Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 18:19

L’autre soir, Laurier et moi-même avons reçu Boris pour dîner. Amateur de bons vins, il ne manque jamais de nous faire découvrir de très belles bouteilles et nous fait sortir avec enchantement de notre Médoc d’adoption. 

Cette fois-ci, il nous a surpris avec une bouteille d’un vin particulièrement bien fait et pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur :
Domaine Jean Boillot & Fils, Les Caillerets – 2004 – Volnay Premier Cru

L’appellation Volnay Premier Cru est située en Bourgogne, dans la Côte de Beaume. Ce vin rouge est vinifié à partir du cépage Pinot Noir.


Ce vin présente un nez de fruits rouges, de sous-bois et de fleur de vigne. En bouche, il est élégamment charpenté, avec des arômes de fraises des bois, de framboise, de buis, de miel, accompagnés d’une touche délicatement épicée. Superbe d’équilibre, élégant avec une longue finale, à mon avis ce vin atteindra son apogée dans 3 à 5 ans, mais il est déjà remarquable aujourd’hui.


Nous avons dégusté ce vin sur un poulet rôti, mais il pourra tout aussi bien accompagner une volaille à la saveur un peu plus prononcée, comme un faisan ou un pigeon ramier.
 
Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 16:44

 

Me voilà encore et toujours avec mes poivrons. Ce n’est pas mon mari ni moi-même qui allons nous en plaindre ! Par ces grosses chaleurs, une soupe glacée ou un gaspacho sont toujours les bienvenus pour se rafraîchir. Pour cette soupe délicieusement fraîche, j’ai tout simplement mixé 2 poivrons rouges crus, 2 poivrons rouges cuits au four et pelés, ½ concombre, 1 cuiller à soupe d’huile d’olive, 1 oignon frais, 1 verre d’eau, 1 pincée d’ail en poudre, ½ cuiller à café de graines de carvi, 6 belles feuilles de menthe

Après avoir obtenu un mélange lisse, j’ai placé cette soupe au réfrigérateur pendant 2 heures. J’ai servi avec un glaçon et une feuille de menthe.

La fraîcheur appelle la fraîcheur, un Anjou blanc, me semble adapté.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 08:48

Un grand classique que j’affectionne  particulièrement, surtout quand il y a beaucoup d’ail !

Dans un plat à four, je mets 3 aubergines coupées en deux dans le sens de la longueur, que je parsème d’herbes de Provence, et que j’arrose d’huile d’olive. J’écrase 3 gousses d’ail que je dépose sur les aubergines et ajoute encore 3 gousses d‘ail entières au fond du plat.
Je passe au four 1 heure à 150°C. 

Une fois les aubergines cuites, elles ont un aspect tout ratatiné et dégagent des odeurs alléchantes. Je les débarrasse de leur peau et les passe au mixeur avec les gousses d’ail. J’ajoute 1 à 2 cuillers à soupe de fromage frais, mélange le tout et laisse refroidir. Je place au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Je trouve que ce caviar d’aubergines et encore mieux mis en valeur lorsqu’il est étalé sur du pain aux noix

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 06:42

Pour venir à bout de mes quatre kilos de poivrons, je poursuis ma quête de nouveautés et d’innovations dans ce sens, Justement, ce midi, j’avais envie d’une bonne salade agrémentée de tartines originales. Vous l’aurez compris, les tartines, c’est mon truc !

En ouvrant mon réfrigérateur et mes placards, j’y ai trouvé des tranches de blanc de poulet, du persil frais.
J'ai donc improvisé avec les ingrédients disponibles...J’ai décongelé quelques tranches d’un pain aux céréales et aux graines de tournesol que j’avais fait quelques jours avant. Sur ces tranches, j’ai étalé un mélange de crème fraîche, de fromage de type vache qui rit, un peu de fromage blanc, du persil ciselé, du paprika, du cumin, du sel et du poivre. Après avoir déposé sur chacune, une demi tranche de blanc de poulet saupoudrée d’herbes de Provence, j’ai à nouveau étalé un peu du mélange de crème.

J’ai ensuite ajouté des lanières de poivron rouge sur lesquels j’ai mis une goutte d’huile d’olive, avant d’enfourner une bonne demi heure à four moyen.

En option, on peut y ajouter des graines de sésame. 

C’est parfait pour une entrée, mais on peut également faire des versions plus petites pour servir à l’apéro sous forme de canapés…


Pour accompagner ces tartines, j’opte pour un Costières-de-Nîmes rouge, un vin aux tanins souples, à dominance fuitée, pour contrebalancer la vivacité poivron.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 07:29

Lors de mon dernier passage au marché je suis tombée en arrêt sur un étalage de poivrons plus qu’alléchant. C’est donc sous les yeux médusés de mon mari que j’ai rempli mon panier. Résultat des courses : 4 kilos de poivrons à cuisiner. 

« Mais qu’est-ce que tu vas faire avec tout ça ?! » s’est emporté Laurier. Sur le moment j’avoue que je ne savais pas encore, mais cela ne m’a pas empêché d’en saliver d’avance !

