Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 07:30

J’aime bien faire mes courses chez Lidl ou Aldi car on y trouve toujours des trésors. Par exemple, des spécialités que l’on ne trouve pas forcément ailleurs. Souvent venues d’Allemagne, parce que ces enseignes sont germaniques, mais aussi de Belgique ou des Pays Bas, ce sont de véritables petits plaisirs gourmands.

Depuis des années, maman y achète des gourmandises typiquement allemandes, surtout au moment des fêtes, comme le massepain enrobé de chocolat, les petits biscuits aux épices nappés de glaçage, ou encore des billes de pâte d’amandes aux épices. Mais ce qu’elle achète le plus souvent –même tout au long de l’année- c’est le Stollen.

Vous connaissez le Stollen ? Il s’agit d’une pâtisserie aux raisins secs et fruits confits  à mi-chemin entre le gâteau et la brioche, fourré de pâte d’amande et qui a le grand avantage de se conserver très longtemps.

C’est certes un gâteau -un peu- lourd, mais il est cependant délicieux, et ce que je préfère c’est le massepain à l’intérieur. Bien souvent à la maison, nous nous battions pour avoir une part dont la proportion de massepain était la plus importante. Il n’était pas rare que nous retrouvions le Stollen creusé en son centre, dépossédé d’une partie de son massepain. Je n’étais pas totalement étrangère à ce phénomène, je dois bien l’avouer !

Il y a deux ans, J’ai découvert que les deux enseignes proposaient une nouvelle version de ces savoureux étouffe-chrétien : la version miniature. Un coup de génie ! Le massepain y est en proportion bien plus important, ce qui rend ces petites bouchées moins sèches et au moins deux fois plus délicieuses que leur grand frère. Les tailles ne sont pas figées. En effet, ceux de Lidl, de la taille d’un pouce, sont plus petits que ceux d’Aldi, qui font le double voire le triple de leur congénères.

Toujours est-il que depuis que j’ai découvert ces mini stollen, j’ai eu envie de les faire moi-même. Je pensais initialement faire une pâte à brioche lourde et l’agrémenter de fruits confits de fruits secs et d’amandes, mais j’ai tout de même voulu vérifier la recette. La recette traditionnelle est composée d’une base de pâte à lever avec des fruits confits, des amandes, des épices et arômes, et de pâte d’amandes –ce qui n’est cependant pas systématique- ! En fouillant un peu sur la toile, j’ai réalisé que la pâte était, pour la plupart, un mélange de pâte à lever, à laquelle on ajoute  sucre œuf, et lait. Un peu comme pour la brioche au fond. J’ai fini par adapter à ma sauce et en fonction de mes préférences.

Un régal plus que copieux, parfait pour la saison froide, avec une bonne tasse de thé.

Mini Stollen 2

Un très joyeux Noël à tous !

 

Les ingrédients pour une quinzaine de mini stollen :

Pour la pâte

 500g de farine

 1 sachet de levure boulangère

 120ml de lait

 80g de sucre

 200g de beurre

 1 œuf

 

Les mélanges d’épices et de fruits à ajouter à la pâte

 le zeste d’1 citron

70g d’écorce d’oranges confites

50g de dés de fruits confits mélangés

100g d’amandes concassées en petits dés ou en bâtonnets

200g de raisins secs préalablement trempés dans du Rhum

1 cuiller à café rase de cardamome en poudre

1 sachet de sucre vanillé

1 pincée de cannelle

1 cuiller à café d’arôme de citron

 

Pour la pâte d’amandes

 200g de poudre d’amandes,

150g de sucre en poudre

Le jus de macération des fruits confits

1 cuiller à café d’arôme d’amande amère.

 

Autres

 Rhum Blanc

 jus de mandarine

 50g de sucre glace

 un peu de lait


Préparation

 

La veille

Faire macérer les ingrédients suivant dans du Rhum et du jus de mandarine :

Le zeste d’1 citron, 70g d’écorce d’oranges confites, 50g de dés de fruits confits mélangés et 200g de raisins secs préalablement. Conserver le jus de macération.


