Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrez les Gelées de Tartine Jeanne

Gelees-de-Raisin-lo.jpg

 

Vous Cherchez ?...

Mes Grilled Cheeses

La recette du moment

Que Faire Avec...

Cadeaux Gourmands

A Propos De...

29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 11:02

Vous connaissez probablement le Veau Orloff. Je vous propose une version moins onéreuse et non moins savoureuse. Le porc se substitue ici au veau pour un coût nettement plus abordable. Cuit très longtemps, il est tendre et moelleux à souhait et très franchement, je ne vois pas ce que cette recette a à envier à celle au veau.
Lorsque je reçois, je prépare cette recette le matin, sans ajouter la crème, et je laisse refroidir tranquillement dans le four. Le porc ne souffre pas de la cuisson à rallonge, bien au contraire. Je relance la cuisson au moment de l’apéro et j’ajoute la crème pendant l’entrée. Impeccable comme timing. En plus, tout le plat et son accompagnement sont dans la cocotte. J’adore.

Rôti de Porc Orloff

Les ingrédients pour 6 personnes:

Pour le rôti
● 1 rôti de porc d’1kg environ
● 10 à 15 tranches de bacon
● 150g de Comté
● 20cl de crème liquide
● 3 belles noix de beurre
● 1 branche de sarriette (ou de thym)
● 1 branche de romarin
● poivre
● sel

Pour l’accompagnement
● 5 à 8 pommes de terre épluchées
● 4 gousses d’ail en chemise
● 4 ou 5 petits oignons ou échalotes
● 5cl d’huile d’olive
● 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
● 1 noix de beurre
● ½ cuiller à café de poivre moulu
● ½ cuiller à café de sel

Préparation
1. 
Couper le Comté en fines tranches (1 à 2 mm de large). Pratiquer des incisions régulières et profondes sur le rôti (tous les 2 à 3 cm environ).
Ces incisions, semblables à des tranches, ne doivent toutefois pas être découpées jusqu’en bas. Il est important que la base du rôti reste solidaire afin que la pièce de viande reste un tout.

2. Faire de petits sandwiches composés de tranches de bacon repliées dans lesquelles on aura inséré plusieurs tranchettes de Comté. Les introduire dans les incisions du rôti.
Il ne faut pas hésiter à bien enfoncer le bacon et le fromage.

3. A l’aide de ficelle alimentaire, ficeler le rôti de sorte à maintenir le tout ensemble.

Rôti de Porc Orloff

4. Préchauffer le four à 180°C. Dans une cocotte en fonte, placer le rôti. L’entourer le pommes de terres épluchées, de gousses d’ail en chemise et d’échalotes. Mettre les noix de beurre sur le dessus du rôti, ainsi que les branches de sarriette et de romarin. Arroser les pommes de terre d’huile d’olive. Ajouter 2 cuillers à soupe d’eau au fond de la cocotte. Saler et poivrer, couvrir la cocotte et la mettre au four.

5. Laisser cuire 1 heure 45 à 2h00 en prenant soin de vérifier que le fond n’attache ou ne brûle pas. Ajouter de l’eau au besoin. A 15 minutes de la fin de la cuisson, ajouter arroser le dessus du rôti de crème liquide et laisser cuire à découvert.
On pourra laisser reposer le rôti quelque temps avant de servir, à four chaud mais éteint, cocotte fermée.

Rôti de Porc Orloff

Mon Accord Mets-Vin
Un vin rouge s’impose sur ce plat. Je propose un Saint-Emilion ou pourquoi pas l’un de ses satellites : LussacPuisseguinMontagne…Issu majoritairement de cépage Merlot, il allie, généralement avec grâce, rondeur et caractère.

Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 09:24

Pas si évident de réussir les röstis. On trouve de tout sur internet lorsque l’on cherche une recette pour en préparer. Certaines recommandent de râper les pommes de terre crues, et de les égoutter ou non. D’autres prônent l’utilisation de pommes de terre crues. Les uns ajoutent un liant comme de l’œuf, ou de la farine, les autres ajoutent de l’oignon… Bref, il y a plus que l’embarras du choix ! Pour ma part, j’ai mis quelques temps avant de trouver la recette qui me convient le mieux : J’ai noté que de faire partiellement cuire les pommes de terre en amont permettait une meilleure tenue des röstis et leur donnait un cœur moelleux et un extérieur croustillant.
En tous cas, cette recette plait à Laurier ; tout particulièrement quand on prépare des steaks à cheval

Röstis de Pomme de Terre

Les ingrédients pour 4 personnes:
● 4 pommes de terre à chair ferme (environ 800g)
● 1 oignon (facultatif)
● 2 noix de beurre salé
● 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation

1. La veille ou ½ journée avant de servir
Eplucher et faire cuire les pommes de terre 10 minutes à la vapeur (5 minutes si c’est en cocotte-minute)  Laisser refroidir totalement.
Il est important que les pommes de terre  ne soient pas totalement cuites, afin qu’elles gardent de la tenue au moment de les râper.

Röstis de Pomme de Terre

2. Etape facultative : l’oignon
Râper l’oignon. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y faire suer l’oignon sans le laisser colorer. Laisser refroidir.

3. Râper les pommes de terre, saler et poivrer. Y ajouter l’oignon si souhaité. Former de petites galettes. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y faire cuire les röstis sur les deux faces à feu très doux et à couvert. Servir sans attendre.
Il faut qu’ils soient bien grillés et tendre à cœur.

Röstis de Pomme de Terre

Mon Accord Mets-Vin
Le vin dépendra du plat principal ou de ce avec quoi ces röstis seront servis…

Repost 0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 09:22

Je fais très souvent des gratins « un peu Dauphinois » avec des légumes et de la crème. C’est très simple, très bon, et peut faire office de dîner sous forme de plat unique.
Ma toute première version était une alliance de pommes de terre et de potiron qui a donné lieu à une longue série de répliques toutes plus gourmandes les unes que les autres.
Je propose aujourd’hui une version  associant les topinambours, les carottes et les pommes de terre.

On pourra aisément y ajouter quelques lardons ou dés de jambons pour compléter ce joli gratin…

Gratin de Pommes de terre, Topinambours et Carottes

Les ingrédients pour 6 personnes:
● 300g de pommes de terre
● 300g de topinambours
● 300g de topinambours
● 1 gousse d’ail
● 40cl de crème liquide
● 1 cuiller à café rase de muscade moulue
● quelques parcelles de beurre
● 1 branche de sarriette ou de thym
● Poivre
● Fleur de sel

Préparation
1.
Eplucher les légumes et les couper en fines tranches, à l’aide d’une mandoline. Préchauffer le four à 200°C.
La finesse et la régularité des tranches est importante car elle permettra une cuisson plus uniforme et plus facile.

2. Couper la gousse d’ail en deux et en frotter le plat à gratin. Disposer les rondelles de légumes debout, en les intercalant (comme pour un tian). Verser la crème sur les légumes rondelles de pommes de terre et de potiron. Ajouter quelques parcelles de beurre. Saupoudrer de muscade moule, saler et poivrer.

3. Placer au four et laisser cuire 1h15.

Gratin de Pommes de terre, Topinambours et Carottes

Mon Accord Mets-Vin
Servi en plat principal, ce gratin s’accompagnera volontiers d’un Côtes-du-Rhône blanc, issu de cépage Viognier, S’il doit faire office d’accompagnement, il faudra adapter le choix du vin à la viande ou au poisson…

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 15:21

Laurier est un inconditionnel du Hachis Parmentier. Celui de sa maman, avec des cornichons, des oignons et des pommes. Je dois dire que j’en suis assez fan moi-même et il m’arrive souvent d’en préparer, ne serait-ce que pour recycler des restes de viande. Alors lorsqu’il s’agit d’accommoder de la viande de gibier longuement mijoté, filandreuse et tendre à souhait, je me fais une fête d’en faire un Parmentier.

Il faut dire que j’ai toujours du gibier dans le congélateur. Quand ce n’est pas Laurier qui tire les lapins dans les vignes, c’est Philippe, un ami qui gentiment me donne des morceaux de cerf ou de biche ; sans compter ce que nous ramenons lorsque nous allons dans la maison familiale du Pas-de-Calais. Du coup, les civets, ragouts et autres pot-au-feu giboyeux (des idées et recettes ici, ici, ou encore ...)ne sont pas rares chez nous… Et les restes non plus. A nous les hachis de luxe !

