Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 06:30

Quelle chaleur ces jours-ci ! Rien de tel qu’une soupe glacée en guise d’entrée pour rafraîchir une tablée. J’aime particulièrement le velouté glacé de petits pois, qui est un grand classique et fait toujours son effet.

Cette année, nous avons, pour la première fois, la chance d’avoir un jardin et un potager, et comme ce dernier vient de nous donner les premières courgettes rondes de la saison, j’ai voulu les mettre à l’honneur autrement que cuites à la vapeur ou grillées au four.

C’est ainsi que m’est venue l’idée d’un velouté glacé. Comme la texture de la courgette n’est pas très consistante, j’avais déjà proposé une recette dans laquelle je l’associais aux petits pois dans une version chaude.

Cette fois-ci, j’ai voulu lui ajouter du fromage pour donner à cette soupe un côté crémeux et doux. Associée à la petite note finale de chorizo, cette crème est une entrée parfaite pour une soirée caniculaire.

  Crème de Courgettes Glacée

Les ingrédients pour 6 personnes:

4 courgettes coupées en morceaux

200g de Saint Nectaire

1 échalote pelée et hachée

3 gousses d'ail écrasées

30 cl de crème liquide

4 cuillers à soupe de fromage blanc

12 rondelles de chorizo

10 feuilles de sauge ciselées

Huile d'olive

Sel

Poivre blanc

 

Préparation
1.
Dans une casserole, faire blondir l’échalote dans de l’huile d’olive. Ajouter les courgettes, la sauge, l’ail écrasé, ainsi qu’un peu d’eau. A ébullition, couvrir et laisser cuire 20 minutes à feu doux.

 

2. Ajouter ensuite le fromage coupé en petits morceaux. Laisser fondre et laisser refroidir. Incorporer ensuite la crème et le fromage blanc. Mixer à l’aide du mixeur plongeant et laisser refroidir. Placer au réfrigérateur au moins deux heures et jusqu’au moment de servir.

 

3. Dans une poêle, faire cuire le chorizo jusqu’à ce qu’il rende de l’huile. Retirer les rondelles et les déposer sur du papier absorbant. Laisser refroidir puis les hacher finement de sorte à obtenir une poudre grossière.

 

4. Verser le velouté glacé dans des coupelles et saupoudrer de poudre de chorizo. Servir aussitôt !

  Crème de Courgettes Glacée 1

On pourra également ajouter des glaçons dans les coupelles pour maintenir un maximum de fraîcheur.

 

a - Mon-accordPour cette entrée toute en fraîcheur, je choisis un blanc sec à la fois frais, rond et fruité, un Mâcon Villages.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 06:30

Je l’ai déjà mentionné plusieurs, le chocolat est loin d’être mon péché mignon et je ne prends pas vraiment plaisir à le cuisiner. Toutefois, je ne déteste pas de temps en temps, un peu de chocolat blanc -qui en réalité n’est pas réellement du chocolat car il ne contient pas de cacao mais seulement du beurre de cacao.  

Comme tous les dimanches après midi, mon mari, m’a habilement suggéré l’idée de lui préparer un « petit » goûter. Cette fois, c’était de cookies qu’il avait envie, alors pour changer des cookies au chocolat et aux noisettes, que je prépare traditionnellement, j’ai voulu faire des cookies au chocolat blanc.

Il m’en restait depuis ma dernière confection de mes douceurs au chocolat blanc et à la noix de coco.  Cette fois-ci, j’ai eu envie d’associer le chocolat blanc différemment qu’avec la noix de coco et ayant récemment acheté de cerneaux de noix de pécan, je me suis dit que ce serait un heureux mariage… Et je ne me suis pas trompée !