Le jour même

1. Dans un grand saladier ou dans un robot pétrisseur, réhydrater la levure dans le lait tiédi et y ajouter une cuiller à soupe prélevée sur la quantité de sucre. Laisser mousser. Ajouter la farine progressivement, puis l’œuf battu, et enfin, le beurre fondu. Pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte souple. Ajouter les amandes concassées, les fruits confits préalablement séchés dans du papier absorbant, la cardamome, le sucre vanillé, la cannelle et l’arôme de citron.

On pourra ajouter un peu de farine si la pâte est trop humide et collante.

Couvrir d’un linge et laisser reposer une heure à une heure 30.

 

2. Pétrir à nouveau quelques instants. Séparer la pâte en 15 morceaux et former de petits rectangles d’un cm d’épaisseur sur une plaque recouverte de papier cuisson.

 

3. Préparer la pâte d’amandes en mélangeant la poudre d’amandes avec le sucre en poudre et 3 cuillers à soupe de jus de macération des fruits confits et l’arôme d’amande amère. Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme.

En fonction de la consistance, ajouter de la poudre d’amande ou du jus de macération.

 

4. Former 15 petits boudins de pâtes d’amandes la largeur des rectangles et les disposer sur ces derniers. Refermer la pâte sur ce boudin sceller et retourner le gâteau. Former un renfoncement sur les côtés et sur toute la longueur (forme traditionnelle du Stollen)

 

5. Badigeonner les stollen de lait et passer un four préchauffé à 180°C pendant 20 à 25 minutes. Sortir du four laisser refroidir légèrement et badigeonner à nouveau de lait avant de saupoudrer très généreusement de sucre glace.

 

Mini StollenConserver dans une boîte hermétique ou en métal.

 

a - Mon-accordUn thé de Noël à l’orange et à la cannelle sera parfait ! Si vous n’en avez pas, empressez-vous de faire ce délicieux sucre aromatisé à l’orange et à la cannelle pour y remédier !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 07:30

Dans le même esprit que les sels aromatisés que j’aime faire régulièrement pour assaisonner ma cuisine ou pour offrir, voici le sucre aromatisé. C’est tout à fait le genre de petite douceur que j’affectionne particulièrement. Une saveur douce, une senteur typique de Noël qui réchauffe le cœur. Un petit détail de cuisine qui apporte sa touche savoureuse d’originalité.

Parfait et délicieux pour aromatiser vos yaourts, vos crêpes, votre thé, pour faire du vin chaud, ou encore à ajouter dans la composition de gâteaux et biscuits… Les possibilités sont très nombreuses...

Je le mets de de jolis petits bocaux avec une petite étiquette sur laquelle je propose des idées d’associations et les offre comme petits cadeaux gourmands, cela plait beaucoup !

Sucre à l'orange et à la cannelle 2 

Les ingrédients pour 1 kg de sucre aromatisé :

 5 oranges non traités

 1kg de sucre

 2 cuillers à soupe de cannelle en poudre


Préparation
1.
Prélever la peau des oranges en prenant soin de ne pas couper la chair.

2. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, disposer la peau des oranges. Passer au four une petite heure à 150°C.

A ce stade, les peaux doivent être toutes séchées et se casser facilement.

3. Dans le bol du mixeur, déposer les peaux d’orange séchées avec une partie du sucre et mixer pour réduire le tout en poudre.

4. Mélanger avec le reste du sucre et la cannelle.

Sucre à l'orange et à la cannelle

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 07:30

Le titre choisi pour cette recette est un peu prétentieux, je dois bien l’avouer. Parfait, peut –être pas… mais presque. En tous cas, j’ai reçu de la part des « goûteurs » de cette recette, une approbation unanime. Je raffole des noix, et des gâteaux aux noix plus encore. Or, je n’avais jusqu’à présent jamais publié de recette de gâteau aux noix, car je m’étais mis en tête de trouver la recette parfaite du gâteau aux noix. Dieu sait si j’en ai fait des tentatives, certaines délicieuses, d’autre un peu moins à mon goût, mais à ce jour, jamais je n’avais mis le doigt sur LA recette du gâteau PARFAIT aux noix.

J’ai longtemps fait la rester ultra simple et délicieuse qui a bonne presse dans ma famille.