Hachis Parmentier de Biche – Ou comment utiliser les restes d’un ragout, civet ou pot-au-feu

Les ingrédients pour 6 personnes:
● 300g de purée maison
● 400g de viande de biche cuite et effilochée
● 5 échalotes émincées
● 3 oignons émincés
● 4 cuillers à soupe de Parmesan râpé
● 30g de beurre en parcelles
● 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de poivre moulu
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1
. Dans une sauteuse, faire fondre une noix de beurre dans l’huile d’olive. Y jeter les oignons et échalotes, baisser le feu et faire suer tranquillement. Laisser cuire à couvert 10 à 15 minutes en remuant de temps en temps. Réserver.

2. Préchauffer le four à 180°C. Dans le fond d’un plat à gratin, déposer les oignons et échalotes. Ajouter ensuite la viande. Couvrir de purée, et lisser pour uniformiser le dessus. Saupoudrer de Parmesan râpé. Déposer quelques parcelles de beurre sur le dessus pour aider la croûte à dorer.

3.  Passer au four une trentaine de minutes, ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Pour ce plat j’avais conservé un peu de sauce obtenue lors de la cuisson de la viande. J’ai allongé celle-ci d’un peu de crème et l’ai servie avec mon hachis, un délice !

Hachis Parmentier de Biche – Ou comment utiliser les restes d’un ragout, civet ou pot-au-feu

Mon Accord Mets-Vin
Pour ce beau et savoureux hachis Parmentier, il me semble qu’un vin rouge puissant s’impose. Je propose un Médoc, et plus précisément un Saint-Julien, issu principalement de cépage Cabernet Sauvignon, il est à la fois puissant et racé.

Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:36

Voici une recette dont Laurier est très grand amateur. L’association du rösti, du steak haché et de l’œuf (sans oublier les frites et la mayo, évidemment !) sont pour lui le summum du régal.
Il m’a fallu tout de même un peu de temps pour réussir mes röstis. Avant, je me contentais de râper les pommes de terre crue, mais la tenue n’était jamais exceptionnelle. J’ai compris qu’il fallait les cuire auparavant, afin d’obtenir cette texture un peu collante des pommes de terre, avant de les râper. Cela facilite l’amalgame et la formation des galettes.
Si je ne mets généralement pas d’oignon ou d’échalote dans mes röstis, il n’est absolument pas exclu d’en ajouter si on le souhaite. Cela offre une saveur différente. Il faudra prendre soin de les râper très finement, voire, de les hacher.

Steak à Cheval

Les ingrédients pour 2 personnes:
● 2 steaks hachés de bœuf
● 3 pommes de terre à chair ferme
● 2 œufs
● une noix de beurre salé
● 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
 La veille ou le matin pour le soir, éplucher et faire cuire les pommes de terre 10 minutes à la vapeur. Laisser refroidir totalement.
Il est important que celles-ci ne soient pas totalement cuites, afin qu’elles gardent de la tenue au moment de les râper.

2. Râper les pommes de terre, les saler et former de petites galettes. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y faire cuire les röstis sur les deux faces à feu très doux. Réserver au chaud.
Ils faut qu’ils soient bien grillés et tendre à cœur.

3. Juste avant de servir votre steak à cheval, faire cuire dans le beurre les steaks hachés et les œufs au plat simultanément. Saler, poivrer et superposer les trois éléments en commençant par le rösti, sur lequel on posera le steak, puis l’œuf.
Servir immédiatement avec de la moutarde, de la sauce au poivre, ou béarnaise par exemple…. Et des frites !

Steak à Cheval

Mon Accord Mets-Vin

Un bon vin rouge puissant me semble parfait pour ce plat. Si l’on est prêt à mettre le prix, je proposerais un Pomerol, sinon, un satellite de la même appellation, tel un Lalande de Pomerol ou un satellite de Saint Emilion (Lussac, Puisseguin, Montagne…) seront très bien également !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans pommes de terre
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 10:23

Voilà une recette traditionnelle que j’aime tout particulièrement. C’est un vrai plat réconfortant qui, en même temps n’est pas trop riche. Les légumes et la viande en bouillon sans ajout de matière grasse, c’est parfait !