Cookies aux Noix de Pécan et Chocolat Blanc 2 

Les ingrédients pour 15 cookies géants ou 25 à 30 petits :

 150g de farine

 50g de flocons d’avoine

 80g de poudre d’amandes

 150g de beurre salé ramolli en pommade

 125g de cassonade ou sucre roux

 2 œufs

 80g de noix de pécan concassées grossièrement

 100g de chocolat blanc concassé ou en pépites

1 sachet de sucre vanillé

1 sachet de levure chimique


Préparation
1.
Mélanger le beurre avec la cassonade, le sucre vanillé, la farine, la poudre d’amandes, les flocons d’avoine et la levure. Mélanger l’ensemble qui doit être friable. Ajouter ensuite les œufs battus. Bien mélanger le tout pour obtenir une pâte très ferme et difficile à travailler.

2. Préchauffer le four à 200°C. Former des boules de 5cm de diamètre environ. Les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson et les aplatir légèrement.

3. Parsemer les cookies de morceaux de noix de pécan et de pépites de chocolat blanc en exerçant une légère pression dessus, de sorte à ce qu’ils adhèrent à la pâte.

4. Placer au four et laisser cuire 8 à 10 minutes à 200°C.

  Cookies aux Noix de Pécan et Chocolat Blanc

Tièdes ils sont incomparables parce que croquants aux extrémités et moelleux au centre…

 

a - Mon-accordUne tasse de thé, ou un verre de lait bien frais.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 06:30

Lorsque j’ai rencontré mon mari Laurier, j’ai très rapidement compris toute l’admiration qu’il portait –et porte toujours- à la savoureuse cuisine de sa maman. Cuisine que j’eus bientôt l’occasion de goûter pour comprendre.

Régulièrement, il vantait les mérites de tel ou tel plat et c’est plus particulièrement sa recette des « cannellonis à la brousse » qu’il évoquait volontiers non sans me répéter « Tu pourrais m’en faire un jour ? ».

C’est ainsi que je me suis lancée dans la préparation des cannellonis tant aimés en partant du souvenir d’une dégustation chez Belle-Maman, datant d’il y a quelques années, tout en y mettant ma patte et en prenant soin de ne pas oublier mon ingrédient fétiche, l’ail…

  Cannelloni à la Brousse

Les ingrédients pour 4 personnes:

 6 feuilles de lasagnes

 50cl de sauce tomate

 150g de parmesan râpé

 100g de fromage râpé

 200g de brousse

 4 tranches de jambon blanc

1 échalote

2 gousses d’ail écrasées

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

1 cuiller à soupe de ciboulette ciselée

1 oeuf

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel

 

Préparation
1.
Dans une casserole faire bouillir de l’eau et y cuire les feuilles de lasagne pendant 8 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient al dente.

  

2. Pendant ce temps, faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, et y jeter l’échalote émincée. Faire blondir et laisser refroidir. Réserver.

 

3. Dans un bol, mélanger la brousse, l’œuf battu, la ciboulette, 100g de parmesan, l’ail écrasé, le jambon coupé en petits morceaux, le mélange d’échalote, le sel et le poivre. Préchauffer le four à 180°C.

 

4. Dans chacune des feuilles de lasagne, déposer un peu de la farce et rouler. Mettre les cannellonis dans un plat à gratin et recouvrir de sauce tomate. Saupoudrer le tout du reste de Parmesan et le fromage râpé. Passer au four une trentaine de minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit bien doré.

Cannelloni à la Brousse 2

 

a - Mon-accordUn vin ensoleillé s’impose pour ce plat c’est pourquoi je choisi un Costières-de-Nîmes rouge. Originaire de la Vallée du Rhône, il est joliment fruité et épicé.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 16:58

Deux ans après sa création, mon blog méritait bien un petit rafraîchissement. Etant davantage passionnée par la cuisine que par l’esthétique, je préfère un ensemble sobre et épuré, c’est pourquoi j’ai gardé la même trame, avec l’aide précieuse de mon amie Céline.