 

Cette recette n’est certes pas à mettre de côté car elle est vraiment très bonne, la voici :

250g de  noix hachées en poudre, 3 œufs, 150g de sucre en poudre. 35 minutes au four à 180°C. Voilà, C’est tout !

 

Toutefois, je recherchais ce petit « plus » qui à mon goût  faisait défaut. C’est alors que j’ai commencé à imaginer l’association deux textures, un peu comme dans le plaisir aux noix que l’on trouve au rayon surgelé des grandes surfaces. Il me fallait trouver deux textures complémentaires, toutes les deux à base de noix et c’est ainsi que j’ai pensé à réaliser un gâteau aux noix classique fourré d’un crème de noix au mascarpone.

Cette crème, je l’ai relevée d’une pointe de café. Presque imperceptible, celle-ci ajoute une certaine complexité à ma crème et rehausse l’arôme de la noix sans pour autant imposer l’arôme du café. Je suis ravie du résultat et je pense pourvoir dire que ce n’est pas la dernière fois que ce délicieux gâteau s’invite à notre table. Testez-le et donnez-moi votre avis !

 

Et vous, vous avez VOTRE recette de gâteau parfait aux noix ?

 Gâteau Parfait aux Noix

Les ingrédients pour 8 personnes:

 

Pour le gâteau aux noix

 250g de cerneaux de noix

 80g de farine complète

 170g de sucre roux

 4 œufs

 40g de beurre salé

 1 sachet de levure chimique

 Sucre glace


Préparation
1.
Mixer finement les cerneaux de noix tout en en conserver quelques-uns pour la décoration. Battre les blancs en neige ferme et réserver.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Dans une jatte, battre les jaunes d’œufs avec le sucre et y incorporer les noix hachées, puis la farine progressivement. Ajouter ensuite le beurre fondu, la levure et remuer pour obtenir un ensemble homogène assez ferme.

 

3. A l’aide d’une maryse, incorporer délicatement les blancs en neige à la préparation.

 

4. Verser dans un moule à cake préalablement beurré et fariné afin d’éviter que le gâteau ne colle. Placer au four et laisser cuire 35 minutes. Laisser refroidir et démouler.

 

Pour la crème aux noix

 250g de mascarpone

 200g de cerneaux de noix

 100g de sucre roux

 1 cuiller à café d’expresso ou quelques gouttes d’arôme de café

 1 sachet de sucre vanillé


Préparation
1.
Mixer finement les cerneaux de noix.

 

2. Dans une jatte, mélanger le mascarpone avec les sucres et le café. Bien mélanger pour uniformiser les saveurs, puis ajouter les noix en poudre. 

 

Montage

1. Couper le gâteau en deux dans le sens de la longueur.

Il est impératif d’attendre qu’il soit totalement froid, sinon on risquera de le briser.

 

2. Etaler et répartir la crème de noix au mascarpone de façon uniforme. Replacer la deuxième partie du gâteau sur le dessus. Saupoudrer le tout de sucre glace à l’aide d’une petite passoire et décorer de quelques cerneaux de noix.

 

a - Mon-accordUne fois n’est pas coutume, je pencherais pour vin blanc liquoreux, ou plutôt un vin jaune pour changer du Sauternes. Je préconise un Château-Chalon, issu d’un Cépage unique le Savagnin. Les tannins puissants des noix seront adoucis par le côté suave et sucré du vin, ce qui donnera une harmonieuse association. 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 07:30

Vous avez certainement déjà réfléchi à votre menu de réveillon, que ce soit pour Noël ou pour le Nouvel an. Je vous propose une petite sélection de recette de mon blog, juste histoire de vous donner quelques idées et pour être fin prêt de jour J!

