Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 07:30

Qu’on se le dise, je n’en ai pas encore terminé avec les pommes ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, je ne suis pas sponsorisée par les producteurs de pommes de France, mais juste très enthousiaste dès qu’il s’agit de décliner d’une multitude de façons, l’art de cuisiner les pommes. Entrées, plats, dessert, confiseries, boissons tout y passe. Qu’elle soit conjuguée au salé ou au sucré, la pomme a toujours fière allure et son caractère enrichit tout plat de façon raffinée, avec son petit caractère bien personnel selon la variété.  

J’aime l’association pomme-camembert. L’ayant déjà expérimentée avec des fruits secs dans un cocon de feuille de brick, pour ma Pomme croustillante au fromage et aux fruits secs, j’ai ajouté cette fois-ci des lardons et des champignons à l’équation.

Cette tarte au légères notes sucrées-salées est vraiment simple et rapide à préparer, en particulier si vous choisissez l’option « rouleau-de-pâte-feuilletée-tout-prêt-à-dérouler », chose que j’ai toujours dans mon réfrigérateur et qui fait partie de mon « kit de survie ».

Celui-ci se compose de mes indispensables en cuisine, juste pour être sûre de pouvoir « pondre » quelque chose à la dernière minute, que ce soit pour mon mari et moi, ou pour des invités improvisés… D’ailleurs, maintenant que j’en parle et ayant eu déjà des questions dans ce sens, je me dis que je ferais peut-être prochainement un billet sur ce fameux kit de survie. A suivre !

  Tarte aux pommes Lardons Champignons Camembert 2

Les ingrédients pour 6 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée ou brisée

 4 pommes

 1 Camembert

 8 champignons de Paris

 70g de lardons fumés

 1 pincée de thym

 1 pincée de romarin

1 pincée de poivre du moulin


Préparation
1.
Peler et couper les pommes en quartiers fins. Couper le Camembert en fines lamelles. Emincer les champignons.

 

2. Dans un moule à tarte, déposer le rouleau de pâte feuilletée. Disposer les pommes, les lardons, les champignons, puis les lamelles de Camembert. Saupoudrer de thym, de romarin et de poivre du moulin.

 

3. Placer à four préchauffé à 180°C pendant 30 minutes.

  Tarte aux pommes Lardons Champignons Camembert

a - Mon-accordPour cette tarte un vin blanc moelleux, c’est-à-dire contenant moins sucre résiduel qu’un vin liquoreux comme un Sauternes par exemple, me semble adapté. Je choisis un Coteaux-de-l’Aubance, qui est une appellation du vignoble de la Vallée de la Loire et qui est issu exclusivement du cépage Chenin Blanc, pour lequel j’ai un petit faible car il est généralement nerveux et minéral. En effet, il créera d’une part un parallèle avec le côté légèrement sucré apporté par la pomme, et d’autre part un contraste avec la note très salée des lardons.

Par ailleurs,  je pense qu’un cidre serait également intéressant sur cette tarte. Peut-être un demi-sec, ni trop sucré, ni trop amer, et ni trop tannique…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 07:49

Certains commencent peut-être à me connaître et à savoir que je suis une inconditionnelle des pommes. Je l’ai dit pas plus tard que la semaine dernière et pour ne pas déroger à la règle, la liste de recette aux pommes sera longue comme le bras.

Chaque samedi matin, je dévalise le stock des plus belles pommes de mon producteur préféré sur me marché de Cadillac. En début de saison, c’était les Reine des Reinettes que je préférais. En ce moment, je me régale de Belchard Chanteclerc et de Pink Lady. Quelques grises du Canada passent aussi au four de temps en temps avec une –grosse- noix de beurre et la cassonade qui va bien.

C’est fou l’imagination dont on peut faire preuve lorsque l’on aime quelque chose. Je crois que je ne suis jamais à court d’idées lorsqu’il s’agit de cuisiner la pomme. J’en ai plein la tête, j’ai des images qui fusent dans tous les sens. D’ailleurs, il m’arrive souvent de cuisiner virtuellement la nuit, depuis le fond de mon lit lorsque j’ai des insomnies. Généralement je ne cuisine pas qu’une pomme la nuit, mais tout le pommier et plus encore. C’est souvent une valse effrénée de toutes les idées d’associations, de plats et autres expériences culinaires à venir, ou leur perspective…

Mais revenons à ces chères pommes. Je ne les avais jamais cuisinées en tourte alors l’occasion était toute trouvée. J’ai eu envie d’y ajouter un ingrédient que j’affectionne tout particulièrement, l’amande. En poudre au fond de la tourte pour absorber tous les sucs divins émanant des pommes, mais aussi pour éviter que la pâte du fond ne se gorge d’humidité et ne soit trop molle.