Qu’en pensez-vous ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 06:30

Tout récemment, je partageai avec vous ma recette d’un pain gourmand comme un gâteau, le pain aux noisettes, aux raisins secs et aux figues. Eh bien voyez-vous, il n’est pas rare que lorsque je fais un pain, je l’utilise en y étalant des tartinades de ma confection pour l’apéritif. Cette fois-ci, j’ai eu envie d’accentuer le côté sucré de mon pain pour réaliser des petits canapés sucrés salés. D’autant que, depuis quelques temps me trottait dans la tête l’idée d’associer le miel au fromage de chèvre frais. C’est devant mon pied de sauge que s’est imposée à moi l’idée de ce trio gourmand et fin…

   Canapés de Chèvre Frais à la Sauge et au Miel

Les ingrédients pour 4 personnes:

 4 grandes tranches de pain aux noisettes, aux figues et aux raisins, à défaut, du pain aux raisins secs

 100g de fromage de chèvre frais

 2 cuillers à soupe de miel

 2 cuillers à soupe de crème liquide

 1 cuiller à café de sauge fraîche ciselée finement

1 cuiller à café d’huile d’olive

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1. Dans un bol, écraser le fromage de chèvre et y ajouter la crème liquide pour l’assouplir. Ajouter ensuite progressivement l’huile d’olive, le miel, le sel, le poivre, et enfin la sauge.

Le fait de laisser ce mélange macérer une heure ou deux au réfrigérateur aidera les arômes de la sauge à se diffuser plus largement.

2. Couper le pain en petits tronçons et y étaler le mélange précédemment obtenu.

C’est prêt !

 Canapés de Chèvre Frais à la Sauge et au Miel 2

 

Mon-accord-copie-1.jpgIci je recommande un vin blanc liquoreux. Je choisis un Jurançon dont les arômes ainsi que la structure seront un bon parallèle à la douceur du miel et à la fraîcheur du fromage de chèvre frais.

 

 

 

Related Posts with Thumbnails

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 06:30

Chaque année, ainsi que j’en ai déjà parlé précédemment, je fais une session « canard gras ». Pour faire bref, je commande mes canards gras entiers chez mon éleveur préféré et je passe tout un week end à la production de masse de foies gras, confits, rillettes, gratons, et autres plats à base de canard. Je congèle également les magrets et les aiguillettes que je cuisine le moment venu.

Une fois n’est pas coutume, c’est en fonction d’une bouteille de vin (ou plutôt de plusieurs) que j’ai décidé de cuisiner mes petites aiguillettes qui patientaient dans le fond de mon congélateur. En effet, on m’avait confié la tâche de choisirparmi plusieurs bouteilles de vin pour le repas d’un prochain mariage et pour cela il fallait le déguster sur du canard. C’est l’occasion qui a fait le larron…

  Aiguillettes de Canard 2

Les ingrédients pour 4 personnes:

 12 aiguillettes de canard coupées en lanières

 200g de mélange de champignons émincés (cèpes, girolles…)

 5cl de Porto

 1 oignon émincé

 2 échalotes émincées

 3 gousses d’ail écrasées

 20cl de crème liquide

 1 cuiller à soupe d’herbes de Provence

 1 cuiller à soupe de fond de volaille

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter l’oignon et les échalotes hachées. Laisser blondir et ajouter l’ail, ainsi que les herbes de Provence. Ajouter les champignons et laisser cuire à feu doux une dizaine de minutes ne remuant de temps en temps.

2. Ajouter les lanières d’aiguillettes de canard et les saisir à feu moyen. Mouiller avec le Porto et remuer le tout. Laisser réduire et saupoudrer de fond de volaille.