 

 Les Amuse Bouche

  Beignets de Crevette
 

 

  

Canapés de Chèvre Frais à la Sauge et au Miel 

Canapés de Chèvre Frais à la Sauge et au Miel

 

   

Tartelettes aux Coings Chèvre et Poitrine Fumée

  



 Samoussas au Thon et aux Pruneaux

 Roulés d'Aubergine à la Brousse et Viande des Grisons



 Canapés Mangue et Crevettes


 
Canapés de Pain d'Epice au Chèvre


 Roulés de Saumon Fumé au Pain Polaire


 
Rillettes de Thon au Poivre vert

 

Les Entrées

 

Foie Gras Poêlé sur Compotée Figues et Coings

 Foie Gras Poêlé sur Compotée Figues et Coings

  

 



 Terrine de Foie gras mi-cuit

 Terrine de Faisan aux Pistaches et aux Abricots Secs
 Terrine en Bocaux

  

Verrine de Crème de Saint-Jacques

 Verrine de Crème de Saint-Jacques

 

  

Brochette de Saint-Jacques 2

 

Brochette de Saint Jacques au Jambon Cru

 

 


 Noix de Pétoncle aux Poireaux Fondants

 

 

Les Plats de Viande   

 

   Daube de Sanglier


 Cuissot de Sanglier Mariné 4 jours

    


 
Faisan aux Pommes et au Cidre



 Bécasses aux Lentilles



 Bécasses Farcies sur Canapés



Carré d'Agneau Farci 

Carré d'Agneau Farci à la Coriandre



 Gigot aux Pruneaux en Deux Temps

Filet Mignon au Sauternes Filet Mignon de Porc au Sauternes 

 

  

 

Brie Farci 2  Brie Farci aux Noix et aux Raisins Moelleux

 

    Pomme Croustillante aux Fromages et aux Noix 2

  Pomme Croustillante aux Fromage et aux Noix

 

   

 Les Desserts     

Gâteau Parfait aux Noix

Gâteau Parfait aux Noix

 

 

Tourte Pomme Coing 2   

Tourte aux Pommes

 

Tarte Poire, Amande et Caramel au Beurre Salé



Feuilleté Pommes Coings 2
Feuilleté Pommes, Coings et Pâte d’Amandes, Façon Strudel




 Thanksgiving Pumpkin Pie - Tarte au Potiron Sucrée




Tartelettes au Citron
 

 
Croustade aux Pommes et Noisettes



 
Tarte Tropézienne

 

Dessert Glacé aux Noix de Pécan Caramélisées 2

Dessert Glacé aux Noix de Pécan et Sirop d'Erable

 


 
Glace aux Spéculoos




 Dessert Glacé Vanille, Pralin, Meringue et Caramel

 Crème au Chocolat sur lit d'ananas et compotée d-copie-1 

 

 

Verrines de Crème de Chocolat Blanc, Compotée de Framboise et Ananas

   


 Verrine de Crème de Mascarpone, Rhubarbe, Framboises et Spéculoos


 

 Les Douceurs 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 07:30

Ces derniers temps je me suis laissée aller à la cuisine au vin liquoreux, notamment ici,  avec du lapin, ou dans mon confit d’oignon. C’est toujours sympathique et agréable cette association tout en douceur, pour peu que l’on aime le sucré-salé.

Le vin liquoreux s’accorde particulièrement bien à la cuisson des poireaux émincés. Il les rend tendres et fondants à souhaits, un véritable régal.

Voici une façon à la fois simple et raffinée d’accommoder le filet mignon. Pourquoi ne pas opter pour celle-ci au menu du réveillon ?

 Filet Mignon au Sauternes

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 filet mignon de porc de 800g environ

 25cl de Sauternes

 2 poireaux coupés en rondelles

 Quelques feuilles de sauge fraîche

 1 grosse noix de beurre

 3 cuillers à soupe d’huile d’olive

20cl de crème liquide

1 cuiller à café de fond de veau

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés


Préparation
1.
Mettre la viande à mariner dans le Sauternes et les feuilles de sauge 24h avant de la cuisiner.

 

2. Dans une cocotte, faire chauffer le beurre avec de l’huile d’olive et y saisir la viande  de tous les côtés. Cuire la viande une dizaine de minutes en la retournant régulièrement. La retirer de la cocotte.

 

3. Dans la cocotte, ajouter le reste de l’huile et y faire suer les poireaux. Mouiller avec le vin de la marinade, mélanger, couvrir et laisser cuire 30 minutes.

 

4. Lorsque le filet mignon est cuit, le sortir de la cocotte et déglacer le fond avec quelques gouttes d’eau, la crème le poivre et le fond de veau. Servir le filet avec cette sauce.

