Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 09:58

Voici le genre de tartine que je fais lorsque j’ai des restes de pain. En bonne Ch’ti, je suis une grande amatrice de Flamekuches et j’avoue que l’association oignons, lardons et crème fraîche me plait beaucoup, alors pourquoi ne pas recycler le pain pour la reproduire ?

C’est tout aussi bon et cela permet de ne pas jeter les restes de pain (sacrilège !). Pour changer des pizza bread, voici, donc les flammekuche bread… Enjoy !

Tartine Crème Fraîche, Oignons et Lardons - Façon Flamekuche

Les ingrédients pour 2 personnes:
● ½ baguette un peu rassie (ou non)
● une belle botte d’oignons nouveaux (ou  oignons frais)
● 4 cuillers à soupe de crème fraîche
● 80g de lardons allumettes fumés
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel
● 1 cuiller à café d’herbes de Provence (facultatif)

Préparation
1.
 Couper la baguette en deux dans le sens de la longueur. La tartiner généreusement de crème fraîche.
On pourra faire cette recette avec des tranches de pain également !

2. Préchauffer le four à 200°C. Emincer les oignons finement.
J’aime bien utiliser des oignons frais lorsque c’est la saison. Ils apportent une douceur très agréable.

3. Parsemer les baguettes d’oignon, puis de lardons. Saler, poivrer, ajouter un peu d’herbes si souhaité.

4. Placer au four et laisser cuire une vingtaine de minutes, ou jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.
Servir avec une salade verte

Tartine Crème Fraîche, Oignons et Lardons - Façon Flamekuche

Mon Accord Mets-Vin

Je choisis ici un vin blanc aromatique, tel un Alsace Sylvaner, par exemple.

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans crème fraîche lardons oignon
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 07:30

Il y a quelques années, j’avais proposé un spécialité toute néerlandaise, le boerenkool, une sorte de purée au chou qui s’agrémente généralement de saucisses fumées. Mon mari, Laurier m’en demande régulièrement. N’étant pas une grand amatrice de chou, je dois dire qu’accompagné de purée je suis plutôt fan ! Voici une version gratinée à laquelle j’ai ajouté des lardons. Celle-ci a beaucoup plu à Laurier. Un sympathique plat des familles, parfait pour les froides soirées d’hiver !

Gratin de Purée au Chou

Les ingrédients pour 6 personnes:
● ½ chou frisé émincé
● 1kg de 
purée maison
● 150g de lardons fumés
● 150g de fromage râpé (Emmental, Comté, …)
● 50g de Parmesan ou Grana Padano râpé
● 1 noix de beurre
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
 Faire blanchir le chou émincé (5 minutes dans une grande quantité d’eau bouillante). L’égoutter.

2. Dans une poêle, faire revenir les lardons.


3. Mélanger la purée avec le chou et les lardons sautés. Saler et poivrer.

4. Préchauffer le four à 180°C. Garnir le plat à gratin du mélange obtenu. Parsemer de fromage râpé, ajouter le beurre et saupoudrer enfin de Parmesan râpé.

5. Passer au four et laisser cuire 25 à 30 minutes, ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Gratin de Purée au Chou

Mon Accord Mets-Vin
Un petit vin rouge léger et fruité me semble adapté. Je choisis donc un Brouilly, originaire du Beaujolais

Repost 0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 07:30

Je n’ai pas mis beaucoup de temps à la faire mon embeurrée de chou dont je vous parlais dans mon précédent billet sur le dîner « gibier » à la Tupiña de Bordeaux.

Punaise qu’est-ce que c’est bon !

Pour une personne qui n’aime pas, que dis-je, qui DETESTE le chou, je me demande si je ne suis pas en train de virer de bord…

Bref, cette embeurrée vaut vraiment le détour, en particulier lorsqu’elle est accompagnée d’un gibier savoureux et racé, tout simplement cuisiné. J’avais quelques grives dans mon congélateur qui ont parfaitement fait l’affaire, et je dois dire que l’on s’est régalé.

Comme je ne voulais utiliser que les feuilles tendres et pâles de mon chou vert, j’ai mis de côté les feuilles plus vertes que j’ai cuisinées dans une autre recette de chou, hollandaise celle-ci, le Boerenkool. Il s’agit d’une sorte de purée de pommes de terre à laquelle on ajoute du chou blanchi et de la moutarde et à laquelle on associe des saucisses fumées.

N’attendez plus, essayez donc cette fabuleuse embeurrée de chou, avec du poulet si vous n’avez pas de gibier… ou pourquoi pas du canard ?...