3. Ajouter enfin la crème et laisser cuire 5 minutes à feu doux sans cesser de remuer.

 

Aiguillettes de CanardServir avec des pommes de terre cuites en rösti par exemple, ou des tagliatelles fraîches…

 

Mon-accord-copie-1.jpg

Pour cette recette c'est donc un vin puissant que j'ai choisi, le Cahors. Il s’agit d’un vin du Sud Ouest à la robe sombre et profonde et aux arômes intenses.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 06:30

Je suis une inconditionnelle de la rhubarbe. Je l’adore tout simplement et je trouve que la fraise, avec son côté sucré est un excellent compagnon pour ce légume insolite. Voici une idée de dessert qui m’est venue en commandant une glace non loin de la plage. Vous connaissez ces petites coupelles en biscuit dans lesquelles on met de la glace. Eh bien j’ai voulu reprendre l’idée pour accompagner ma compote fraise rhubarbe. Avec une boule de crème glacée à la vanille c’est un véritable régal !

  Coupelle gourmande Fraise Rhubarbe 2

Les ingrédients pour 8 personnes :

 

 8 boules de glace vanille

 

Pour la compote fraise rhubarbe

 500g de rhubarbe coupée en morceaux

 500g de fraises

 80g de sucre roux

 

Préparation de la compote fraise rhubarbe

Dans une casserole, commencer à feu doux, la cuisson de la rhubarbe avec la moitié des fraises, un fond d’eau et le sucre. Bien mélanger, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes. Ajouter ensuite le reste des fraises. Mélanger et laisser encore cuire une dizaine de minutes. Laisser refroidir.

 

Pour 8 coupelles

 50g de farine

 50g de beurre salé fondu

 30g de sucre roux

 50g d’amandes effilées

10cl de sirop de sucre de canne


Préparation
1. Mélanger l’ensemble des ingrédients et battre de sorte à obtenir un ensemble assez liquide et homogène.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Recouvrir deux plaques de papier sulfurisé. Déposer le contenu d’une bonne cuiller à soupe du mélange obtenu et l’étaler légèrement en mouvements circulaires.

 

3. Passer au four 8 minutes, jusqu’à ce que les ronds soient bien dorés.

                                                                                                 

4. À l’aide d’un gant isotherme, détacher les ronds et les placer immédiatement dans un bol large de sorte à ce qu’ils prennent leur forme incurvée et laisser refroidir.

 

Montage

Ne réaliser cette étape qu’au moment de servir.

Déposer chaque coupelle sur une assiette à dessert. Dans chaque coupelle déposer 4 cuillers à soupe de compote fraise rhubarbe. Ajouter enfin une boule de glace vanille, et pour les gourmands, un peu de crème chantilly…

Servir immédiatement

 

 Coupelle gourmande Fraise Rhubarbe

 

Mon-accord-copie-1.jpgPour ce dessert je choisis volontiers un blanc liquoreux car l’acidité de la rhubarbe contrebalancera parfaitement le côté sucré du vin. Pourquoi ne pas opter pour un Loupiac. vin blanc liquoreux du bordelais ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 06:30

Le temps des salades vertes et fraîches qui caractérise le retour des beaux jours est enfin revenu. A nous les crudités et les tomates cerise cueillies dans le jardin. Que du bonheur !

Pour agrémenter les beaux produits de l’été, il faut bien une vinaigrette digne de ce nom. Une vinaigrette qui, tout en relevant habilement une salade, rend à tous les ingrédients qui la composent toutes leurs saveurs.

Cette recette, je l’ai élaborée au fil des années, au gré des salades en y ajoutant chaque fois, un ingrédient qui faisait la différence et la rendait plus savoureuse que la précédente.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai découvert que la présence de lait permettait à la fois d’assouplir et de lier ma vinaigrette. Lorsqu’elle était trop épaisse à cause du mélange moutarde huile d’olive, plutôt que d’accentuer son acidité en lui ajoutant du vinaigre, le lait venait la fluidifier et l’adoucir.