 

Filet Mignon au Sauternes 2Avec ce filet mignon au Sauternes, on pourra servir des pommes de terre en purée ou vapeur, mais aussi des haricots vers bardés de poitrine fumée pour contrebalancer les côté sucré.

 

a - Mon-accordLe même vin que celui de la cuisson, un bon Sauternes !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 07:30

Voici un petit échantillon de ce dont seront composés mes cadeaux gourmands de fin d’année. Je remplis mes paniers de petites douceurs sucrées comme salées, liquides ou solides, en fonction des goûts de leur destinataires.

J’aime faire plaisir en offrant des petits douceurs et j’avoue me faire plaisir moi aussi en préparant des fournées de petites choses délicieuses qui seront dégustées du bout des doigts en famille, autour du sapin. C’est déjà presqu’un peu Noël quelque part…

  Douceurs Croustillantes au Caramel

Les ingrédients pour 4 personnes:

 60g de corn flakes

 60g de noisettes concassées

 200g de sucre en poudre

 20cl de crème liquide

 70g de raisins secs

 50g de beurre salé


Préparation
1.
Broyer les noisettes et les mélanger aux corn flakes et aux raisins secs. Placer le tout dans un plat à gratin.

Ma technique peu orthodoxe consiste à mettre mes noisettes dans un sac congélation et de les taper contre le plan de travail avec une boîte de conserve. Très efficace !

 

2. Faire fondre la moitié du beurre aux micro-ondes dans la crème et réserver. Dans une casserole, faire chauffer le sucre avec le reste du beurre deux cuillers à soupe d’eau sans cesser de mélanger. Laisser caraméliser et prendre une teinte dorée. Hors du feu, ajouter la crème et le beurre fondu et mélanger vivement. Remettre sur feu très doux et laisser épaissir sans cesser de remuer.

 

3. Verser le caramel sur le mélange de corn flakes, noisettes et raisins secs et mélanger. Vérifier que l’ensemble est suffisamment tiède et former de petites boules bien tassées, que l’on fera rouler dans la paume de la main. Les déposer sur du papier cuisson, laisser refroidir et durcir.

  Douceurs Croustillantes au Caramel 2

a - Mon-accordCes petites douceurs seront servies à l’heure du thé, mais si le cœur vous en dit on pourra peut-être envisager de les savourer au coin du feu avec un digestif après le repas…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 07:30

Qu’on se le dise, je n’en ai pas encore terminé avec les pommes ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, je ne suis pas sponsorisée par les producteurs de pommes de France, mais juste très enthousiaste dès qu’il s’agit de décliner d’une multitude de façons, l’art de cuisiner les pommes. Entrées, plats, dessert, confiseries, boissons tout y passe. Qu’elle soit conjuguée au salé ou au sucré, la pomme a toujours fière allure et son caractère enrichit tout plat de façon raffinée, avec son petit caractère bien personnel selon la variété.  

J’aime l’association pomme-camembert. L’ayant déjà expérimentée avec des fruits secs dans un cocon de feuille de brick, pour ma Pomme croustillante au fromage et aux fruits secs, j’ai ajouté cette fois-ci des lardons et des champignons à l’équation.

Cette tarte au légères notes sucrées-salées est vraiment simple et rapide à préparer, en particulier si vous choisissez l’option « rouleau-de-pâte-feuilletée-tout-prêt-à-dérouler », chose que j’ai toujours dans mon réfrigérateur et qui fait partie de mon « kit de survie ».

Celui-ci se compose de mes indispensables en cuisine, juste pour être sûre de pouvoir « pondre » quelque chose à la dernière minute, que ce soit pour mon mari et moi, ou pour des invités improvisés… D’ailleurs, maintenant que j’en parle et ayant eu déjà des questions dans ce sens, je me dis que je ferais peut-être prochainement un billet sur ce fameux kit de survie. A suivre !

  Tarte aux pommes Lardons Champignons Camembert 2

Les ingrédients pour 6 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée ou brisée

 4 pommes

 1 Camembert

 8 champignons de Paris

 70g de lardons fumés

 1 pincée de thym

 1 pincée de romarin

1 pincée de poivre du moulin


Préparation
1.
Peler et couper les pommes en quartiers fins. Couper le Camembert en fines lamelles. Emincer les champignons.