Un dimanche après-midi au coin du feu, une petite cuiller dans une main, une bolée de bon cidre fermier dans l’autre, nous nous sommes régalés…

  Tourte Pomme Coing 2

Les ingrédients pour 4 personnes:

 2 rouleaux de pâte feuilletée

 5 pommes Reines de reinettes

 70g de sucre roux

 50g de beurre demi-sel

70g de poudre d’amandes

1 cuiller à soupe de lait (pour dorer)

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Dans une jatte, mélanger 40g de beurre fondu avec le sucre roux et la poudre d’amande. Réserver. Couper les pommes en fines tranches.  

 

2. Dans un moule à manqué, dérouler un rouleau de pâte feuilletée. Déposer le mélange de sucre, de beurre et de poudre d’amandes.

 

3. Disposer les tranches de pommes dessus et tasser le tout. Ajouter le reste de beurre en copeaux sur les pommes. Etaler l’autre pâte feuilletée sur les pommes et sceller les bords avec ceux le la première. Faire un petit trou dans le milieu de pâte feuilletée pour éviter qu’elle ne gonfle. 

 

4. Passer au four préchauffé à 160°C pendant 35 à 40 minutes.

 

Tourte Pomme CoingServir tiède avec de la crème fouettée, ou pourquoi pas une boule de glace vanille?

 

a - Mon-accordUne bonne bolée de cidre

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:30

Je dois bien l’avouer, l’agneau, je n’en cuisine pas très souvent. Si j’aime beaucoup la saveur de sa viande, il faut dire qu’il n’est pas rare que certains convives trouvent l’agneau un peu trop fort à leur goût, du coup j’évite de commettre des impairs ou de mettre les gens dans des situations gênantes. Je me mets à leur place les pauvres, parce que de mon côté, je redoute toujours l’instant –qui m’est d’ailleurs déjà arrivé- où je me trouverai devant un gratin de chou-fleur, ma hantise absolue, et que lui faire honneur sera tout simplement au-dessus de mes forces…

C’est malin, la perche à présent est tendue…

 

Revenons-en à nos moutons, ou plutôt à notre agneau. Je vous parlais tout récemment de mon passage au Salon du Blog Culinaire à Soissons, au cours duquel j’avais fait la connaissance de nombreux blogueurs. Mais pas que ! J’ai également assisté à un atelier cuisine animé par Donal Skehan, un blogueur irlandais, en collaboration avec Bord Bia, Irish Food Board.

Ce dernier a proposé à quelques blogueurs de repartir avec un morceau d’agneau du Connemara afin de réaliser une recette, et j’ai eu très envie de relever le défi.

J’ai donc réfléchi à la manière donc j’allais accommoder mon carré d’agneau et le premier ingrédient que j’ai eu envie de lui associer fût la coriandre. Vint ensuite la carotte, puis le miel en toute petite touche et la noisette.

J’ai donc préparé ma farce la veille et puis, le jour même, au moment de préparer la viande j’ai été impressionnée par l’extrême tendresse de la viande. Je pensais que j’aurais un peu de mal à percer mon carré d’agneau pour y ajouter ma farce mais en réalité, même le manche du couteau est passé dedans comme dans du beurre. Incroyable. Cela laissait présager du meilleur !

 

…Et ce fût le cas. La saveur intense et la tendresse de la viande nous a conquis. C’était absolument délicieux !

