Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:30

Il y a quelques temps, je déposais ici mes recettes de Pain Hamburger, de Garniture, 16 fev et de Sauce Hamburger 

Hamburger.jpg

Si je ne raffole pas des Mac Donald’s et autres Quick, je suis, en revanche, un grande amatrice de hamburgers, à condition bien sûr, qu’ils soient faits dans les règles de l’art, avec de très bons produits. Bien entendu, la sauce est également un élément déterminant dans la réussite du hamburger, et pour cela, j’avais essayé différentes recettes pour finalement aboutir à ma propre mixture qui ma foi, donnait un résultat plus que satisfaisant.

Or, tout récemment, lors d’un dîner « Burger Frites » comme on les aime avec mon mari, j’ai biaisé ma recette et ai voulu substituer quelques ingrédients à d’autres, juste parce que sur le moment, mes papilles me poussaient à le faire.

Le résultat est absolument divin. Non que mon autre recette ne soit pas adaptée et savoureuse, mais celle-ci est juste différente, elle me fait un peu penser à la sauce burger que fait la chaîne américaine In&Out.

A vous maintenant de juger votre préférée, dans tous les cas, il faut dire que la sauce reste une affaire de goût bien personnel…

Pain-Hamburger2.jpg
Les ingrédients pour 4 personnes :
2 cuillers à soupe de mayonnaise
2 cuillers à soupe de ketchup
3 cuillers à soupe de concentré de tomate
3 portions de fromage fondu (type Vache qui Rit)
1 cuiller à soupe de sauce soja
3 cuillers à soupe de Worcester Sauce
1 cuiller à café de moutarde
1 cuiller à café d’aneth ciselée ou séchée  
½ cuiller à café d’ail semoule  
1 pincée de sel de poivre blanc

Préparation
1. Dans un bol, écraser le fromage fondu et y ajouter la mayonnaise. Mélanger vigoureusement pour éliminer les morceaux de fromage.

2.
Ajouter le ketchup, le concentré de tomate, la moutarde, l’aneth, l’ail semoule et le poivre blanc. Bien mélanger le tout. Ajouter enfin la sauce soja, ainsi que la Worcester Sauce et remuer jusqu’à ce que le mélange soit lisse.

3.
Laisser reposer le tout une trentaine de minutes pour que les saveurs se mélangent bien.

Related Posts with Thumbnails

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 07:30

Je raffole des croquants. En particulier lorsqu’ils contiennent des fruits secs entiers ou des morceaux qui créent la surprise et les rendent encore plus croquant sous la dent. Je dois dire qu’il m’arrive souvent d’en faire. Comme ça, juste pour le plaisir, et celui de partager. 

J’ai bien une recette classique, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est innover ou réinventer des accords. J’ouvre alors mes placards et les associations prennent vie dans ma tête. Si je ne parviens pas à élire la meilleure du moment, je cède à la tentation de faire plusieurs sortes, juste histoire de goûter...

La noisette étant un de mes fruits secs favoris, elle est récurrente dans ma cuisine et j’en ai toujours des stocks abracadabrants qui font bondir mon mari. Que ce soit en poudre, en purée, entières, mondées –que sais-je encore- mes étagères leur laissent une place considérable. Cette fois, c’est avec des abricots que j’ai marié les noisettes, un délice !

Croquants-aux-Noisettes-et-Abricots-Secs-2.JPG

Les ingrédients pour une trentaine de croquants:
 200g de poudre de noisette
 100g de farine
 100g de beurre salé ramolli en pommade
150g de sucre en poudre
 150g de noisettes entières
 10 abricots secs
 3 blancs d’oeuf
 ½ paquet de levure chimique

Préparation
1. Faire griller les noisettes 5 minutes au four. Couper les abricots secs en petits morceaux.

2. Mélanger les blancs d’œufs, la poudre de noisette, le beurre, le sucre, la farine et la levure. On obtient une pâte dense et épaisse. Il faut qu’elle soit homogène et sans grumeaux. Incorporer alors les noisettes entières, ainsi que les morceaux d’abricot sec.