 

2. Dans un moule à tarte, déposer le rouleau de pâte feuilletée. Disposer les pommes, les lardons, les champignons, puis les lamelles de Camembert. Saupoudrer de thym, de romarin et de poivre du moulin.

 

3. Placer à four préchauffé à 180°C pendant 30 minutes.

  Tarte aux pommes Lardons Champignons Camembert

a - Mon-accordPour cette tarte un vin blanc moelleux, c’est-à-dire contenant moins sucre résiduel qu’un vin liquoreux comme un Sauternes par exemple, me semble adapté. Je choisis un Coteaux-de-l’Aubance, qui est une appellation du vignoble de la Vallée de la Loire et qui est issu exclusivement du cépage Chenin Blanc, pour lequel j’ai un petit faible car il est généralement nerveux et minéral. En effet, il créera d’une part un parallèle avec le côté légèrement sucré apporté par la pomme, et d’autre part un contraste avec la note très salée des lardons.

Par ailleurs,  je pense qu’un cidre serait également intéressant sur cette tarte. Peut-être un demi-sec, ni trop sucré, ni trop amer, et ni trop tannique…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 07:49

Certains commencent peut-être à me connaître et à savoir que je suis une inconditionnelle des pommes. Je l’ai dit pas plus tard que la semaine dernière et pour ne pas déroger à la règle, la liste de recette aux pommes sera longue comme le bras.

Chaque samedi matin, je dévalise le stock des plus belles pommes de mon producteur préféré sur me marché de Cadillac. En début de saison, c’était les Reine des Reinettes que je préférais. En ce moment, je me régale de Belchard Chanteclerc et de Pink Lady. Quelques grises du Canada passent aussi au four de temps en temps avec une –grosse- noix de beurre et la cassonade qui va bien.

C’est fou l’imagination dont on peut faire preuve lorsque l’on aime quelque chose. Je crois que je ne suis jamais à court d’idées lorsqu’il s’agit de cuisiner la pomme. J’en ai plein la tête, j’ai des images qui fusent dans tous les sens. D’ailleurs, il m’arrive souvent de cuisiner virtuellement la nuit, depuis le fond de mon lit lorsque j’ai des insomnies. Généralement je ne cuisine pas qu’une pomme la nuit, mais tout le pommier et plus encore. C’est souvent une valse effrénée de toutes les idées d’associations, de plats et autres expériences culinaires à venir, ou leur perspective…

Mais revenons à ces chères pommes. Je ne les avais jamais cuisinées en tourte alors l’occasion était toute trouvée. J’ai eu envie d’y ajouter un ingrédient que j’affectionne tout particulièrement, l’amande. En poudre au fond de la tourte pour absorber tous les sucs divins émanant des pommes, mais aussi pour éviter que la pâte du fond ne se gorge d’humidité et ne soit trop molle.

Un dimanche après-midi au coin du feu, une petite cuiller dans une main, une bolée de bon cidre fermier dans l’autre, nous nous sommes régalés…

  Tourte Pomme Coing 2

Les ingrédients pour 4 personnes:

 2 rouleaux de pâte feuilletée

 5 pommes Reines de reinettes

 70g de sucre roux

 50g de beurre demi-sel

70g de poudre d’amandes

1 cuiller à soupe de lait (pour dorer)

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Dans une jatte, mélanger 40g de beurre fondu avec le sucre roux et la poudre d’amande. Réserver. Couper les pommes en fines tranches.  

 

2. Dans un moule à manqué, dérouler un rouleau de pâte feuilletée. Déposer le mélange de sucre, de beurre et de poudre d’amandes.

 

3. Disposer les tranches de pommes dessus et tasser le tout. Ajouter le reste de beurre en copeaux sur les pommes. Etaler l’autre pâte feuilletée sur les pommes et sceller les bords avec ceux le la première. Faire un petit trou dans le milieu de pâte feuilletée pour éviter qu’elle ne gonfle. 