En me baladant sur le blog de Clotilde Dusoulier, Chocolate & Zuchini, j’étais auparavant tombée une recette de Muhammara, une appétissante purée de poivrons rouges. En m’en inspirant, j’ai eu envie de faire à ma sauce et plutôt que d’associer le poivron avec des noix, j’ai choisi de mettre des pignons et j’ai également ajouté du chère frais.

Pour cette recette, vous aurez besoin de :
3 beaux poivrons rouges, 100g de chèvre frais, 100g de pignons, 1 échalote hachée, 2 gousses d’ail hachées,  1 cuiller à soupe de sucre roux,  le jus d’un demi citron, 1 cuiller à café de paprika, de l’huile d’olive, de l’huile de noix.

Commencez par faire griller les poivrons entiers au four jusqu’à ce que leur peau devienne noire et boursouflée. Mettez-les dans un sac en plastique fermé pendant 10 minutes. Otez leur peau et leurs graines. 
Faites griller les pignons au four une quinzaine de minutes. 

Pendant ce temps, faites chauffer un peu d’huile d’olive au fond d’une casserole, ajoutez l’échalote et les gousses d’ail hachées pour les saisir. Ajoutez le sucre roux, remuez et mouiller avec deux cuillers à soupe d’eau, laissez caraméliser. Mettez les poivrons dans la casserole, ainsi que les pignons, en en gardant la moitié de côté.  Ajoutez le jus de citron, le paprika et le chèvre frais. Faites chauffer jusqu’à ce que le chèvre ait totalement fondu. Retirez du feu et mixez le tout.

Laissez refroidir et placer au frais jusqu’au moment de servir.

Pour accompagner cette tartinade d’apéritif, un Mâcon blanc.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 15:59

Pour faire honneur au fenouil en branche de Soizic –et aussi pour le plaisir de mes papilles, j’ai voulu le décliner de façon simple.

J’ai tout bonnement râpé des carottes, et fait une vinaigrette composée du jus d’un citron, de deux cuillers à soupe d’huile d’olive, de sel, de poivre du moulin et de beaucoup, beaucoup de fenouil ciselé.
Un vrai délice. Ce sont souvent les choses les plus simples qui sont les meilleures...

 

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 07:12

J’adore l’association du basilic avec les fruits rouges alors j’ai voulu rassembler les fraises avec le basilic dans des petits muffins, et pour accentuer l’originalité, j’ai utilisé de l’huile d’olive, qui apporte une saveur insolite mais très douce. 

Ingrédients pour une douzaine de muffins :
- 200g de farine type 55
- 160g de sucre roux
- 15cl de lait
- 10cl d’huile d’olive
- 2 œufs
- 1 sachet de levure chimique
- 1 sachet de sucre vanillé
- Basilic frais ciselé
- 12 belles fraises lavées et équeutées

Battre les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter le lait, puis la farine, la levure et enfin, le basilic ciselé.
Verser ce mélange dans des moules et y ajouter une fraise coupée en quartiers, au cœur de chaque muffin. Faire cuire 25 minutes au four à 180°C.

A mon avis ce dessert nécessite vivacité, acidité bien dosée, ainsi qu’un fruité intense. Un Crémant d’Alsace rosé (cépage pinot noir) me semble être indiqué ici.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 18:21

Ce matin, mon amie Soizic, qui a la chance d’avoir un grand et beau jardin, m’a gentiment apporté du fenouil en branche, dont je raffole. Ni une ni deux, j’ai concocté pour ce midi, des pâtes avec une sauce tomate au thon et au fenouil en branche. Le petit goût anisé du fenouil s’accorde merveilleusement avec le thon ! 

Ingrédients:
- Les pâtes que vous préférez !
- Une belle branche de fenouil
- 3 tomates
- 1 petit oignon coupé en lamelles
- 1 boite de miettes de thon
- 1 gousse d’ail hachée
- de l’huile d’olive
- Sel et poivre du moulinDans une poêle, faire revenir l’ail et l’oignon dans de l’huile d’olive. Ajouter les tomates coupées en petits morceaux, et un tout petit peu d’eau. Ajouter le fenouil en branche ciselé et remuer. Laisser mijoter à petit feu pendant 10 minutes et ajouter les miettes de thon. Poursuivre la cuisson encore cuire 10 minutes et laisser réduire.  Ajouter le poivre et le sel. 

Faire cuire des pâtes, torsade, spaghetti, penne, selon vos préférences, en ajoutant dans l’eau, plusieurs tronçons de la base des branches de fenouil.

Disposer la sauce à la tomate, au thon et au fenouil sur les pâtes et servir aussitôt.

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 09:06

Voici le second volet de ma saga "Pizza - Tout fait maison".

Après la Pâte à Pizza, Facile et Rapide,  je vous propose aujourd'hui ma recette rapide et efficace de la sauce tomate qui servira de base pour vos pizzas. A vous ensuite, de laisser courrir votre imagination et votre créativité...