3. Préchauffer le four à 180°C. Former 3 boudins pas trop larges avec la pâte obtenue.
Pour faciliter le « roulage » des boudins, j’utilise du papier sulfurisé et je roule les boudins dedans, ainsi, ils ne collent pas aux doigts.
Disposer les boudins su une plaque recouverte de papier cuisson.

4. Passer au four 30 minutes, la croûte des boudins doit être bien dorée. Sortir les boudins du four et les couper immédiatement en tranches d’1 à 1,5cm de largeur. Les disposer à plat et les repasser au four une dizaine de minutes. Pour terminer la cuisson et parfaire le côté croquant.

5. Laisser refroidir. Ces petits croquants se conserveront très bien dans une boite en métal.

Croquants-aux-Noisettes-et-Abricots-Secs-copie-1.JPG

Mon-accord-copie-1.jpgCes petits croquants s’inviteront à l’heure du thé ou au moment du digestif…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 07:30

Le lièvre est un gibier que j’aime car sa viande est forte et savoureuse. Si l’étape du dépeçage du lièvre n’est pas conseillée aux odorats sensibles, sa dégustation est un vrai plaisir. 

Cette recette est celle que j’adapte pour différents types de viandes, et en particulier de gibier, lorsque j’estime que la saveur de la viande mérite vraiment d’être privilégiée et mise en valeur. Vous pourrez donc adapter cette recette à d’autres pièces, selon arrivages et disponibilités…


Le principe est simple, il s’agit de saisir les morceaux de viande à feu vif, de les mouiller, d’ajouter le reste des ingrédients dans la cocotte et de laisser cuire à petit feu. C’est très facile, cela laisse beaucoup de temps pour la réalisation du reste du repas, et le résultat est toujours délicieux et fin.

 

Ragoût de Lièvre 2

Les ingrédients pour 8 personnes:

 2 lièvres découpés en morceaux
 3 cubes de bouillon de bœuf diluées dans 50cl d’eau
50cl de bière blonde
8 carottes pelées et coupées en tronçons
 1 bouquet garni (laurier, thym, romarin, ail semoule, …)
6 gousses d’ail
 2 gros oignons coupé en quartier et piqué de clous de girofle
2 cuillers à soupe d’huile d’olive
1 cuiller à café de baies de Genièvre
1 cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel 
 

Ragoût de Lièvre - CasserolePréparation
1. Dans un grand fait-tout, faire chauffer l’huile d’olive et y déposer les morceaux de lièvre.
Dorer chaque face à feu vif. Mouiller ensuite avec la bière et les cubes de bouillon dilués.

Il faut que le liquide recouvre la viande. Si ce n’est pas le cas, allonger d’un peu d’eau et de bière.

2.
Ajouter les tronçons de carotte, le bouquet garni, l’oignon et les gousses d’ail coupées en deux. Baisser le feu, couvrir et laisser cuire 1h30 à 2 heures.

La viande doit presque se détacher des os.


L’avantage de ce plat c’est qu’il peut très bien se préparer à l’avance, c’est d’ailleurs meilleur. On peut le réchauffer à plusieurs reprises, mais aussi le congeler !

 

Mon-accord-copie-1.jpgLe lièvre est une viande très forte, je conseillerais donc un vin plutôt corsé, avec une structure tannique assez solide. Pourquoi ne pas aller se promener du côté de Cahors ? Originaire du Sud Ouest de la France, ce vin rouge est issu des cépages Tannat (qui évoque les tanins) et Merlot. De robe toujours très sombre, il est tannique en bouche avec des arômes de fruits noirs et d’épices et sa structure est puissante.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 07:30

Il me semble que c’est la toute première recette contenant du chocolat que je publie sur ce blog. Passionnée de cuisine et amoureuse des bonnes choses de la table, je n’aime pourtant pas le chocolat. Surprenant et peu commun, en effet, mais c’est comme cela. Ce n’est pas par snobisme ou par souci exacerbé de ma ligne -Dieu sait que je me rattrape ailleurs. Eh non, tout le monde n’aime pas le chocolat ! 

