Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:30

Voici une recette qui me tient tout particulièrement à cœur car elle vient de ma grand-mère. Il s’agit de LA recette fétiche que nous, petits-enfants, réclamions -et réclamons encore- lorsque nous rendions visite à nos grands-parents. Même si je n’ai jamais réussi à reproduire exactement la même saveur que celle émanant de la cuisine de ma grand-mère, je dois dire que je ne me lasse pas de faire et refaire cette recette qui me replonge dans mon enfance. 

Non, il ne s’agit pas d’un dessert comme on pourrait l’imaginer, mais d’un accompagnement pour une viande ou un poisson. La petite note de muscade lui donne tout son charme. En fait, je dois bien l’avouer, il m’arrive souvent de me préparer ce gratin sans que ce soit pour qu’il accompagne quoique ce soit. J’en fais mon plat principal, juste pour le plaisir de retrouver cette saveur que j’affectionne tant…

Gratin de Semoule

Les ingrédients pour 4 personnes:
 130g de semoule fine de blé dur
 1L de lait demi écrémé
 2 œufs battus
 1 grosse noix de beurre
 200g de fromage râpé, mieux, de Comté râpé
½ cuiller à café de muscade moulue
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Dans une casserole, faire chauffer le lait avec la muscade, le sel et le poivre. Dès ébullition, verser la semoule en pluie, sans cesser de battre à l’aide d’un fouet.

2.
Lorsque le mélange s’épaissit légèrement, éteindre le feu et laisser refroidir en battant de temps en temps pour éviter que le mélange ne fige. Ajouter les oeufs battus, ainsi qu’une partie du fromage râpé. Verser le tout dans un plat à gratin et saupoudrer l’ensemble du reste de fromage râpé.

3.
Passer 25 minutes au four préchauffé à 180°C. Servir immédiatement.

 

Gratin de Semoule 2

Mon-accord-copie-1.jpgComme il s’agit là d’un accompagnement, mieux vaut s’en remettre au choix du vin qu concerne le plat principal. Cela dit, si ce gratin fait office de plat principal, on pourra l’accompagner d’un Mâcon Blanc, issu du vignoble de Bourgogne et élaboré à partir d’un cépage unique, le Chardonnay.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 07:30

A la fin de l’été, j’avais pris le soin de congeler quelques figues coupées en quatre ; puis, à l’automne, j’avais fait de même avec des coings, que j’avais préalablement pelés, épépinés (les pelures et pépins avaient servi à faire de la gelée) et coupés en quartiers.
J’aime congeler des fruits lorsque c’est la saison, pour avoir le loisir de les cuisiner plus tard, et pouvoir les marier avec des produits du moment. 

Cela faisait quelques temps que je pensais à un mariage figues et coings, pour mettre en valeur une escalope de foie gras poêlé. Ces saveurs s’accordent à merveille et forment un plat vraiment divin et raffiné.

 

Foie Gras Poêlé sur Compotée Figues et Coings

Les ingrédients pour 4 personnes:

 300g de foie gras frais
 2 coings
 4 figues fraîches
 4 figues sèches
200g de pâte feuilletée pur beurre
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

 

Préparation
1. Préparer la compotée de figues et de coings
Couper les figues fraîches en quartiers, couper les coings et les figues sèches en tout petits morceaux. Dans une casserole faire chauffer les fruits coupés dans un peu d’eau, à feu doux et à couvert. Laisser cuire lentement une heure en remuant de temps en temps et en ajoutant de l’eau si nécessaire.


2.
Préchauffer le four à 180°C. Abaisser la pâte feuilletée et découper 4 rectangles de 12cm de long sur 6cm de large. Découper également des bandes fines ou des petits morceaux à l’aide d’un emporte pièce. Celles-ci serviront à la décoration. Placer au four une dizaine de minutes, le temps que les découpes dorent légèrement.

Attention, ne pas les cuire trop longtemps, en particulier si on les prépare à l’avance, cela permettra de les réchauffer sans les brûler.