  Carré d'Agneau Farci

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 carré d’agneau avec 8 côtes

 1,5kg de carottes

 1 bouquet de coriandre fraîche

 1 cuiller à soupe de miel liquide

3 cuillers à soupe de noisettes en poudre

7 gousses d’ail dont 4 en chemise

2 échalotes

 4 noisettes de beurre salé

 10cl de crème liquide

 1 cuiller à café rase de fond de veau dilué dans un petit verre d’eau tiède

5 cuiller à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de poivre du moulin

½ cuiller à café de sel


Préparation

La veille

1. Peler les carottes et les couper en rondelles. Peler 3 gousses d’ail et les couper en deux dans le sens de la longueur, peler les échalotes et les couper en deux.

 

2. Faire cuire le tout 10 minutes à l’autocuiseur.

 

3. Dans le bol du mixeur, mettre l’équivalent de 5 cuiller à soupe de rondelles de carottes cuites, les gousses d’ail, les échalotes, le miel, la coriandre (en en gardant quelques feuilles pour la décoration), les noisettes en poudre, 2 cuillers à soupe d’huile d’olive, une pincée de sel, une pincée de poivre. Mixer le tout.

 

4. Mettre le mélange obtenu dans le fond d’un sachet congélation dont la largeur sera équivalente à la longueur du carré d’agneau. Former un boudin de 2cm de diamètre environ. Laisser refroidir et placer au congélateur. Conserver l’excédent dans le bol du mixeur.

 

5. Préparer une purée en mixant les carottes avec le reste du mélange précédemment obtenu. Réserver jusqu’au lendemain.

 

Le jour même

1. Sortir la viande du réfrigérateur une à deux heure avant de la cuisiner, de sorte à ce qu’elle soit à température ambiante.

 

2. Emprisonner 4 grosses gousses d’ail en chemise dans du papier d’aluminium et les mettre au four à 200°C pendant 15 à 20 minutes. Inciser chaque gousse à l’aide de la pinte d’un couteau et la planter sur 4 os des côtes du carré d’agneau.

 

3. A l’aide d’un couteau fin, inciser le centre du carré d’agneau dans toute sa longueur. Insérer la farce préparée la veille et durcie par congélation. Préchauffer le four à 250°C.

 

4. Dans une cocotte en fonte, faire chauffer l’huile d’olive et  y saisir le carré d’agneau sur toutes les faces de sorte à ce qu’il soit bien doré. Mouiller avec le fond de veau dilué, couvrir et mettre au four. Compter 12 minutes pour une viande rosée 15, pour une viande un peu plus cuite.

 

5. Pendant ce temps, disposer la purée préparée la veille dans de petits ramequins et y ajouter une noisette de beurre sur le dessus. passer au four une quinzaine de minutes.

 

6. On pourra éventuellement faire une sauce en déglaçant le fond de la cocotte avec une cuiller à soupe d’eau et 10cl de crème liquide.

  Carré d'Agneau Farci 2

a - Mon-accordPour accompagner ce carré d’agneau farci je pense qu’il serait judicieux de se pencher vers un grand Bordeaux, plutôt rive gauche, pour une structure plus « carrée ». Je m’orienterais vers un Saint Julien. Cette appellation me plait beaucoup car elle constitue un excellent compromis, dans la mesure où le vin allie élégance et caractère, finesse et structure, fruit et puissance.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 07:30

Il nous est tous arrivé un jour ou l’autre, d’avoir des restes de poulet après un repas et de se demander ce qu’on allait bien pouvoir en faire. Parfois on se contente de les émietter et de les jeter négligemment dans une salade, ou alors on les fait revenir et on les sert vite fait avec de la purée mousseline ou des pâtes. Mais d’autres fois, on a envie de tenter des expériences un peu plus élaborées. C’était mon cas cette fois-ci.

Avec les délicieuses châtaignes et les savoureux champignons de saison je n’ai pas résisté à la tentation de réaliser cette jolie tourte automnale.

Il faudra tout de même que je songe bientôt à réaliser un billet bien utile sur les mille façons d’accommoder les restes de poulet… Tourte de Poulet 2

 

Les ingrédients pour 6 personnes:

 2 rouleaux de pâte feuilletée

 300g de viande de poulet cuite et coupée en lanières

 200g de châtaignes cuites

 3 carottes coupées en fines rondelles

 200g de champignons émincés

 1 oignon émincé

 2 échalotes émincées

 3 gousses d’ail écrasés

 1 cuiller à café de moutarde

 1 cuiller à café de sucre roux

 1 cuiller à café de fond de volaille

 4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse

 1 trait de vin blanc sec

 1 branche de thym

 1 branche de romarin

1 cuiller à soupe d’huile d’olive


Préparation
1.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter l’oignon, les échalotes, ainsi que les gousses d’ail. Laisser suer, puis ajouter les carottes. Verser le vin blanc et ajouter les champignons. Remuer le tout puis ajouter le fond de volaille, le sucre roux, le thym, le romarin, ainsi que 10cl d’eau. Mélanger, couvrir et laisser cuire une dizaine de minutes à feu doux.