C’est ainsi que de fil en aiguille, j’en suis arrivée à cette recette qui me vaut les éloges systématiques de mon mari…

  Vinaigrette

Les ingrédients pour 50cl de vinaigrette:

 20cl d’huile d’olive

 10cl de lait

 ½ cuiller à café d’huile de sésame

 1 cuillers à café de sauce soja

 8 cuillers à soupe de vinaigre balsamique

 2 cuillers à soupe de vinaigre de vin vieux

 2 cuillers à soupe de vinaigre aromatisé à la noix

 1 cuiller à soupe de moutarde forte

 1 cuiller à soupe de miel liquide

 1 cuiller à café d’ail semoule

 1 cuiller à café de curry

 ½ cuiller à café de curcuma

½ cuiller à café de poivre blanc

½ cuiller à café de sel


Préparation

La technique du bocal

Voici ma technique infaillible pour réussir ma vinaigrette, mais surtout pour battre des records de temps de préparation. Il suffit de se munir d’un bocal suffisamment grand pour que la totalité des ingrédients ne le remplisse qu’aux 3/4.

Le geste est simple : on secoue vivement et énergiquement le contenu du bocal (fermé bien en tendu) de sorte à ce que les ingrédients se mélangent et ne forment plus qu’un mélange homogène. Un jeu d’enfant…

 

1. Dans le bocal, mettre la moutarde, le miel, la sauce soja et les vinaigres. Fermer le bocal et secouer vigoureusement.

2. Ajouter l’huile d’olive, le lait, les épices, le sel et le poivre. Fermer le bocal et secouer vigoureusement.

 

A ce stade, il convient de goûter le mélange et d’ajuster l’assaisonnement selon les préférences. Il m’arrive d’ajouter un peu plus de lait pour un en semble plus doux et plus fluide, de la moutarde pour une vinaigrette plus crémeuse et relevée...  

Je fais toujours une grande quantité de vinaigrette. D'une part parce que nous sommes de grands consommateurs, et d'autre part parce que j'aime en avoir toujours d'avance, c'est plus pratique.

Celle-ci se conserve 2 jours et un peu plus si elle est mise au réfrigérateur…

 

Vinaigrette2

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 06:30

J’ai, depuis quelques années déjà, pris l’habitude de faire mon pain moi-même. Nous ne sommes pas bien nombreux à la maison, à peine trois, mais j’en fais toujours une bonne quantité car nous sommes d’assez gros consommateurs et puis, il y a toujours quelqu’un qui passe à la maison… De plus, je congèle systématiquement le pain que je fais, coupé en tranches, ainsi, je décongèle juste ce dont j’ai besoin le moment venu.

Nous avons tout récemment emménagé dans l’Entre Deux Mers, et, bien que je fasse mon pain, je ne manque jamais de me familiariser avec la boulangerie la plus proche, juste histoire de se faire plaisir de temps en temps, et de prendre des idées… La découverte de notre boulangerie n’a pas été un déception et il m’arrive bien souvent de me faire plaisir en achetant toutes sortes de pains différents. J’adore. Pour moi le pain, c’est un peu comme du gâteau. Non, mieux.

Toujours est-il que j’ai découvert une nouvelle sorte de pain que la boulangerie appelle « Tortillon ». Je trouve que le nom n’a rien à voir avec ce pain. J’ignore où ils ont été chercher ce nom. D’ailleurs ils appellent la « Sarmentine » -dont j’ai déjà parlé- la « Quatre Coins ». Si la créativité des noms n’est pas leur fort, je dois bien admettre que la qualité de leurs pains est impeccable. Ce Tortillon est à se damner ! La plupart du temps, j’ai déjà dévoré la moitié le temps de rentrer à la maison.