 


Les ingrédients pour 4 pizzas:

 1 boite de tomates pelées au jus
 1 boite  de concentré de tomates

 1 gros oignon haché

 2 gousses d’ail hachées

 1 beau brin de thym ciselé

1 beau brin de romarin ciselé

3 cuillers à soupe d'huile d'olive
1 cuiller à soupe de sure roux

1 cuiller à café de basilic ciselé ou séché

1 pincée de sel

1 pincée de poivre

  
Préparation
1. Dans une sauteuse, faire revenir l'oignon haché avec l'huile d'olive. Ajouter l'ail et remuer. Lorsque l'oignon deviens translucide, ajouter le sucre et mélanger vivement.

2.
Petit à petit, ajouter le jus de la boite de tomates pelées et laisser réduire. Ajouter les tomates coupées en petits morceaux, puis le concentré de tomates, les aromates et les épices.


3.
Laisser mijoter une quinzaine de minutes et réserver. 

4. A ce stade deux choix s'offrent à vous: vous pouvez choisir de mixer la sauce ou bien de la garder telle quelle pour un aspect plus "rustique".
 

Notes : Vous pouvez également ajouter du basilic frais ciselé, ou des épices comme du paprika, du curcuma, ou encore des graines de carvi.

 

Dans la même série, découvrez aussi:

 

Fausse pâte feuilletée "Fausse" Pâte Feuilletée aux Petits Suisses, Facile Rapide, Pratique  

 

null 
 Pâte Sablée Facile, Rapide, Pratique

Pate-brisee-1.JPG 

Pâte Brisée Facile, Rapide Pratique
 



Sauce Tomate Ultra Rapide - 2 Minutes Chrono
Sauce Pizza Ultra Rapide - 2 Minutes Chrono

null
 Pâte à Pizza, Facile, Rapide, Pratique

  

 
Blinis Faciles et Rapides



 Baguette Maison, Facile et Rapide

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 13:07

C’est encore la saison des asperges, alors j’en profite un maximum. Voici ma nouvelle trouvaille. Comparées aux vertes, je trouve les asperges blanches bien moins esthétiques, mais non moins savoureuses. J’en ai acheté ce week end au marché et elles étaient de tailles différentes, dont certaines très grosses, mais le maraîcher m’a affirmé qu’elles étaient délicieuses. Après m’être laissée tenter, j’ai donc entrepris de les accommoder de sorte à ce qu’elles soient  « non apparentes ». Pour la purée d’asperges :
- 500g d’asperges blanches
- 1 échalote
- le jus d’1/2 citron
- 15cl d’eau
- 10cl de vin blanc
- 150g de chèvre frais
- 150g de lardons fumés
- Huile d’olive
- Sel
- Poivre blanc

Faire revenir l’échalote dans de l’huile d’olive, ajouter les asperges coupées en petits morceaux. Laisser rissoler une ou deux minutes puis ajouter le jus de citron. Remuer. Ajouter le vin blanc et l’eau. Laisser cuire 20 minutes. Mixer le tout pour obtenir une purée lisse. Ajouter du fromage de chèvre frais, laisser fondre, saler, et ajouter du poivre blanc. Faire cuire les lardons et les ajouter à la purée d’asperge. 

Pour faire former les cannelloni :
- 6 feuilles de lasagne
- 6 tranches de poitrine fumée
- 2 cuillers à soupe de chapelure
- 2 cuillers à soupe de parmesan râpé
- Huile d’olive

Faire cuire les feuilles de lasagne de sorte à ce qu’elles restent « al dente ». Mettre l’équivalent de deux bonnes cuillers à soupe de purée sur une feuille de lasagne. Rouler. Enrouler de la poitrine fumée autour du cannelloni ainsi obtenu. Ajouter un mélange de chapelure, de parmesan et d’huile d’olive sur les cannelloni.
Faire cuire à four moyen pendant 20 minutes.

Pour la sauce hollandaise :
- 2 jaunes d’oeuf
- 50g de beurre salé
- le jus d’1/2 citron

Faire fondre le beurre. A l’aide d’un fouet, battre le jaune d’œuf avec deux cuillers à café d’eau. Mettre le mélange à faire chauffer au bain marie. Battre sans arrêt. Quand le mélange devient crémeux, ajouter petit à petit le beurre liquide en ne cessant e remuer pour faire prendre la sauce. Ajouter le jus de citron et bien remuer. Servir les cannelloni arrosés de sauce hollandaise. 

Pour ce plat, un vin rouge me semble peu à propos, en revanche, le blanc devra présenter une belle complexité aromatique pour accompagner la finesse de l’asperge et le côté fumé des lardons. C’est pourquoi mon choix s’oriente vers un Pessac-Léognan blanc, Lagrave-Martillac 2004. Il s’agit du second vin du Château Latour-Martillac, Grand Cru Classé de Graves. Bel équilibre et belle ampleur, arômes de pêche, de poire et d’agrumes.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article