 

4. Passer au four préchauffé à 160°C pendant 35 à 40 minutes.

 

Tourte Pomme CoingServir tiède avec de la crème fouettée, ou pourquoi pas une boule de glace vanille?

 

a - Mon-accordUne bonne bolée de cidre

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:30

Je dois bien l’avouer, l’agneau, je n’en cuisine pas très souvent. Si j’aime beaucoup la saveur de sa viande, il faut dire qu’il n’est pas rare que certains convives trouvent l’agneau un peu trop fort à leur goût, du coup j’évite de commettre des impairs ou de mettre les gens dans des situations gênantes. Je me mets à leur place les pauvres, parce que de mon côté, je redoute toujours l’instant –qui m’est d’ailleurs déjà arrivé- où je me trouverai devant un gratin de chou-fleur, ma hantise absolue, et que lui faire honneur sera tout simplement au-dessus de mes forces…

C’est malin, la perche à présent est tendue…

 

Revenons-en à nos moutons, ou plutôt à notre agneau. Je vous parlais tout récemment de mon passage au Salon du Blog Culinaire à Soissons, au cours duquel j’avais fait la connaissance de nombreux blogueurs. Mais pas que ! J’ai également assisté à un atelier cuisine animé par Donal Skehan, un blogueur irlandais, en collaboration avec Bord Bia, Irish Food Board.

Ce dernier a proposé à quelques blogueurs de repartir avec un morceau d’agneau du Connemara afin de réaliser une recette, et j’ai eu très envie de relever le défi.

J’ai donc réfléchi à la manière donc j’allais accommoder mon carré d’agneau et le premier ingrédient que j’ai eu envie de lui associer fût la coriandre. Vint ensuite la carotte, puis le miel en toute petite touche et la noisette.

J’ai donc préparé ma farce la veille et puis, le jour même, au moment de préparer la viande j’ai été impressionnée par l’extrême tendresse de la viande. Je pensais que j’aurais un peu de mal à percer mon carré d’agneau pour y ajouter ma farce mais en réalité, même le manche du couteau est passé dedans comme dans du beurre. Incroyable. Cela laissait présager du meilleur !

 

…Et ce fût le cas. La saveur intense et la tendresse de la viande nous a conquis. C’était absolument délicieux !

  Carré d'Agneau Farci

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 carré d’agneau avec 8 côtes

 1,5kg de carottes

 1 bouquet de coriandre fraîche

 1 cuiller à soupe de miel liquide

3 cuillers à soupe de noisettes en poudre

7 gousses d’ail dont 4 en chemise

2 échalotes

 4 noisettes de beurre salé

 10cl de crème liquide

 1 cuiller à café rase de fond de veau dilué dans un petit verre d’eau tiède

5 cuiller à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de poivre du moulin

½ cuiller à café de sel


Préparation

La veille

1. Peler les carottes et les couper en rondelles. Peler 3 gousses d’ail et les couper en deux dans le sens de la longueur, peler les échalotes et les couper en deux.

 

2. Faire cuire le tout 10 minutes à l’autocuiseur.

 

3. Dans le bol du mixeur, mettre l’équivalent de 5 cuiller à soupe de rondelles de carottes cuites, les gousses d’ail, les échalotes, le miel, la coriandre (en en gardant quelques feuilles pour la décoration), les noisettes en poudre, 2 cuillers à soupe d’huile d’olive, une pincée de sel, une pincée de poivre. Mixer le tout.

 

4. Mettre le mélange obtenu dans le fond d’un sachet congélation dont la largeur sera équivalente à la longueur du carré d’agneau. Former un boudin de 2cm de diamètre environ. Laisser refroidir et placer au congélateur. Conserver l’excédent dans le bol du mixeur.

 

5. Préparer une purée en mixant les carottes avec le reste du mélange précédemment obtenu. Réserver jusqu’au lendemain.

 

Le jour même

1. Sortir la viande du réfrigérateur une à deux heure avant de la cuisiner, de sorte à ce qu’elle soit à température ambiante.

 

2. Emprisonner 4 grosses gousses d’ail en chemise dans du papier d’aluminium et les mettre au four à 200°C pendant 15 à 20 minutes. Inciser chaque gousse à l’aide de la pinte d’un couteau et la planter sur 4 os des côtes du carré d’agneau.