 

2. Ajouter les lanières de poulet ainsi que les châtaignes. Laisser encore cuire 5 à 10 minutes à couvert, puis laisser réduire en remuant de temps en temps. Ajouter alors la moutarde, puis la crème fraîche. Bien mélanger le tout et réserver.

 

3. Dans un moule à tarte (si possible ayant des bords assez hauts) disposer le premier rouleau de pâte feuilletée. Verser le mélange obtenu et recouvrez du second disque de pâte feuilletée. Sceller les bords en exerçant une légère pression. Percer un petit trou au milieu de la tourte qui tiendra lieu de cheminée. Badigeonner le dessus de la tourte avec du lait pour que celle-ci dore à la cuisson.

 

4. Placer à four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes.

 Tourte de Poulet

a - Mon-accordPour cette tourte, je pense qu’un vin rouge de la région de Bordeaux, et plus précisément, de l’appellation des Graves, fera un bon compagnon. Il allie puissance, fuité et corsé.

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 21:31

Top_blog-SBC3-770

 

Samedi Dernier, j’ai passé la journée à Soissons, pour participer au  3ème salon du blog culinaire. Bien que je tienne ce blog depuis 2 ans et demi, c’était la toute première fois que je participais à cet évènement, et pour tout dire, à une telle expérience. Cette concentration de bloggeurs culinaires, toutes ces personnes partageant la même passion, la même frénésie pour la cuisine, était tout à fait grisante.

 

Outre le fait de rencontrer de nombreuses personnes connues par blog interposés, de découvrir de nouvelles saveurs, de rencontrer toute l’équipe du site de 750g, j’ai eu le plaisir de prendre part à un atelier avec Joëlle et Anne, pour présenter les produits d’Aquitaine.

 

Salon Blog Atelier

 

Ce fut une expérience formidable que j’espère bien recommencer l’an prochain si l’occasion se présente à nouveau.

Je profite de ce billet pour remercier Chef Damien et toute l’équipe de 750g pour cette organisation impeccable, mais aussi pour l’ensemble des élèves de l’école hôtelière de Soissons qui ont été tous très efficaces, gentils, serviables, souriants, tout quoi !... Merci encore !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 07:30

Comme je le disais en début de semaine, cette saison me ravit pour ses beaux produits. Lundi j’entamais mon « chapitre pomme » de l’année –qui risque fort d’être long comme le bras, aujourd’hui, c’est au tour du potiron d’être croqué, ou plutôt mixé.

Cette année pour la première fois nous avons le plaisir de profiter d’un jardin, et d’un potager. De celui-ci sont nés de jolis potimarrons orangés et des courges musquées de Provence. L’an prochain, nous projetons de semer des graines de courge de giraumon, galeux d’Eysines, le fameux potiron tout pustuleux mais si délicieux, et de courge butternut. Récolter et cuisiner les fruits et légumes de son jardin est vraiment une expérience incomparable. En plus d’être délicieux, ils ont cette saveur toute spéciale du « home » qui n’existe nulle part ailleurs.

En attendant d’avoir toutes les légumes de mes rêves, j’achète des kilos des cucurbitacées qui ne poussent pas dans mon jardin sur le marché et je me régale de la multitude de possibilités de plats avec celles-ci.

Les graines de courges sont également un petit plus que j’affectionne particulièrement depuis des années et qui apporte une note noisetée et un côté croquant dans les plats sucrés come salés, mais aussi dans les pains.

Les châtaignes ne sont pas en reste. Cuites à la vapeur et brisées en morceaux, elles apportent leur petit cota de douceur.

Autant dire que ce petit velouté d’automne, c’est chaleur et réconfort assuré.