Personnellement, je l’aime avec de la moutarde, mais depuis que mon Laurier a goûté à la sauce gribiche, je suis obligée d’accompagner mon pot-au-feu de cette dernière ! Voici donc deux recettes en même temps, enjoy !

Pot-au-Feu, et sa Sauce Gribiche

Les ingrédients pour 4 personnes:

Pour le pot-au-feu
● 800g de paleron (ou viande pour pot au feu) coupé en gros dés (on peut également ajouter du plat de côtes)
● 4 os à moelle
● 3 poireaux coupés en tronçons
● 1kg de carottes épluchées et coupées en tronçons
● 4 échalotes dont deux piquées d’un clou de girofle
● 600g de petits navets épluchés
● 1kg de pommes de terre à chair ferme
● 1 beau bouquet garni
● quelques baies de genièvre
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● 1 cuiller à soupe de gros sel

Pour la sauce gribiche
● 3 œufs durs
● 25cl d’huile d’arachide
● 2 cuillers à soupe de moutarde
● 4 cuillers à soupe de petits cornichons
● 1 petite botte d’estragon
● 1 cuiller à soupe de câpres
● ½ cuiller à café de sel
● ½ cuiller à café de poivre moulu

Préparation du pot-au-feu
1.
 Dans une grosse cocotte en fonte, déposer les morceaux de viande, mais garder les os à moelle de côté (ils seront ajoutés vers la fin de la cuisson). Couvrir d’eau totalement. Saler, poivrer, ajouter les baies de genièvre ainsi que le bouquet garni. Porter à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter à couvert, à petits bouillons pendant 2 heures. Au bout de ce temps écumer si nécessaire.

2. Ajouter ensuite les navets, les carottes, les poireaux et les échalotes. Ajouter de l’eau, si nécessaire. Laisser cuire encore au moins 2 heures.
On peut même ajouter des topinambours, des panais et du céleri, selon la saison ce qu’il y a sur le marché.


3. Environ une heure avant la fin de la cuisson, ajouter les os à moelle et poursuivre la cuisson. En même temps, éplucher les pommes de terre et les faire cuire à part, à la vapeur. Les ajouter au pot au feu au moment de servir.
On fait cuire les pommes de terre à part car dans le pot au feu, elles troubleraient le bouillon.

On pourra sans aucun problème réchauffer le pot-au-feu le lendemain et le surlendemain, ce sera un véritable régal.


Préparation de la sauce gribiche
1. Séparer les blancs des jaunes des œufs durs. Ecraser les jaunes avec la moutarde. Saler, poivrer. Ajouter l’huile petit à petit pour monter la sauce en mayonnaise.

2. Mixer les blancs avec les 2/3 des cornichons, les câpres et l’estragon. Ajouter ce mélange à celui précédemment obtenu. Couper le reste des cornichons en petites rondelles et les disposer sur la sauce juste avant de servir.
Servir en accompagnement du pot-au-feu.

Pot-au-Feu, et sa Sauce Gribiche

Mon Accord Mets-Vin

Un bon vin rouge profond sera très bien en accompagnement de ce plat traditionnel. Je choisis un Graves rouge.

Repost 0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 07:30

Il y a quelques années, j’avais proposé un spécialité toute néerlandaise, le boerenkool, une sorte de purée au chou qui s’agrémente généralement de saucisses fumées. Mon mari, Laurier m’en demande régulièrement. N’étant pas une grand amatrice de chou, je dois dire qu’accompagné de purée je suis plutôt fan ! Voici une version gratinée à laquelle j’ai ajouté des lardons. Celle-ci a beaucoup plu à Laurier. Un sympathique plat des familles, parfait pour les froides soirées d’hiver !

Gratin de Purée au Chou

Les ingrédients pour 6 personnes:
● ½ chou frisé émincé
● 1kg de 
purée maison
● 150g de lardons fumés
● 150g de fromage râpé (Emmental, Comté, …)
● 50g de Parmesan ou Grana Padano râpé
● 1 noix de beurre
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
 Faire blanchir le chou émincé (5 minutes dans une grande quantité d’eau bouillante). L’égoutter.