3.
Préparer les assiettes (chauffées pour maintenir un maximum de chaleur pour ce plat) en disposant sur chacune, un rectangle de pâte feuilletée. Napper avec la compotée obtenue à l’étape 1.


4.
Couper 4 belles tranches de foie gras.

Il est préférable que le foie gras ne soit pas trop froid au moment de le couper, pour éviter qu’il ne casse, aussi on prendra soin de le sortir une demi heure avant de le couper.

5.
Faire chauffer une poêle anti-adhésive à feu très vif.

Le foie gras réduit légèrement à la cuisson, même si celui-ci est d’excellente qualité.

 

Foie Gras Poêlé sur Compotée Figues et Coings 2

On peut éventuellement déglacer la poêle avec un petit verre de vin blanc liquoreux, et verser le tout sur le foie gras et sa compotée.

Servir sur un lit de mâche arrosé d’une vinaigrette à l’huile de noix, par exemple…

 

Mon-accord-copie-1.jpgSur ce plat, qui allie le foie gras, la figue et le coing, rien de mieux qu’un liquoreux. C’est donc dans le rayon des Sauternes que je vais choisir une bouteille…

On pourra également choisir un vin dont la sucrosité est moins prononcée, tel un vin blanc demi sec. Et pourquoi pas un vin blanc  moelleux ou demi sec d’Alsace ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 07:30

Comme je l’ai déjà mentionné dans un précédent article, le chocolat ne suscite pas vraiment la passion chez moi, au contraire, et c’est pourquoi je ne le cuisine que très rarement. Lors d’un dîner chez des amis, j’ai néanmoins goûté à un gâteau qui m’a –presque- réconciliée avec le chocolat. L’amertume du chocolat avait été habilement adoucie par la présence d’amandes.

J’ai donc décidé de réaliser un brownie à ma façon, en m’évertuant à le rendre séduisant pour tous en y ajoutant de la poudre d’amandes.

Le résultat est vraiment surprenant et délicieux, même pour ceux qui ne raffolent pas du chocolat, faites moi confiance !

Brownie à la Poudre d'Amandes

Les ingrédients pour 4 personnes:
 150g de chocolat noir de pâtisserie
 150g de poudre d’amandes
 50g de farine
 80g de beurre salé ramolli en pommade
 100g de sucre en poudre
 3 oeufs
100g de cerneaux de noix légèrement concassés

Préparation
1. Faire fondre le chocolat au bain marie ou au micro ondes. Ajouter le beurre et mélanger jusqu’à l’obtention d’un ensemble lisse et onctueux. Ajouter progressivement le sucre, la poudre d’amandes, la farine, et enfin les œufs. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

2. Préchauffer le four à 180°C. Ajouter les cerneaux de noix au mélange obtenu à l’étape 1. Verser le mélange dans une moule large –éventuellement muni d’une feuille de papier cuisson- et passer au four trente minutes. Sortir le brownie du four et laisser refroidir.

Le fait de ne pas cuire le brownie trop longtemps lui assure une texture incomparable. Il est croquant sur le dessus et son cœur est fondant à souhaits…

Brownie à la Poudre d'Amandes 2

 

Mon-accord-copie-1.jpgAu risque de dénoter par rapport à la plupart des suggestions d’accords mets-vins, je trouve qu’un vin rouge s’accorde très bien avec le chocolat. J’opterais ici pour un Saint Joseph, qui est un cru de la Vallée du Rhône. Il est souvent caractérisé par les fruits rouges et noirs, ainsi que par les épices. 