 Veloute-Gourmand-d-Automne-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 500g de potiron ou courge butternut coupé en dés

 4 tranches de pain de campagne

 8 tranches de poitrine fumée

 4 cuillers à soupe de graines de courge

 6 cuillers à soupe de brisures de châtaignes

 1 oignon émincé

 3 échalotes émincées

 4 gousses d’ail écrasées + 1 pour le pain

 20cl de crème liquide

 2 cubes de bouillon de légume dilués dans 70cl d’eau

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

1 cuiller à café de muscade moulue

1 cuiller à café de cannelle moulue

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés


Préparation
1.
Dans une grande casserole, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter l’oignon, les échalotes et les gousses d’ail. Laisser blondir à feu moyen, puis, ajouter les dés de potiron. Remuer le tout et mouiller avec le bouillon. Ajouter la muscade, la cannelle et le poivre. Couvrir et laisser cuire une trentaine de minutes en remuant de temps en temps.

 

2. A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer la soupe. Ajuster la consistance en ajoutant éventuellement de l’eau. Ajouter la crème et mélanger le tout. Ajuster l’assaisonnement.

 

3. Faire cuire les tranches de poitrine fumée. Frotter les tranches de pain avec la gousse d’ail, les arroser d’huile d’olive, les couper en petits cubes et les faire dorer 5 minutes faire griller les graines de courge 3 minutes au four.

 

4. Verser la soupe dans les bols de service et y ajouter les tranches de poitrine fumée, les croûtons, les brisures de châtaignes, ainsi que les graines de courge.

 Veloute-Gourmand-d-Automne.JPG

a - Mon-accordPour cette soupe je choisis un vin blanc sec opulent. La Bourgogne me semble être la région à choisir. Pourquoi ne pas opter pour un Chablis. Il s’agit d’un vin sur le fruit mais également plein de caractère. Avec du gras, comme il convient à ce plat.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 10:32

Il y a quelques semaines, je publiais ma recette de Betterave Rôtie au Comté. Depuis, j'ai eu le grand plaisir d'apprendre que celle-ci avait été selectionnée pour faire partie des finalistes du "Challenge Comté".

 

C'est pourquoi je sollicite aujourd'hui votre aide en qualité de Facebookeurs, j'aurais besoin de votre vote pour ma recette, si toutefois, celle-ci vous plait bien entendu! 

Pour ce faire, 2 petites choses toutes simples et très rapides:

1. Rendez-vous sur la page officielle Facebook de "I Love Comté" et cliquez sur "aimer" ou "like" 

2. Rendez-vous sur la page des recettes et cliquez sur ma recette et cliquez sur "aimer" ou "like" également. C'est tout!

 

 Betterave Rôtie au Comté 2

Je compte sur vous, merci!

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 07:30

Je fais toujours de la brioche pour mes invités et souvent j’ai les yeux plus gros que le ventre pour eux et j’en fais un peu trop, du coup il n’est pas rare qu’il m’en reste sur les bras. Dans ce cas, rien de mieux que de la brioche perdue. C’est toujours un délice ! Cette fois-ci j’ai eu envie d’en faire autre chose que la traditionnelle simple galette à la poêle. Quelque chose de saisonnier ?

Justement, il y a quelques semaines je me réjouissais du retour de la saison des coings et je dois dire que j’en profite toujours autant ! J’aime aussi beaucoup son association avec la pomme car elle souligne sa saveur toute spéciale. Invariablement, celle-ci me replonge en enfance, dans le jardin de ma grand-mère parmi les coings jonchant sur le sol si nombreux et presque pourrissants.

Mais c’est déjà bientôt fini, alors profitons en tant qu’il est encore temps ! Sinon, faites comme moi, coupez des coings en quartiers, et congelez les pour les réutilisez plus tard, ça marche très bien !

Le mariage des deux fruits est parfait dans cette tatin insolite. ? Testez, vous ne serez pas déçus !

  Tatin de Pommes et de Coings à la Brioche Perdue

Les ingrédients pour 6 personnes:

 8 tranches de brioche

 3 pommes

 2 coings
 3 oeufs

 20cl de lait

 10cl de crème liquide

 2 sachets de sucre vanillé

 5 cuillers à soupe de sucre roux

 1 bonne pincée de cannelle

 50g de beurre + pour le moule


Préparation
1.
Beurrer un moule à manqué (idéalement qui se déboîte). Faire fondre le beurre et le mélanger au sucre roux et à la cannelle. Déposer ce mélange au fond du moule.

