accordUn vin blanc sec me semble approprié pour ce gratin. Je choisis un Cheverny, originaire du Val de Loire, dont la puissance aromatique saura se mettre en valeur aux côtés de ce plat.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 06:30

Voici un dessert que je n’avais jamais fait jusqu’à tout récemment. Il m’a néanmoins toujours intriguée. Je l’avais déjà gouté au Champagne et j’avais trouvé cela aérien, doux, mousseux et vraiment délicieux. J’avais toujours songé à le faire au Sauternes pour en faire un accord mets vin avec des fruits rouges, qui généralement sont un peu acide et par conséquent contrebalancent agréablement le côté sucré du Sauternes. Voilà qui est fait à présent…

Sabayon-de-Sauternes-aux-Fruits-Rouges-5.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 8 cuillers à soupe de fruits rouges

 20cl de Sauternes  

 100g de sucre

 4 jaunes d’œuf

 1 cuiller à soupe de farine

Préparation
1.
Dans un récipient pouvant aller au bain-marie, battre les jaunes d’œuf avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite le vin et mélanger le tout.

2. Mettre le mélange à chauffer au bain-marie tout en le fouettant. Il faut que la chaleur monte doucement et progressivement. Au bout de quelques minutes, le mélange commence à mousser, à épaissir pour doubler de volume. Arrêter la cuisson lorsque le mélange nappe une cuiller en bois.

3. Au fond des verrines, dans lesquelles on aura déposé 1 cuiller soupe de fruits rouges, verser un partie du mélange. Mettre une seconde cuiller à soupe de fruits rouges sur le dessus et servir sans attendre.
Si vous utilisez des fruits rouges congelés, vous pouvez les saupoudrer de cassonade car ceux-ci sont souvent assez acides.

 

Sabayon-de-Sauternes-aux-Fruits-Rouges.JPG


a - Mon-accordLe même Sauternes que celui du sabayon…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 06:30

Vous me demanderez certainement « Pourquoi rustique ? »  Eh bien, je vous répondrais pas une autre question : «  Connaissez-vous le French Toast ? »  Si c’est le cas, vous saurez que celui-ci est la version Américaine du pain perdu. Enfin presque parce qu’à ce détail près qu’il n’est pas du tout fait à base de pain rassis, mais à base de pain de mie extra moelleux. Alors évidemment, le rendu est tout de suite plus soigné, plus joli et plus raffiné. Moi je trouve que c’est de la triche ! Avec vrai pain rassis c’est tout de même plus compliqué un rendu agréable à l’œil…

En plus, le VRAI pain dur, tout le monde en a dans sa cuisine et finit par désespérer de trouver une idée pour l’utiliser. Je ne jette JAMAIS le pain. C’est sacrilège. Avec les années, j’ai mis au point des parades pour recycler mon pain dur.

Le pain perdu rustique, ou « pain perdu des familles » c’est celui que je préfère ; celui que ma Maman nous faisait souvent lorsque nous étions enfants…

Laurier l’aime comme ses pancakes, avec du beurre et du sirop d’érable… Moi je le préfère avec du sucre glace, et vous, vous l’aimez comment ?

Pain-Perdu-Rustique-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 400g de pain rassis

 3 œufs

 ½ litre de lait

sucre glace

sucre en poudre ou cassonade

Quelques noisettes de beurre


Préparation
1.
 Dans un grand saladier, battre les œufs et y ajouter le lait. Casser le pain en petits morceaux et les plonger dans le mélange. Laisser tremper pendant au moins deux heures en écrasant le pain à l’aide d’une fourchette de temps en temps de sorte à ce qu’il s’imbibe complètement du liquide. Au bout de ce temps, mélanger vigoureusement le tout pour briser les morceaux réfractaires.
Vous devez obtenir un ensemble assez homogène, pâteux et qui ne rend pas trop de lait.
Attention, si votre mélange rend trop de lait vous aurez du mal à le cuire car il ne se tiendra pas bien dans la poêle.

2. Dans une poêle, faire chauffer un peu de beurre. Y déposer un ou plusieurs petits tas (selon la taille de votre poêle) du mélange précédemment obtenu et les aplatir. Les former rapidement en petits cercles, un peu comme des pancakes. Les laisser cuire 2 minutes puis les retourner. Laisser encore cuire une à 2 minutes. Procéder de même jusqu’à épuisement de la pâte.

3. Saupoudrer de sucre en poudre ou de cassonade, puis de sucre glace pour le décor.

Pain-Perdu-Rustique-3.JPG

a - Mon-accordLa dessus je mettrais bien un petit Crémant de Loire pour la fraîcheur, le fruit et la vivacité…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article