Grives Rôties sur Embeurrée de Chou

Les ingrédients pour 4 personnes:

Pour les grives
● 8 grives plumées et vidées
● 2 échalotes émincées
● 4 gousses d’ail coupées en deux dans le sens de la longueur

● 1 gros brin de thym
● 1 brin de sarriette

● 1 noix de beurre
● 4 cuillers à soupe d’huile d’olive

● 1 cuiller à café de fond de volaille
● ½ cuiller à café de poivre grossièrement moulu
● ½ cuiller à café de fleur de sel

 

Pour l’embeurrée de chou

● 1 chou vert

● 1 oignon émincé
● 200g de lardons fumés

● 4 gousses d’ail coupées en 4

● 150g de beurre salé

Préparation
Préparer l’embeurrée de chou

1. Couper le chou en quartier. Oter le trognon. Mettre de côté les feuilles vertes du chou, pour ne conserver que les feuilles vert tendre et jaunes. Emincer les feuilles.
On pourra utiliser les feuilles de chou vertes pour une autre recette, comme par exemple, celle du délicieux Boerenkool


2. Dans une grande casserole d’eau bouillante, faire blanchir le chou émincé. Laisser cuire 5 petites minutes. Egoutter et réserver.


3. Dans une sauteuse, faire fondre 50g de beurre et y faire suer les oignons et lardons. Ne pas faire colorer. Ajouter ensuite le chou, remuer pour mélanger l’ensemble, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant une trentaine de minute en remuant de temps en temps.


4. A la fin de la cuisson, ajouter le reste du beurre et bien l’incorporer au chou. Réserver au chaud.


Préparer les grives

1. Préchauffer le four à 200°C. Déposer une demi-gousse d’ail dans la cavité de chaque oiseau, arroser d’huile d’olive et ajouter un peu d’herbes.

2. Dans une cocotte pouvant aller au four, faire fondre un eu de beurre avec le reste d’huile d’olive. Y faire suer les échalotes et y jeter les grives pour les saisir de tous côtés. Ajouter le fond de volaille avec éventuellement une ou deux cuillers à soupe d’eau. Ajouter le reste d’herbes.


3. Placer au four et laisser cuire une quinzaine de minutes. Remuer si nécessaire pendant la cuisson.
 

4. Dans les assiettes de service, disposer 3 cuillers à soupe d’embeurrée et chou et déposer deux grives sur le dessus.

Servir immédiatement.

Grives Rôties sur Embeurrée de Chou

Mon Accord Mets-Vin

Pourquoi ne pas opter pour un vin rouge de la rive droite bordelaise, issu principalement de cépage merlot, un Saint-Emilion par exemple, ou l’un de ses satellites (Lussac, Montagne…) ?

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans chou lardons oignon
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 06:30

La saison de chasse est de retour et je peux d'ailleurs le constater en regardant les statistiques de mon blog. En effet, une très large proportion des visites venues des moteurs de recherche arrivent sur ma page "Comment plumer / dépecer et vider du gibier". Cet article - qui pourtant ne date pas d'hier- fait un vrai carton!

La nouvelle saison approchant, Philippe, ami chasseur et fine gâchette, ne savait plus quoi faire de tout le gibier qui occupait son congélateur. Afin de laisser place à ses nouveaux trophées, il m'a gentiment proposé de me donner quelques jolies pièces... Qui aurait refusé? C'est donc avec bonheur que je me suis lancée dans la préparation d'une gigue de chevreuil, marinée et mijotée doucement. Simple à préparer c'est, soit, un peu long à cuire, mais cela à l’avantage de se cuisiner à l'avance et surtout d'être un véritable régal.

Gigue de Chevreuil Mijotée

Les ingrédients pour 8 personnes:
 1 gigue de chevreuil de 1,7 à 2kg 
 2 litres de vin rouge
 3 oignons coupés en quartiers
 3 échalotes piquées de clous de girofles
 3 grosses carottes épluchées et coupées en tronçons
 2 gousses d’ail
 1 grand bol de champignons de Paris coupées en quartiers
 200g de lardons fumés
 1 poignée de baies de genièvre
 1 bouquet garni
 1 pincée de cannelle
 1 pincée de poivre blanc
 Quelques feuilles de laurier
 10cl d’huile d’olive

Préparation
1.
 Déposer le cuissot dans un large récipient permettant à la viande d’être totalement  immergée dans la marinade. Disposer autour de la viande les oignons, échalotes, carottes, gousses d’ail, épices et aromates, ainsi que la moitié de l'huile d'olive. Verser le vin sur le tout. Il faut que le vin couvre la viande. Ajuste en ajouter un peu d'eau au besoin. Recouvrir le contenant de cellophane et placer dans un endroit frais. Laisser mariner deux à quatre jours.

2. Le jour du repas (ou la veille, car ce type de plat est également excellent lorsqu'il ets réchauffé), sortir la viande de sa marinade. Faire fondre une noix de beurre avec le reste d'huile d'olive dans une grande cocotte en fonte (ou un plat de même type pouvant être couvert) et y saisir la gigue de tous côtés. Retirer la gigue. Faire dorer les lardons avec les champignons, puis, replacer la gigue dans la cocotte. Mouiller avec l'ensemble de la marinade. Couvrir. Laisser mijoter pendant 2 heures. 