 

2. Dans une jatte, battre les œufs et y ajouter le lait, la crème, le sucre vanillé. Y faire tremper les tranches de brioche.

 

3. Peler et couper les coings et les pommes. Disposer les tranches dans le fond du moule.

Couper les coings plus finement que les pommes car ces premiers cuisent plus lentement que ces dernières.

 

4. Déposer les tranches de brioche sur les fruits et verser le liquide restant sur l’ensemble.

 

5. Passer au four préchauffé à 150°C pendant 30 minutes. Laisser tiédir et démouler délicatement.

 

Tatin de Pommes et de Coings à la Brioche Perdue 1Poussez le vice un peu plus loin et ajoutez une boule de glace vanille sue une part de cette tarte tiède…

 

a - Mon-accordUn thé ou peut-être une infusion ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 07:30

Avez-vous déjà dégusté un capuccino de champignon ? Non ? C’est une crème ou un petit velouté de champignon –le top étant le capuccino de cèpes- surmonté de crème fouettée. Je note que c’est la grande mode sur la toile. C’est vrai que c’est chic, tendance et décalé, tout en ayant l’avantage d’être original et de bien présenter.

Pour ne pas mourir idiote il m’a fallu le tester, ou plutôt, il m’a fallu le customiser. Comme notre potager a été généreux dans sa du côté des cucurbitacées, j’ai eu envie de revisiter une association saisonnière, celle des champignons avec le potiron. C’est ainsi qu’est né mon capuccino surprise avec quelques dés de potimarrons rôtis au four.

Pour ce qui est le de crème fouettée, ou chantilly, je dois bien avouer que j’ai longtemps eu du mal à la réussir. J’ai même pensé que j’étais maudite de la crème chantilly car j’avais beau tout mettre en œuvre pour bien réussir, la crème au congélateur pendant 15 à 30 minutes avant de la monter, le bain marie à l’eau glacée, les glaçons, tout, et rien n’y faisait ! La crème ne montait jamais, et caillait même parfois tellement je m’obstinais. Je n’osais pas en parlais, j’étais toute honteuse et, n’ayant pas de siphon, je me résignais à acheter de la crème chantilly en bombe, rendez-vous compte, le sacrilège ! Toujours est-il qu’un beau matin,  j’avais prévu de préparer un petit mélange avec de la crème fraîche épaisse dans mon robot, à l’aide du fouet. Ayant commencé par mettre la crème seule et mis le fouet en marche lente, je m’occupais d’attraper les autres ingrédients nécessaires à la préparation de ma recette. De retour vers mon robot, oh surprise ! Une chantilly avait commencé à monter !

Bon sang mais c’est bien sûr ! Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt ? ! Utiliser de la crème fraîche épaisse entière plutôt que liquide ! La malédiction est enfin  terminée ! … Et je dois dire qu’il n’y a plus eu aucun raté depuis !

L’expérience de ce petit capuccino surprise fut intéressante et savoureuse. Je recommanderais toutefois de le servir dans de petites tasses car l’ensemble est assez copieux !

 Capuccino Surprise

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 potimarron de 300g environ coupé en dés

 100g de champignons coupées en quartiers

 6 tranches de poitrine fumée

 1 oignon émincé

 4 échalotes émincées

5 gousses d’ail en chemise

1 cuiller à café d’herbes de Provence

8 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse entière

1 petit verre de vin blanc sec

1 cube de bouillon de volaille dilué dans 30cl d’eau

4 cuillers à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café d’ail semoule

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
Dés de Potimarron1.
Sur une plaque de four, disposer les dés de potimarron avec les gousses d’ail, asperger le tout d’huile d’olive et saupoudrer d’herbes de Provence. Saler, poivrer et passer au four pendant 30 minutes en remuant de temps en temps pour éviter que les dés ne se dessèchent. Réserver.