2. Dans une poêle, faire revenir les lardons.


3. Mélanger la purée avec le chou et les lardons sautés. Saler et poivrer.

4. Préchauffer le four à 180°C. Garnir le plat à gratin du mélange obtenu. Parsemer de fromage râpé, ajouter le beurre et saupoudrer enfin de Parmesan râpé.

5. Passer au four et laisser cuire 25 à 30 minutes, ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Gratin de Purée au Chou

Mon Accord Mets-Vin
Un petit vin rouge léger et fruité me semble adapté. Je choisis donc un Brouilly, originaire du Beaujolais

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 07:30

Il y a quelques mois déjà, j’ai échangé plusieurs mails avec Christine, une sympathique lectrice vivant en Suisse avec son mari Danois. Elle m’a confié deux recettes typiquement suisses que j’avais gardées sous le coude et que je comptais bien essayer. L’une d’elle est celle du Papet Vaudois, un plat à basse de pommes de terres et de poireaux que l »on sert traditionnellement avec des saucisses au chou. Toute enthousiaste à l’idée de préparer ce plat hivernal de type potée que j’aime tant, je me suis mise en quête des fameuses saucisses… Mon mari salivait déjà à l’idée de ces saucisses fourrées au à la viande et chou.

Après avoir écumé les boucheries des environs, où je me suis entendu dire qu’il était quasiment impossible d’obtenir ces spécialités très locales, j’ai bien du me rendre à l’évidence : il fallait que je trouve ce qui pourrait les remplacer. J’ai fini par me rabattre sur des saucisses fumées ou des saucisses de Morteau qui, ma foi, ont eu l’avantage d’apporter une note bien savoureuse à ce plat. Cependant, je ne désespère pas un jour, de trouver lesdites saucisses et de réaliser « la vraie recette ».

J’en profite pour remercie Christine pour cette délicieuse recette avec laquelle nous nous sommes régalés, et ce, encore davantage le lendemain, comme elle me l’avait conseillé !

Prochaine spécialité suisse, le Malakoff…

Le Papet Vaudois - Spécialité Suisse

Les ingrédients pour 4 personnes:
● 4 saucisses au chou (très difficiles à dénicher hors de la Suisse et de l’Est de la France, je les ai remplacées par des saucisses fumées)
● 1kg de poireaux
● 1kg de pommes de terre à purée
● 25g de beurre
● 25g de saindoux (ne faites pas l’impasse, il donne toute sa saveur au plat !)
● 50cl de vin blanc sec
● ½ cuiller à café de muscade moulue
● 1 cuiller à café de Maïzena
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Fendre les poireaux en deux et les laver à grande eau. Les couper en tronçons de 2cm environ (le blanc ainsi que le vert).

2. Eplucher les pommes de terre et les couper en dés de 2-3cm.

3. Dans une cocotte ou un fait-tout, faire fondre le beurre et le saindoux ensemble. Y jeter les poireaux et les faire suer. Couvrir et laisser cuire à feu moyen à doux pendant une vingtaine de minutes. Remuer régulièrement.
Il faut éviter que les poireaux ne se colorent.

4. Ajouter les dés de pommes de terre et mouiller avec le vin blanc de sorte à recouvrir totalement les légumes. Ajouter la muscade moulue. Saler, poivrer, couvrir et laisser cuire 2 à 3 heures à feu très doux. Remuer régulièrement.

5. Ecraser les pommes de terre afin de lier le papet. On pourra ajouter de la Maïzena diluée dans un peu de vin blanc si le papet est trop liquide.
S’il reste encore beaucoup de liquide vers la fin de la cuisson, on pourra terminer cette dernière à découvert afin de laisser réduire un peu.

6. Faire cuire les saucisses à part pendant 30 minutes de chaque côté. Les ajouter au papet 5 à 10 minutes avant la fin de la cuisson afin qu’elles transmettent leur saveur à la purée.
L’astuce de Christine pour que les saucisses ne se fendent ou craquent pendant la cuisson, est d’y piquer un cure dent à chaque extrémité. Je ne connaissais pas, mais c’est drôlement efficace !