3. Ajouter ensuite les oignons, échalotes et carottes de la marinade. Compter encore 30 bonnes minutes de cuisson.


Préparer la sauce

Faire chauffer 2 louches de marinade. Ajouter une cuiller à café bombée de fécule de maïs préalablement diluée dans un verre d’eau tiède. Remuer et laisser cuire quelques minutes. Le mélange doit épaissir. Ajouter une cuiller à soupe de gelée (groseille, cassis, raisin...) et bien mélanger. Réserver.

Accompagner de pommes de fèves, de pommes d eterre ou de pâtes fraîches.

Gigue de Chevreuil Mijotée

Mon Accord Mets-Vin

Ce gibier réclame une certaine puissance mais également de la finesse, c'est pourquoi j'opterais pour un Margaix, dont les caractères racé et féminin sauront se montrer à la hauteur de ce plat de fête. 

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 06:30

Je fais souvent des quiches ou des tartes, en particulier lorsque je suis pressée (comme presque tous les jours en fait). C'est pratique car généralement elles constituent un repas complet et ne prennent pas trop de temps à préparer. Pour ne rien gâcher, les enfants adorent (les miens j'entends...).

Je jette un oeil au réfrigérateur et dans les placards et j'assemble les ingrédients. Lorsqu'il en reste je la congèle coupée en parts que je peux décongeler individuellement pour nos dîners sur le pouce ou pour ceux des enfants lorsqu'ils arrivent dans la cuisine et crient "Maman, j'ai faim!!!" et que je n'ai pas encore eu le temps de réfléchir à ce que j'allais leur préparer pour le dîner... (un sentiment de déjà vu?...)

Tarte aux Courgettes, au Chèvre Frais et aux Lardons

Les ingrédients pour 6 personnes:
● 1 pâte brisée ou feuilletée
● 3 courgettes
● 100g de lardons fumés
● 150g de chèvre frais
● 150g de mozzarella
● 2 gousses d'ail écrasées et hachées
● 1 cuiller à café d'herbes de Provence
● 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de poivre concassé
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation

1. Faire cuire la pâte à blanc. 

2. Couper les courgettes en petits dés. Couper la mozzarella en morceaux. 

3. Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive avec les lardons puis y jeter les dés de courgette. Ajouter les herbes de Provence, l'ail, le sel et le poivre et laisser cuire à feu moyen pendant 5 minutes en remuant de temps en temps.

4. Dans une jatte mélanger les courgettes avec le fromage de chèvre frais. 


5. Disposer le mélange précédemment obtenu sur le fond de tarte. Parsemer de mozzarella puis placer au four et laisser cuire 20 à 25 minutes à 180°C, ou jusqu'à ce que le dessus commence à dorer.

 

Mon Accord Mets-Vin

Un vin blanc sec du Languedoc, aux notes rondes et gourmandes me semble approprié...

Repost 0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 06:30

Les « Moules-Frites » sont un plat récurrent à la maison. Le plus souvent, je les prépare à la crème d’ail (parce que ce sont mes préférées) ou à la crème de curry (parce que ce sont les préférées de Laurier…). C’est divin de tremper une frite dans la sauce crémeuse des moules…

Cette recette au cidre est un peu plus « light » que celle que je fais d’ordinaire car elle contient moins de crème, moins de beurre et moins d’huile d’olive, de sorte maximiser les saveurs des ingrédients : mettre en avant le contraste entre le côté sucré du cidre et la note salée des lardons. La touche de crème finit l’ensemble et le résultat est vraiment plaisant et original.

On pourra servir ces moules avec des quartiers de pommes rôtis par exemple, pour faire un parallèle avec le cidre… En tous cas chez nous, c’est frites !

Moules au Cidre et aux Lardons

Les ingrédients pour 2 personnes:

● 1kg 200g de moules

● 200g de lardons allumettes ou de poitrine fumée coupée en lanières

● 2 oignons

● 1 petite botte de persil frais ciselé

● 10cl de crème fraîche 

● 40cl de cidre brut 

● 2 cuillers à soupe d’huile d’olive

● 1 noix de beurre

● 21 bonne pincée de poivre


Préparation
1.
 
Dans une cocotte ou une large sauteuse, faire fondre le beurre dans l’huile d’olive. Y jeter les oignons avec les lardons et laisser cuire 5 minutes à feu moyen en remuant de temps en temps. Ajouter ensuite le cidre et laisser frémir 2 minutes encore.

 

2. Rincer les moules à grande eau. Porter le mélange au cidre à ébullition et y jeter les moules. Remuer le tout, couvrir et laisser chauffer 5 minutes. Ouvrir remuer, couvrir à nouveau et laisser encore cuire une à deux minutes. Lorsque les moules sont bien ouvertes, ajouter la crème, le persil et le poivre. Mélanger en retournant bien toutes les moules de sorte à ce que la crème enrobe bien les coquillages. Réserver au chaud.

Attention à ne pas laisser bouillir la crème car elle risquerait de cailler.

Moules au Cidre et aux Lardons

Mon Accord Mets-Vin

Un cidre brut fermier sera parfait, et sinon, pour les inconditionnels de vin blanc, je propose un Anjou Blanc Demi-Sec

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans moules lardons oignon cidre persil
commenter cet article