Il s’agit d’un pain aux noisettes, aux figues et aux raisins secs. J’ai donc pris l’idée et reproduit le pain. Je dois dire que je suis assez satisfaite du résultat…

Pain aux Noisettes, aux Figues et aux Raisins Secs 2 

 

Les ingrédients pour 2 pains :

200g de farine complète

300g de farine blanche

50g de farine de sarrasin

35cl d’eau tiède

2 bonnes cuillers à soupe de miel liquide

1 grosse poignée de noisettes (un mélange de concassées et d’entières) légèrement grillées au four

1 grosse poignée de raisins secs (mélange blonds et noirs)

1 poignée de figues séchées coupées en tout petits dés

1 bonne pincée de cannelle moulue

1 sachet de levure de boulangerie

1 cuiller à café de sel

 

Préparation

1. Réhydrater la levure dans l’eau tiède. Patienter quelques minutes, le temps qu’une mousse se forme. Ajouter le miel et mélanger.

 

2. Mélanger les farines, la cannelle et le sel et y incorporer la levure réhydratée. Pétrir longuement jusqu’à l’obtention d’un pâton lisse et qui ne colle pas. Ajouter les noisettes, les dés de figue et les raisins secs et pétrir à nouveau afin de les intégrer de façon homogène.

 

3. Modeler un grand pain (ou deux moyens et le déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Couvrir d’un linge et laisser reposer 2 heures. Le pain doit avoir doublé de volume et être attachés les uns aux autres. Quelques minutes avant de les passer au four, préchauffer le four à 250°C.

 

4. Badigeonner généreusement le pain d’eau puis, saupoudrer d’un voile de farine. Faire quelques incisions sur le pain. Placer au four accompagné d’un petit ramequin rempli d’eau à mi hauteur. Faire cuire 8 minutes à 250°C, puis baisser à 180°C et laisser cuire encore 30 minutes pour les pains moyens et 40 minutes pour le grand.

 

Pain aux Noisettes, aux Figues et aux Raisins Secs 4

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 06:30

Voilà deux ans que ce petit blog tourne et me fait plaisir au quotidien. Pour fêter cela, voici de délicieuses tartelettes…

  Tartelettes framboises3

Les ingrédients pour 8 à 12 tartelettes : 

1 pâte sablée

250g de framboises fraîches ou surgelées

 

Pour la crème citron amandes

2 oeufs

2 jus citrons + le zeste d’1/2 

70g de sucre

30g de beurre

50 de poudre d’amandes

1 goutte d’extrait d’amandes

 

Pour le miroir de framboise

5cl de sirop de framboise dilué dans 5cl d’eau

2g d’agar agar, ou à défaut, 2 feuilles de gélatine

 

Préparation

1. Préchauffer le four à 180°C. Découper des petits ronds de pâte brisée de la taille de vos moules à tartelette et les y déposer.

On pourra ajouter un pue de poudre d’amandes à la pâte brisée, ainsi qu’un peu d’extrait d’amandes, cela accentuera les saveurs.

 

2. Préparer la crème citron amandes

Mettre une casserole d’eau à frémir pour le bain-marie. Dans un saladier qui servira pour le bain-marie, battre les œufs avec les sucres et ajouter le jus de citron et les zestes. Mettre le saladier dans la casserole d’eau frémissante pour débuter la cuisson. Battre de temps en temps. Lorsque le mélange commence à épaissir légèrement, ajouter le beurre fondu petit à petit sans cesser de remuer. Arrêter la cuisson quand la texture devient un peu plus épaisse. Ajouter alors la poudre d’amande et bien mélanger le tout.

 

3. Etaler la crème citron amandes sur les fonds de tarte. Y déposer les framboises.

 

4. Préparer le miroir de framboises

Dans une casserole, faire bouillir le sirop de framboise dilué dans l’eau. Ajouter l’agar agar, ou la gélatine préalablement trempée dans de l’eau froide, remuer et porter à ébullition. Laisser refroidir puis verser sur les framboises pour les recouvrir. Placer au frais au moins 1 heure, et jusqu’au moment de servir.

Tartelettes framboises2

 

Mon-accord-copie-1.jpgChampagne ! Il faut bien cela pour fêter les deux ans de ce blog !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article