 

3. A l’aide d’un couteau fin, inciser le centre du carré d’agneau dans toute sa longueur. Insérer la farce préparée la veille et durcie par congélation. Préchauffer le four à 250°C.

 

4. Dans une cocotte en fonte, faire chauffer l’huile d’olive et  y saisir le carré d’agneau sur toutes les faces de sorte à ce qu’il soit bien doré. Mouiller avec le fond de veau dilué, couvrir et mettre au four. Compter 12 minutes pour une viande rosée 15, pour une viande un peu plus cuite.

 

5. Pendant ce temps, disposer la purée préparée la veille dans de petits ramequins et y ajouter une noisette de beurre sur le dessus. passer au four une quinzaine de minutes.

 

6. On pourra éventuellement faire une sauce en déglaçant le fond de la cocotte avec une cuiller à soupe d’eau et 10cl de crème liquide.

  Carré d'Agneau Farci 2

a - Mon-accordPour accompagner ce carré d’agneau farci je pense qu’il serait judicieux de se pencher vers un grand Bordeaux, plutôt rive gauche, pour une structure plus « carrée ». Je m’orienterais vers un Saint Julien. Cette appellation me plait beaucoup car elle constitue un excellent compromis, dans la mesure où le vin allie élégance et caractère, finesse et structure, fruit et puissance.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 07:30

Il nous est tous arrivé un jour ou l’autre, d’avoir des restes de poulet après un repas et de se demander ce qu’on allait bien pouvoir en faire. Parfois on se contente de les émietter et de les jeter négligemment dans une salade, ou alors on les fait revenir et on les sert vite fait avec de la purée mousseline ou des pâtes. Mais d’autres fois, on a envie de tenter des expériences un peu plus élaborées. C’était mon cas cette fois-ci.

Avec les délicieuses châtaignes et les savoureux champignons de saison je n’ai pas résisté à la tentation de réaliser cette jolie tourte automnale.

Il faudra tout de même que je songe bientôt à réaliser un billet bien utile sur les mille façons d’accommoder les restes de poulet… Tourte de Poulet 2

 

Les ingrédients pour 6 personnes:

 2 rouleaux de pâte feuilletée

 300g de viande de poulet cuite et coupée en lanières

 200g de châtaignes cuites

 3 carottes coupées en fines rondelles

 200g de champignons émincés

 1 oignon émincé

 2 échalotes émincées

 3 gousses d’ail écrasés

 1 cuiller à café de moutarde

 1 cuiller à café de sucre roux

 1 cuiller à café de fond de volaille

 4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse

 1 trait de vin blanc sec

 1 branche de thym

 1 branche de romarin

1 cuiller à soupe d’huile d’olive


Préparation
1.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter l’oignon, les échalotes, ainsi que les gousses d’ail. Laisser suer, puis ajouter les carottes. Verser le vin blanc et ajouter les champignons. Remuer le tout puis ajouter le fond de volaille, le sucre roux, le thym, le romarin, ainsi que 10cl d’eau. Mélanger, couvrir et laisser cuire une dizaine de minutes à feu doux.

 

2. Ajouter les lanières de poulet ainsi que les châtaignes. Laisser encore cuire 5 à 10 minutes à couvert, puis laisser réduire en remuant de temps en temps. Ajouter alors la moutarde, puis la crème fraîche. Bien mélanger le tout et réserver.

 

3. Dans un moule à tarte (si possible ayant des bords assez hauts) disposer le premier rouleau de pâte feuilletée. Verser le mélange obtenu et recouvrez du second disque de pâte feuilletée. Sceller les bords en exerçant une légère pression. Percer un petit trou au milieu de la tourte qui tiendra lieu de cheminée. Badigeonner le dessus de la tourte avec du lait pour que celle-ci dore à la cuisson.

 

4. Placer à four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes.

 Tourte de Poulet

a - Mon-accordPour cette tourte, je pense qu’un vin rouge de la région de Bordeaux, et plus précisément, de l’appellation des Graves, fera un bon compagnon. Il allie puissance, fuité et corsé.

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article