Le Papet Vaudois - Spécialité Suisse

Mon Accord Mets-Vin

Un vin blanc suisse me semble indispensable pour accompagner cette recette typique. Je propose d’opter pour un Chablais Vaudois, issu du canton de Vaud.

 

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans pommes de terre poireau
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 06:30

J'en conviens, le fenouil n'est vraiment pas un légume facile d'accès. Sa saveur anisée ne le rend pas aussi populaire que la carotte ou la pomme de terre. Je dois bien l'avouer, j'ai moi-même mis du temps à me convertir!

Tian de Fenouil et Pommes de Terre

Les ingrédients pour 4 personnes:
● 1 gros bulbe de fenouil
● 1 kg de petites pommes de terre (type ratte)
● 4 cuillers à soupe d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de poivre concassé
● ½ cuiller à café de gros sel ou de fleur de sel

Préparation

1. Laver soigneusement les petites pommes de terre et les couper en fines rondelles. Couper le fenouil en rondelles. 

2. Dans des petites cocottes individuelles, disposer les rondelles de pomme de terre et de fenouil en les intercalant de sorte à ce qu'elles soient bien sérrées les unes contres les autres. Ajouter les peluches du fenouil également, s'il y en a. 
On pourra également utiliser un plat à gratin. 

3. Préchauffer le four à 160°C. Arroser généreusement d'huile d'olive, saler et poivrer le dessus. Placer au four et laisser cuire à couvert pendant 45 minutes. Oter ensuite le couvercle et poursuivre la cuisson pendant encore 1/4 d'heure, de sorte à ce que le dessus soit doré. 

Tian de Fenouil et Pommes de Terre

Mon Accord Mets-Vin

Le choix du vin devra tenir compte du plat principal, mais si ces légumes sont servis en entrée, par exemple, on pourra peut etre envisager un Gewürztraminer, vin blanc très aromatique d'Alsace, qui saura faire face à la saveur originale du fenouil.

Repost 0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 07:30

Lorsque j’étais petite, je n’aimais pas du tout le fenouil. Bon, il faut dire que c’est un légume dont la saveur anisée peut en rebuter certains. C’est en grandissant que j’ai appris à l’aimer, surtout lorsque j’y ai goûté différemment que bouilli. Rôti au four avec de l’huile d’olive et du gros sel, c’est vraiment un régal.

Si j’ai souvent associé la pomme de terre et le fenouil (tian, salade tiède, gratin, j’en passe et des meilleures), je n’avais jamais pensé à les unir dans une purée maison. Une purée toute simple avec une petite touche anisée. Lorsque j’ai présenté le plat à Laurier, il était un peu sceptique. Il faut dire que c’est un inconditionnel de la vraie purée de pomme de terre, faite dans les règles de l’art. Pourtant, lorsqu’il y a goûté il a été convaincu. Il faut dire que c’est vraiment, vraiment délicieux, et cela fait un accompagnement parfait pour un poisson.

Purée Pomme de Terre - Fenouil

Les ingrédients pour 6 personnes:
● 2 bulbes de fenouil
● 1kg de pommes de terre à purée
● 50g de beurre salé
● 15cl de crème liquide
● 1 cuiller à café d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
● ½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
 
Faire cuire les bulbes de fenouil à l’autocuiseur pendant 10 à 15 minutes. Les mixer très finement  avec un petit filet d’huile d’olive.

 

2. Eplucher les pommes de terre et les faire cuire à l’autocuiseur pendant 20 minutes. Après la cuisson, retirer l’eau de l’autocuiseur, mettre les pommes de terre cuites dans le fond et y ajouter le fenouil. Commencer à les écraser à l’aide un écrase purée. Ajouter le beurre progressivement, puis la crème. Ajuster la consistance selon le goût. Saler, poivrer.

Purée Pomme de Terre - Fenouil

Mon Accord Mets-Vin

Ici, il faudra faire attention au plat que cette purée accompagnera. S’il s’agit d’un poisson, et si elle est mangée seule, je recommanderais un vin blanc issu de l’appellation Beaune. Ce vin, à la fois rond et vif fera le bon parallèle avec le coté anisé du fenouil et la richesse de la pomme de terre.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans pommes de terre fenouil beurre
commenter cet article