Je dois dire que c’est un peu handicapant car un grand nombre de personnes se figurent qu’elles feront plaisir à tout le monde sans se tromper en préparant un gâteau ou une mousse au chocolat pour le dessert, lorsqu’elles reçoivent des amis à dîner. Très embarrassant de se trouver seule face à un fondant au chocolat au cœur dégoulinant pour lequel tout le monde s’extasie, alors que l’on aurait rêvé d’un gâteau aux noix ou d’une salade de fruits…

 

On ma déjà dit que le chocolat faisait défaut sur mon log et que quelques petites recettes seraient les bienvenues. Alors j’ai voulu m’y mettre, notamment pour offrir de petits cadeaux gourmands au moment des fêtes ou lorsque l’on reçoit pour le café ou le thé.

J’ai plutôt l’habitude de faire ces petits biscuits aux amandes pour les savourer tels quels, avec un dessert, ou nappée de caramel au beurre salé et collés par deux, façon macarons. Mais cette fois-ci j’ai eu envie de tester le trempage dans du chocolat fondu. Une recette toute simple pour un résultat qui semble avoir fait ses preuves…


Palets aux Amandes et Chocolat

Les ingrédients pour 30 palets:

 200g de poudre d’amandes
 150g de sucre en poudre
 3 blancs d’oeuf

100g de chocolat noir pour pâtisserie

Préparation
1. Dans une jatte, mélanger la poudre d’amandes, le sucre et les blancs d’œuf.

2.
Sur une plaque recouverte de papier cuisson faire des petits ronds à l’aide d’une cuiller ou d’une poche à douille.


3.
Placer dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire 12 minutes. Il faut qu’ils soient à peine dorés. Laisser refroidir.


4.
Pendant que les biscuits refroidissent, faire fondre au bain marie (faire frémir une casserole d’eau dans laquelle on aura placé un bol résistant à la chaleur qui contient le chocolat) le chocolat coupé en petits morceaux. Ne pas cesser de remuer à l’aide d’un fouet.


5.
Tremper chaque biscuit à moitié dans le chocolat et le placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser sécher. Conserver dans une boîte en métal.


 Palets aux Amandes et Chocolat 2

Mon-accord-copie-1.jpgCes petits biscuits auront toute leur place à l’heure du thé ou au moment du café… Si vous les proposez pour accompagner le dessert, le vin choisi sur le repas fera l’affaire.

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 07:30

J’en  suis encore avec mes potirons et mes courges, tant que ça dure, j’en profite. D’autant qu’ils permettent la préparation de plats bien chaud et réconfortants, tout ce qu’il nous faut pour l’hiver glacial que nous traversons. 

Comme pour ma quiche au potiron de la semaine dernière, j’ai ajouté à ce crumble, des graines de courge, qui apportent un croquant et une saveur toute particulière aux plats qu’elles agrémentent.


Crumble au Potiron et Champignons

Les ingrédients pour 4 personnes:


Pour la garniture

 300g de courge butternut coupée en petits dés
 200g de champignons sauvages variés (congelés, en bocal ou déshydratés) émincés
 2 oignons émincés
 1 échalote émincée
1 cuiller à soupe d’huile d’olive
1 cuiller à café d’ail semoule
½ cuiller à café de muscade moulue
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel

Pour la pâte à crumble

 100g de beurre salé
 80g de farine
 80g de Parmesan râpé
2 cuillers à soupe de chapelure
1 cuiller à soupe d’huile d’olive
3 cuillers à soupe de graines de courge grillées au four (2 minutes suffisent)
½ cuiller à café de muscade moulue
½ cuiller à café de curry
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Préparer la garniture

Dans une sauteuse, faire dorer l’échalote et les oignons dans l’huile d’olive. Ajouter les champignons et laisser colorer 2 à 3 minutes. Ajouter ensuite les dés de courge, le curry, la muscade, l’ail semoule, le sel et le poivre. Aroser d’huile d’olive si nécessaire. Bien remuer, couvrir et laisser cuire à couvert et à feu doux pendant un quart d’heure. Il faut que la courge soit assez tendre.
Beurrer le fond d’un moule à gratin et y déposer la garniture.