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 07:30

En ce moment nous sommes abonnés à la cuisine du placard alliée aux retours de marchés et je dois dire que nous n’avons pas à nous plaindre. Mon mari Laurier le dit lui-même : « la cuisine de placard, c’est celle que je préfère ! ». Quoiqu’on en dise, on trouve toujours quelque chose dans le fond de son réfrigérateur ou de son congélateur et l’on déniche toujours quelque trésor au fond du placard  le plus haut de la cuisine, celui que dont on atteint rarement le fond…

 

Un demi camembert traînait dans mon réfrigérateur et mon dernier passage au marché avait été l’occasion de faire le plein de pommes de terre et de faire l’acquisition d’une belle botte de poireaux. C’est ainsi qu’est née l’idée de petites galettes poireaux camembert, dont le fond serait fait de lamelles fines de pommes de terre…

Galettes de Pommes de Terre aux Poireaux et au Camembert

 

Les ingrédients pour 4 personnes:

 2 grosses pommes de terre

 1 poireau

 ½ Camembert

 1 oeuf

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

1 grosse noix de beurre

1 petit verre de vin blanc sec

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1. Couper les pommes de terre en tranches très fines et es badigeonner d’œuf battu. Faire chauffer de l’huile d’olive dans une poêle et y disposer des petites galettes formées en assemblant quelques tranches de pomme de terre en quinconce les unes sur les autres. Laisser cuire à feu très doux. Retourner et cuire l’autre face des galettes. Réserver.

 

2. Dans une sauteuse, faire fondre la noix de beurre et y jeter les poireaux émincés. Les faire fondre à feu très doux, puis, ajouter le vin blanc, couvrir et laisser réduire en remuant de temps en temps. Couper la cuisson lorsque les poireaux sont translucides.

 

3. Préchauffer le four à 200°C. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, disposer les petites galettes de pomme de terre. Les garnir de poireaux et de camembert coupé en petites lamelles. Saler et poivrer. ?

 

4. Placer au four et laisser cuire une vingtaine de minutes à 200°C. Servir immédiatement.


Galettes de Pommes de Terre aux Poireaux et au Camembert 2
 

Mon-accord-copie-1.jpgIl me semble qu’un blanc sec sera fort à propos sur ce plat, d’autant que j’aime l’association du camembert avec un vin blanc sec racé et de caractère. C’est pourquoi j’opte pour un Chassagne-Montrachet, qui est issu de la Côte de Beaune, en Bourgogne. Opulent et intense, il propose une palette d’arômes complexe.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:03

Bonjour à tous!

C'est avec plaisir que je reprends mes fourneaux en main après quelques semaines bien chargées. En effet, je viens de devenir maman et c'est pour cela que j'ai été forcée de délaisser un peu ma cuisine...
Me voici de retour et ce n'est pas pour me déplaire!...

A très bientôt donc...

.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:30

Il y a quelques temps, je déposais ici mes recettes de Pain Hamburger, de Garniture, 16 fev et de Sauce Hamburger 

Hamburger.jpg

Si je ne raffole pas des Mac Donald’s et autres Quick, je suis, en revanche, un grande amatrice de hamburgers, à condition bien sûr, qu’ils soient faits dans les règles de l’art, avec de très bons produits. Bien entendu, la sauce est également un élément déterminant dans la réussite du hamburger, et pour cela, j’avais essayé différentes recettes pour finalement aboutir à ma propre mixture qui ma foi, donnait un résultat plus que satisfaisant.

Or, tout récemment, lors d’un dîner « Burger Frites » comme on les aime avec mon mari, j’ai biaisé ma recette et ai voulu substituer quelques ingrédients à d’autres, juste parce que sur le moment, mes papilles me poussaient à le faire.

Le résultat est absolument divin. Non que mon autre recette ne soit pas adaptée et savoureuse, mais celle-ci est juste différente, elle me fait un peu penser à la sauce burger que fait la chaîne américaine In&Out.