On pourra ajouter quelques épices et aromates sur ces petits dés de potimarron comme de la muscade, du curry, du cumin, du thym, du romarin…

 

2. Oter les gousses d’ail de leur « chemise » et les mettre dans une sauteuse avec de l’huile d’olive, les oignons et échalotes émincées. Laisser suer puis ajouter les champignons ainsi que l’ail semoule. Ajouter le vin blanc, puis le bouillon. Remuer, couvrir et laisser cuire quelques minutes. Mixer ensuite le tout au mixeur plongeant. Ajouter 3 cuillers à soupe de crème fraîche. Réserver.

 

Crème de champignons3. Battre le reste de crème en chantilly. Faire cuire les tranches de poitrine fumée de sorte à ce qu’elles deviennent très croustillantes. Les déposer sur du papier absorbant et les laisser refroidir, puis les mixer finement en poudre.

 

4. Réchauffer les dés de potimarron ainsi que la crème de champignons. Dans des petites tasses, déposer deux cuillers à soupe de dés de potimarron, verser dessus la crème de champignon.  Déposer une ou deux cuillérées de chantilly sur le dessus et saupoudrer de poudre de poitrine fumée. Servir sans attendre.

 

a - Mon-accordA mon sens il faudra opter pour un vin blanc sec sur ce petit capuccino surprise. Cependant il faudra s’orienter vers un vin d’une certaine ampleur avec du gras et de la structure. C’est pourquoi je choisirais un Petit Chablis, originaire de Bourgogne et issu de Cépage Chardonnay.

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 07:30

Quel plaisir de penser déjà à Noël et à ses réjouissances. Je me régale d’avance à l’idée de préparer mes petites douceurs. En réalité, j’ai faire des petits cadeaux gourmands tout au long de l’année, que ce soit pour Noël ou non. Toute excuse est bonne, et toute idée également !

 Toujours est-il qu’en me promenant sur la toile, je me suis aperçue que Cathy et Réquia organisent -une fois de plus, car ce n’est pas la première fois- sur leurs jolis blogs, un récapitulatif des idées de cadeaux gourmands qui fleurissent sur la blogosphère. Une initiative lumineuse à mon sens ! J’ai donc décidé de participer à ma façon en faisant un petit récapitulatif des conserves, douceurs et autres friandises que j’aime préparer et offrir aux gens que j’aime… 

Cadeaux gourmands

Pâtés et Terrines en Bocaux

Chutney-de-Figues.jpgFoie-gras.jpgLe Foie Gras Mi-Cuit fait toujours  son effet dans un panier gourmand, en particulier s’il est accompagné de son Chutney de Figues.

 

 

 

Mousse-de-Foie-de-Canard.jpgDans le même registre, je propose une Mousse de Foie de Canard au Porto  qui sera un alternative plus simple mais délicieuse au foie gras.

 

 

Terrine-Faisan.jpgConfit-d-Oignons.jpgDu côté des gibiers voici une savoureuse Terrine de Faisan aux Abricots Secs et aux Pistaches parfait avec un délicieux Confit d’Oignons. 

 

Notez que pour déguster ces conserves à l’optimum de leurs saveurs, il faudra attendre au  moins 1 mois avant de les ouvrir, et par conséquent, vous y prendre à l’avance pour Noël !

  

Boissons

Vin-Chaud2.jpgJ’aime particulièrement le Vin Chaud que je mets en bouteilles (75 ml) et qui me rappelle les bonnes soirées d’hiver au pied des pistes. On pourra le conserver assez longtemps s’il est gardé au réfrigérateur.

 

Verveine.jpgMa Liqueur de Verveine que je mets en petites bouteilles (375 ml ou plus petites), est de celles dont je raffole particulièrement. Un parfait petit digestif !

 

 

 

Douceurs Noix de Coco et Chocolat Blanc 2Friandises

Sabl-s-de-No-l-Etoile.jpgJe vous propose également quelques petites friandises. Contrairement aux conserves et aux boissons, il faudra simplement les préparer quelques jours –voire la veille- avant de les offrir.

 

Macarons-Noisettes-Caramel-au-Beurre-Sal-.jpgPetits-Biscuits-aux-Noix.jpgDouceurs au Chocolat Blanc et à la Noix de Coco , les Sablés aux Epices , les Petits Biscuits aux Noix , et les Macarons à la Noisette et au Caramel au Beurre Salé

 

Et vous quels cadeaux gourmands allez-vous offrir ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article