2. Préparer la pâte à Crumble

Mélanger la chapelure, la farine, le Parmesan râpé, les épices, et y ajouter le beurre fondu et l’huile d’olive. Bien mélanger. Le mélange doit être friable.
Ajouter les graines de courges.
Disposer le mélange sur la garniture précédemment préparée.

3.
Placer le crumble dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire une trentaine de minutes.


Crumble au Potiron et Champignons2
On pourra également ajouter des lardons ou des dés de jambon dans la garniture…

 
Mon-accord-copie-1.jpgPour ce crumble je propose un vin blanc sec du Bordelais, un Graves blanc, pour sa puissance aromatique et son gras. On pourra également choisir un rouge pas trop puissant, comme un Bourgueil, issu de la Vallée de la Loire, en particulier si l’on a choisi d’ajouter des lardons ou du jambon dans le crumble… 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 07:30

Voici une petite entrée raffinée dont l’idée m’est venue lors d’un repas en Angleterre au cours duquel on nous avait servir en accompagnement d’une viande, des petits champignons poêlés accompagnés de minis toasts briochés. Un régal pour les papilles !

Ainsi donc, j’ai souhaité recréer l’accord brioché avec les champignons en y ajoutant un peu de fromage et en servant le tout en salade. Le résultat est vraiment épatant et permet une jolie présentation. Parfait pour une entrée un peu chic.

Poêlée de Champignons sur Brioche

Les ingrédients pour 4 personnes:
 300g de champignons sauvages - variés de préférence
 4 tranches épaisses de brioche
100g de Tomme de Savoie coupée en copeaux
 4 petites échalotes émincées
 2 gousses d’ail écrasées
 2 grosses noix de beurre
 1 cuiller à soupe de persil frais ciselé
1 cuiller à soupe de ciboulette ciselée
1 cuiller à soupe de Porto
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et y ajouter les échalotes pour les faire blondir. Ajouter ensuite les champignons avec l’ail. Laisser cuire une vingtaine de minutes à feu doux en remuant de temps en temps.

2. Ajouter le Porto et mélanger le tout, laisser réduire quelques minutes et parsemer de ciboulette et de persil.

3. Griller les tranches de brioche et les placer sur les assiettes de service. Disposer la poêlée de champignons sur la brioche. Parsemer de copeaux de Tomme de Savoie et servir aussitôt.

Poêlée de Champignons sur Brioche2
Servir sur un lit de mâche ou de roquette…


Mon-accord-copie-1.jpg

 Etant donné que l’on emploie du Porto pour cette recette, je serais tentée d’en servir pour l’accompagner, mais plutôt que du Tawny, qui conviendra très bien à la cuisson, j’opterais pour un LBV (Late Bottled Vintage).

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 07:30

Il est dit que tant que janvier dure, on peut tirer les rois. Alors si l’épiphanie date d’il y a quelques jours, rien ne nous empêche de remettre le couvert et de déguster encore de la savoureuse galette. Pourquoi se priver ?

La galette prend différentes formes, saveurs et textures à travers les régions. Les Bordelais vous diront qu’il s’agit d’une brioche au sucre perlé, les provençaux affirmeront que le gâteau des rois est une brioche fourrée aux fruits confits. Aux Etats-Unis, et plus précisément dans le Sud, où les colonies françaises s’étaient installées, on tire les rois avec le king cake, une sorte de brioche à la cannelle nappée d’un glaçage vert, jaune et violet.

D’autant apprécient également de varier la galette traditionnelle en la fourrant de pommes, ou de poires et  de chocolat ; pour ma part, je suis une inconditionnelle de celle qui, à mon sens, est la « véritable galette », celle à la frangipane. En voici ma recette.

Galette des rois

 

Les ingrédients pour 4 personnes:
 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre
 250g de poudre d’amandes
 100g de beurre salé ramolli en pommade
 150g de sucre en poudre
 1 cuiller à café de rhum
 3 œufs
 1 cuiller à soupe de fécule de maïs (Maïzéna)
 1 cuiller à café de lait
 Quelques gouttes d’extrait d’amande amère

Préparation
1. Séparer les blancs d’œufs des jaunes, conserver 1 des jaunes de côté, il servira à dorer la galette. Dans une jatte, mélanger deux jaunes d’œuf avec le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite le rhum, la poudre d’amande, la fécule de maïs, l’extrait d’amande amère, puis le beurre en pommade. Mélanger jusqu’à l’obtention d’un ensemble lisse et homogène.

2. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange précédemment obtenu. Sur une plaque recouverte de papier cuisson dérouler un des deux rouleaux de pâte feuilletée et verser le mélange dessus en prenant soin de laisser 1,5cm de bordure sans frangipane. Déposer la fève.
Le fait de battre les blancs en neige donne à la frangipane une texture plus aérienne et rend la galette moins lourde.

3. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger le jaune d’œuf restant avec le lait et badigeonner la bordure de la pâte. Disposer le deuxième rouleau de pâte feuilletée sur le premier en exerçant une pression sur les bords. Badigeonner le dessus de a galette avec le reste du jaune d’œuf et dessiner des stries à l’aide d’une fourchette.

4. Placer au four et laisser cuire 30 minutes.

 Galette des rois 2

Mon-accord-copie-1.jpgAjouter du sucre sur cette galette serait superflu et rendrait l’ensemble écoeurant. Pour alléger le tout, je pense que le choix d’une méthode traditionnelle, mieux, d’un Champagne serait idéal. On peut également envisager une bolée de cidre brut, qui sera fort à propos.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 07:30

Avez-vous noté que l’on trouve encore sur les étals des marchés, de délicieux potirons, à la chair plus ou moins orangée ? je dois bien avouer que je me laisse volontiers tenter  par une jolie tranche de potiron pour prolonger le plaisir automnal. Par ces grands froids, les soupes bien chaudes et veloutées sont les bienvenues à l’heure du dîner lorsque dehors, il fait noir et froid. Celle-ci par exemple me plait tout spécialement le mascarpone lui donne tout sont crémeux, c’est divin, en particulier accompagné d’une poêlée de champignons et de lardons… 

Mais aujourd’hui, c’est une tarte que je propose. Agrémentée de ricotta qui lui donne sa texture moelleuse et parsemée de graines de courges rendues croquantes par la cuisson, cette tarte est épatante… et encore de saison !


Tarte Potiron, Ricotta et Parmesan

Les ingrédients pour 6 personnes:

 1 pâte brisée
 200g de dés de potiron
 3 échalotes émincées
 1 gousse d’ail écrasée
 150g de ricotta
 100g de Parmesan râpé
 2 oeufs
 10cl de lait
1 grosse noix de beurre
1 cuiller à café de muscade râpée
2 cuillers à café de graines de courge
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
Tarte Potiron, Ricotta et Parmesan - Prépa1. Faire précuire la pâte dans un moule à tarte.

2.
Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et y jeter les échalotes émincées, l’ail écrasé, les dés de potiron et laisser dorer en remuant de temps en temps. A la fin de la cuisson, ajouter une pincée de muscade, saler et poivrer.


3.
Dans une jatte, battre les œufs et y ajouter la ricotta, le lait, le Parmesan râpé, de la muscade, une cuiller à soupe de graines de courges, du sel et du poivre. Battre jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.


4.
Préchauffer le four à 180°C. Déposer le potiron cuit sur le fond de tarte et verser le mélange obtenu à l’étape 3. Disposer la seconde cuiller de graines de courges sur le dessus. Passer au four et laisser cuire une trentaine de minutes.


Tarte Potiron, Ricotta et Parmesan2

Mon-accord-copie-1.jpgJe choisis un blanc sec pour accompagner cette tarte automnale. Je propose cette fois un Graves de Vayres blanc. Ce vin bordelais associe habilement fraîcheur, souplesse et générosité. 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 19:16

Logo-Tartine-Jeanne.jpg

 

Très bonne année 2010 à tous!

Après de longues semaines d'absence due à une coupure d'accès internet, je retrouve enfin le chemin de mon blog, pour mon plus grand plaisir!

A très bientôt, donc, pour de nouvelles aventures culinaires et oenophiles!

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 08:07

Quelques jours d'absence pour cause de déménagement...

A très bientôt!

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article