A vous maintenant de juger votre préférée, dans tous les cas, il faut dire que la sauce reste une affaire de goût bien personnel…

Pain-Hamburger2.jpg
Les ingrédients pour 4 personnes :
2 cuillers à soupe de mayonnaise
2 cuillers à soupe de ketchup
3 cuillers à soupe de concentré de tomate
3 portions de fromage fondu (type Vache qui Rit)
1 cuiller à soupe de sauce soja
3 cuillers à soupe de Worcester Sauce
1 cuiller à café de moutarde
1 cuiller à café d’aneth ciselée ou séchée  
½ cuiller à café d’ail semoule  
1 pincée de sel de poivre blanc

Préparation
1. Dans un bol, écraser le fromage fondu et y ajouter la mayonnaise. Mélanger vigoureusement pour éliminer les morceaux de fromage.

2.
Ajouter le ketchup, le concentré de tomate, la moutarde, l’aneth, l’ail semoule et le poivre blanc. Bien mélanger le tout. Ajouter enfin la sauce soja, ainsi que la Worcester Sauce et remuer jusqu’à ce que le mélange soit lisse.

3.
Laisser reposer le tout une trentaine de minutes pour que les saveurs se mélangent bien.

Related Posts with Thumbnails

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 07:30

Je raffole des croquants. En particulier lorsqu’ils contiennent des fruits secs entiers ou des morceaux qui créent la surprise et les rendent encore plus croquant sous la dent. Je dois dire qu’il m’arrive souvent d’en faire. Comme ça, juste pour le plaisir, et celui de partager. 

J’ai bien une recette classique, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est innover ou réinventer des accords. J’ouvre alors mes placards et les associations prennent vie dans ma tête. Si je ne parviens pas à élire la meilleure du moment, je cède à la tentation de faire plusieurs sortes, juste histoire de goûter...

La noisette étant un de mes fruits secs favoris, elle est récurrente dans ma cuisine et j’en ai toujours des stocks abracadabrants qui font bondir mon mari. Que ce soit en poudre, en purée, entières, mondées –que sais-je encore- mes étagères leur laissent une place considérable. Cette fois, c’est avec des abricots que j’ai marié les noisettes, un délice !

Croquants-aux-Noisettes-et-Abricots-Secs-2.JPG

Les ingrédients pour une trentaine de croquants:
 200g de poudre de noisette
 100g de farine
 100g de beurre salé ramolli en pommade
150g de sucre en poudre
 150g de noisettes entières
 10 abricots secs
 3 blancs d’oeuf
 ½ paquet de levure chimique

Préparation
1. Faire griller les noisettes 5 minutes au four. Couper les abricots secs en petits morceaux.

2. Mélanger les blancs d’œufs, la poudre de noisette, le beurre, le sucre, la farine et la levure. On obtient une pâte dense et épaisse. Il faut qu’elle soit homogène et sans grumeaux. Incorporer alors les noisettes entières, ainsi que les morceaux d’abricot sec.

3. Préchauffer le four à 180°C. Former 3 boudins pas trop larges avec la pâte obtenue.
Pour faciliter le « roulage » des boudins, j’utilise du papier sulfurisé et je roule les boudins dedans, ainsi, ils ne collent pas aux doigts.
Disposer les boudins su une plaque recouverte de papier cuisson.

4. Passer au four 30 minutes, la croûte des boudins doit être bien dorée. Sortir les boudins du four et les couper immédiatement en tranches d’1 à 1,5cm de largeur. Les disposer à plat et les repasser au four une dizaine de minutes. Pour terminer la cuisson et parfaire le côté croquant.

5. Laisser refroidir. Ces petits croquants se conserveront très bien dans une boite en métal.

Croquants-aux-Noisettes-et-Abricots-Secs-copie-1.JPG

Mon-accord-copie-1.jpgCes petits croquants s’inviteront à l’heure du thé ou au moment du digestif…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 07:30

Le lièvre est un gibier que j’aime car sa viande est forte et savoureuse. Si l’étape du dépeçage du lièvre n’est pas conseillée aux odorats sensibles, sa dégustation est un vrai plaisir. 

Cette recette est celle que j’adapte pour différents types de viandes, et en particulier de gibier, lorsque j’estime que la saveur de la viande mérite vraiment d’être privilégiée et mise en valeur. Vous pourrez donc adapter cette recette à d’autres pièces, selon arrivages et disponibilités…


Le principe est simple, il s’agit de saisir les morceaux de viande à feu vif, de les mouiller, d’ajouter le reste des ingrédients dans la cocotte et de laisser cuire à petit feu. C’est très facile, cela laisse beaucoup de temps pour la réalisation du reste du repas, et le résultat est toujours délicieux et fin.

 

Ragoût de Lièvre 2

Les ingrédients pour 8 personnes:

 2 lièvres découpés en morceaux
 3 cubes de bouillon de bœuf diluées dans 50cl d’eau
50cl de bière blonde
8 carottes pelées et coupées en tronçons
 1 bouquet garni (laurier, thym, romarin, ail semoule, …)
6 gousses d’ail
 2 gros oignons coupé en quartier et piqué de clous de girofle
2 cuillers à soupe d’huile d’olive
1 cuiller à café de baies de Genièvre
1 cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel 
 

Ragoût de Lièvre - CasserolePréparation
1. Dans un grand fait-tout, faire chauffer l’huile d’olive et y déposer les morceaux de lièvre.
Dorer chaque face à feu vif. Mouiller ensuite avec la bière et les cubes de bouillon dilués.

Il faut que le liquide recouvre la viande. Si ce n’est pas le cas, allonger d’un peu d’eau et de bière.

2.
Ajouter les tronçons de carotte, le bouquet garni, l’oignon et les gousses d’ail coupées en deux. Baisser le feu, couvrir et laisser cuire 1h30 à 2 heures.

La viande doit presque se détacher des os.


L’avantage de ce plat c’est qu’il peut très bien se préparer à l’avance, c’est d’ailleurs meilleur. On peut le réchauffer à plusieurs reprises, mais aussi le congeler !

 

Mon-accord-copie-1.jpgLe lièvre est une viande très forte, je conseillerais donc un vin plutôt corsé, avec une structure tannique assez solide. Pourquoi ne pas aller se promener du côté de Cahors ? Originaire du Sud Ouest de la France, ce vin rouge est issu des cépages Tannat (qui évoque les tanins) et Merlot. De robe toujours très sombre, il est tannique en bouche avec des arômes de fruits noirs et d’épices et sa structure est puissante.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 07:30

Il me semble que c’est la toute première recette contenant du chocolat que je publie sur ce blog. Passionnée de cuisine et amoureuse des bonnes choses de la table, je n’aime pourtant pas le chocolat. Surprenant et peu commun, en effet, mais c’est comme cela. Ce n’est pas par snobisme ou par souci exacerbé de ma ligne -Dieu sait que je me rattrape ailleurs. Eh non, tout le monde n’aime pas le chocolat ! 

Je dois dire que c’est un peu handicapant car un grand nombre de personnes se figurent qu’elles feront plaisir à tout le monde sans se tromper en préparant un gâteau ou une mousse au chocolat pour le dessert, lorsqu’elles reçoivent des amis à dîner. Très embarrassant de se trouver seule face à un fondant au chocolat au cœur dégoulinant pour lequel tout le monde s’extasie, alors que l’on aurait rêvé d’un gâteau aux noix ou d’une salade de fruits…

 

On ma déjà dit que le chocolat faisait défaut sur mon log et que quelques petites recettes seraient les bienvenues. Alors j’ai voulu m’y mettre, notamment pour offrir de petits cadeaux gourmands au moment des fêtes ou lorsque l’on reçoit pour le café ou le thé.

J’ai plutôt l’habitude de faire ces petits biscuits aux amandes pour les savourer tels quels, avec un dessert, ou nappée de caramel au beurre salé et collés par deux, façon macarons. Mais cette fois-ci j’ai eu envie de tester le trempage dans du chocolat fondu. Une recette toute simple pour un résultat qui semble avoir fait ses preuves…


Palets aux Amandes et Chocolat

Les ingrédients pour 30 palets:

 200g de poudre d’amandes
 150g de sucre en poudre
 3 blancs d’oeuf

100g de chocolat noir pour pâtisserie

Préparation
1. Dans une jatte, mélanger la poudre d’amandes, le sucre et les blancs d’œuf.

2.
Sur une plaque recouverte de papier cuisson faire des petits ronds à l’aide d’une cuiller ou d’une poche à douille.


3.
Placer dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire 12 minutes. Il faut qu’ils soient à peine dorés. Laisser refroidir.


4.
Pendant que les biscuits refroidissent, faire fondre au bain marie (faire frémir une casserole d’eau dans laquelle on aura placé un bol résistant à la chaleur qui contient le chocolat) le chocolat coupé en petits morceaux. Ne pas cesser de remuer à l’aide d’un fouet.


5.
Tremper chaque biscuit à moitié dans le chocolat et le placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser sécher. Conserver dans une boîte en métal.


 Palets aux Amandes et Chocolat 2

Mon-accord-copie-1.jpgCes petits biscuits auront toute leur place à l’heure du thé ou au moment du café… Si vous les proposez pour accompagner le dessert, le vin choisi sur le repas fera l’affaire.

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 07:30

J’en  suis encore avec mes potirons et mes courges, tant que ça dure, j’en profite. D’autant qu’ils permettent la préparation de plats bien chaud et réconfortants, tout ce qu’il nous faut pour l’hiver glacial que nous traversons. 

Comme pour ma quiche au potiron de la semaine dernière, j’ai ajouté à ce crumble, des graines de courge, qui apportent un croquant et une saveur toute particulière aux plats qu’elles agrémentent.


Crumble au Potiron et Champignons

Les ingrédients pour 4 personnes:


Pour la garniture

 300g de courge butternut coupée en petits dés
 200g de champignons sauvages variés (congelés, en bocal ou déshydratés) émincés
 2 oignons émincés
 1 échalote émincée
1 cuiller à soupe d’huile d’olive
1 cuiller à café d’ail semoule
½ cuiller à café de muscade moulue
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel

Pour la pâte à crumble

 100g de beurre salé
 80g de farine
 80g de Parmesan râpé
2 cuillers à soupe de chapelure
1 cuiller à soupe d’huile d’olive
3 cuillers à soupe de graines de courge grillées au four (2 minutes suffisent)
½ cuiller à café de muscade moulue
½ cuiller à café de curry
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Préparer la garniture

Dans une sauteuse, faire dorer l’échalote et les oignons dans l’huile d’olive. Ajouter les champignons et laisser colorer 2 à 3 minutes. Ajouter ensuite les dés de courge, le curry, la muscade, l’ail semoule, le sel et le poivre. Aroser d’huile d’olive si nécessaire. Bien remuer, couvrir et laisser cuire à couvert et à feu doux pendant un quart d’heure. Il faut que la courge soit assez tendre.
Beurrer le fond d’un moule à gratin et y déposer la garniture.

2. Préparer la pâte à Crumble

Mélanger la chapelure, la farine, le Parmesan râpé, les épices, et y ajouter le beurre fondu et l’huile d’olive. Bien mélanger. Le mélange doit être friable.
Ajouter les graines de courges.
Disposer le mélange sur la garniture précédemment préparée.

3.
Placer le crumble dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire une trentaine de minutes.


Crumble au Potiron et Champignons2
On pourra également ajouter des lardons ou des dés de jambon dans la garniture…

 
Mon-accord-copie-1.jpgPour ce crumble je propose un vin blanc sec du Bordelais, un Graves blanc, pour sa puissance aromatique et son gras. On pourra également choisir un rouge pas trop puissant, comme un Bourgueil, issu de la Vallée de la Loire, en particulier si l’on a choisi d’ajouter des lardons ou du jambon dans le crumble… 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article